Danegeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 3 août 2019 à 14:54 et modifiée en dernier par Anael Hagner (discuter | contributions). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.

Danegeld (littéralement « tribut aux Danois »), était le nom donné, à partir du milieu du IXe siècle, au tribut versé par des populations menacées par les Vikings afin que ceux-ci les épargnent[1].

C'est également un impôt qui fut établi en Angleterre par Æthelred II (vers 1001) pour :

  • soit acheter le départ des Danois (nation) dont les flottes désolaient les côtes ;
  • soit solder les troupes destinées à les repousser.

Maintenu longtemps après l'expulsion des Scandinaves, le Danegeld ne disparut que sous le roi Étienne d'Angleterre, en 1135.

Articles connexes

Notes et références

  1. Régine Le Jan, Histoire de la France : origines et premier essor, 480-1180, Hachette, 1996, p. 103.