Dan Savage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant une personnalité américaine.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Dan Savage
Dan Savage Provided.jpg

Dan Savage (juin 2005)

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (51 ans)
ChicagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Religion
Parti politique
Distinctions
Prix Lambda Literary
Humanist of the Year (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Daniel Keenan Savage, dit Dan Savage, né le à Chicago, est un journaliste, polémiste, rédacteur et activiste LGBT américain. Il est connu pour sa chronique Savage Love qui traite de sexualité avec humour, et pour ses vues opposées au conservatisme social.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1991, il commence à écrire sa rubrique hebdomadaire Savage Love pour le journal The Stranger, dans laquelle il répond aux courriers des lecteurs en leur donnant des conseils relationnels et sexuels. Sa franchise et son ton décalé feront de cette rubrique un succès, elle sera publiée dans une cinquantaine de journaux[1].

Il publie en 1999 un livre autobiographique intitulé The Kid traduit en français en 2012 (The Kid: Une Histoire D'adoption[2]) sur le récit de l'adoption de son fils avec son mari Terry Miller et sur les problématiques diverses de l'adoption homoparentale.

En 2002, il soutient la guerre d'Irak.

En 2010, après le suicide d'un adolescent maltraité pour son homosexualité, il lance le projet It Gets Better, une chaîne de témoignages vidéos en ligne à l'attention de jeunes homosexuels victimes de harcèlement et d'homophobie[3].

Militantisme[modifier | modifier le code]

Il attaque le sénateur Rick Santorum après que celui-ci a déclaré en 2003 que les relations homosexuelles ne devaient pas être protégées au titre de la vie privée, les comparant à la bestialité et à l'inceste[4]. Il s'oppose à la législation américaine qui interdit les jouets sexuels.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par Stéphanie Chayet, « Dan Savage explique le sexe à l'Amérique », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  2. Dan Savage, The Kid: Une Histoire D'adoption, Editions Laville, (ISBN 109013410X)
  3. (fr) « It Gets Better - Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves », sur Anti-bullying, tous ensemble contre le harcèlement entre élèves (consulté le 20 janvier 2016)
  4. (en) [vidéo] Dan Savage on the Origin of 'Santorum' sur YouTube

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]