Dan ar Wern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dan Ar Wern)
Aller à : navigation, rechercher

Dan ar Wern, est un écrivain breton, né le 14 octobre 1952 à Guer, dans le département du Morbihan, en lisière de la forêt légendaire de Brocéliande. Il fait des études supérieures de littérature à l'université de Nice Sophia-Antipolis.

Dan ar Wern est l'ami et le disciple de Vefa de Bellaing.

Il est passionné par les voyages, la musique et la littérature, l'histoire, la découverte et l'étude d'autres langues, d'autres cultures. Dan ar Wern collabore à la revue littéraire Al Liamm (Le Lien), en langue bretonne, fondée par Ronan Huon et dirigée actuellement par son fils Tudual Huon.

Dan ar Wern est influencé par : Novalis, Jakez Riou, Francis Jammes, René Guy Cadou, Rainer Maria Rilke, Gérard de Nerval, Alain-Fournier, Carson McCullers, Thomas Mann, Stefan Zweig, Jean-Marie Gustave Le Clézio, Julien Gracq, Annemarie Schwarzenbach, René Schickele, Zoé Oldenbourg, Leonard Cohen.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Auteur d'une trilogie ésotérique inspirée des légendes celtes :

D'un point de vue politique, son poème Ni-Hon-Unan ("Nous-Mêmes" - Al Liamm n°227 -1984), exprime bien l'espoir d'une Bretagne future pouvant enfin "revivre", sur le modèle des autres régions "libérées" d'une Europe moderne, comme l'Écosse, la Catalogne ou le Pays de Galles.

Dan ar Wern admire la démarche d'artistes comme Alan Stivell, Sinéad O'Connor, Dan Fogelberg et Loreena McKennitt.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]