Dame school

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une Dame school de Nouvelle-Angleterre. 1713, Bettman archive.

On désigne sous le nom de Dame schools les premières écoles primaires privées dans les pays de langue anglaise. C'étaient d'ordinaire des femmes qui enseignaient à leur propre domicile.

Il y en avait de toutes sortes : certaines étaient de simples garderies tenues par des femmes analphabètes, alors que d'autres donnaient aux élèves des bases solides. Les lacunes de ce système furent mises en évidence en 1838 par une étude de la Statistical Society of London[1]. Cette étude affirmait que la moitié des élèves des Dame school n'apprenaient que l'alphabet, une proportion négligeable pratiquant les mathématiques et la grammaire. Les Dame schools se firent plus rares en Grande-Bretagne après que l'enseignement eut été rendu obligatoire en 1880 : les écoles où les cours ne couvraient pas le programme fixé par le gouvernement pouvaient être fermées.

Dans la première école d'Australie, qui était une Dame school créée en 1789, c'est une détenue, Isabella Rossen, qui enseignait les bases aux enfants.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Littéralement : la société londonienne de statistique