Dame Périnelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Dame Périnelle
illustration de Dame Périnelle
Type scute
Fonction reconstitution historique
Gréement voile à livarde
Histoire
Architecte François Beaudouin
Chantier naval Les Bateliers du Cher
Lancement 2009
Caractéristiques techniques
Longueur 18,80 m
Longueur de coque 15,80 m
Longueur flottaison 11,00 m
Tirant d'eau 0,50 m
Déplacement 8 tonnes
Voilure 40 m² (1 voile)
Propulsion pas de moteur
Carrière
Pavillon Pavillon national français France
Port d'attache Savonnières sur le Cher
Protection Bateau d'intérêt patrimonial (2012)

La Dame Périnelle est une réplique de scute fluvial reconstituée d'après une épave retrouvée en Maine-et-Loire.

Dame Périnelle est labellisée Bateau d'Intérêt Patrimonial (BIP) depuis par l'Association patrimoine maritime et fluvial.

Son port d'attache est Savonnières en Indre-et-Loire.

Histoire[modifier | modifier le code]

Cette réplique de scute a été réalisée à Savonnières (près de Tours) par l'association Les Bateliers du Cher [1] constructeur de bateaux traditionnels. Ce bateau de charge était conçu pour les travaux d'amménagement fluvial ou pour le transport. Cette reconstitution a été menée par l'archéologue et historien François Beaudouin (1929-2013) d'après des travaux de recherche archéologique et des vestiges réunis par l'écomusée de Montjean (Maine-et-Loire) sur la navigation ancienne sur le Cher et la Loire.

Ce bateau de type scute est issu de la construction dite à bordages à clin, méthode utilisée pour les bateaux vikings de l'âge des Vikings. Pour rester dans l'esprit expérimental de ce chantier naval les matériaux, les gestes et les techniques d'autrefois ont été utilisés.

Après 3 ans de construction le scute a été mis à l'eau le , lors de la fête annuelle de la Batellerie où il a été baptisé Dame Périnelle.

Il participe, par son aspect touristique et pédagogique, au patrimoine fluvial ligérien et à la transmission du savoir-faire des anciens charpentiers. Il est présent aux différentes manifestations fluviales régionales comme, le Festival de Loire à Orléans.

Caractéristiques techniques[modifier | modifier le code]

La coque est en bois de chêne local, le chevillage des clins est réalisé en aulne (pour ne pas utiliser ni clous, ni vis, ni boulons) et le calfatage est fait de mousse végétale

Le mât et les deux perches sont en pin et le gréement est à livarde.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]