Dalifort

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dalifort Foirail
Administration
Pays Drapeau du Sénégal Sénégal
Région Dakar
Département Pikine
Maire
Mandat
Idrissa Diallo
2009-2014
Démographie
Population 19 963 hab. (2002[1])
Densité 7 870 hab./km2
Géographie
Coordonnées 14° 42′ 23″ nord, 17° 24′ 39″ ouest
Superficie 253,67 ha = 2,5367 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte administrative du Sénégal
City locator 14.svg
Dalifort Foirail
Géolocalisation sur la carte : Sénégal
Voir sur la carte topographique du Sénégal
City locator 14.svg
Dalifort Foirail
Liens
Site web www.sipsenegal.org/dalifort/

Dalifort (ou Dalifort-Foirail) est l'une des 16 communes d'arrondissement de la ville de Pikine (Sénégal). Située à l'entrée de la presqu'île du Cap-Vert, à l'est de Dakar, elle fait partie de l'arrondissement de Dagoudane.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est située à la sortie de la périphérie de Dakar, relativement bien desservie, cette zone est accessible par la route Nationale 1, l’autoroute à Péage 1, le prolongement du boulevard du Centenaire qui débouche sur le port et le centre-ville de Dakar et se situe en face de la zone Technopôle de manière contigüe au quartier des Maristes.

Histoire[modifier | modifier le code]

La commune d’arrondissement de Dalifort Foirail est créée par le décret du [2].

Quartiers[modifier | modifier le code]

La commune est constituée de 15 quartiers : Dalifort, Darou Salam, Deggo, Touba Seras, Résidences Hacienda, Cité Hilal, Cité Soleil, Cité marine, Cité Eaux et forêts, Cité forces armées, Cité castors municipaux, Cité assurances, Cité bâtisse, Cité poste, Générale foncière.

Économie[modifier | modifier le code]

C'est un périmètre en effervescence, qui enregistre un taux de croissance supérieur à la moyenne nationale. D'après les sources officielles, ce quartier regroupe plus de 20 000 habitants, on croise dans ses cités notamment un canal, quelques mosquées, des routes pavées, le programme d'assainissement de l'ONAS, une mairie, le marché dit « du vendredi » et la société bien connue SERAS ou SOGAS pour l'abattage de ses moutons, un grand marché au poisson et un grand parking pour les transporteurs, servant au désengorgement de la ville de Dakar.

La Banque Mondiale a financé une partie de son infrastructure en matière d’évacuation des eaux de pluie pendant l’hivernage et ce après la réalisation de l’autoroute à péage. Une enveloppe de près de 10 milliards a été financé par l’État du Sénégal, la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (Badea) et le Fonds de l’Opep pour le développement international pour changer le cadre de vie des populations de la cité Hacienda, Soleil, Assurance, Marine, eau et Forêt, Belvédère et le cœur même de Dalifort et assainir le périmètre en profondeur.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Recensement général de la population et de l'habitat - décembre 2002 - Résultats provisoires », in Projections de population du Sénégal issues du recensement 2002, Direction de la Prévision et la Statistique, janvier 2004 [1]
  2. Décret no 96-745 du 30 avril 1996 relatif aux communes d'arrondissement de la région de Dakar

Liens externes[modifier | modifier le code]