Dale Frail

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dale A. Frail est un astrophysicien travaillant au National Radio Astronomy Observatory (NRAO) à Socorro (Nouveau-Mexique). En août 2011, il est nommé assistant directeur du Expanded Very Large Array et du Very Long Baseline Array ainsi que directeur des opérations du site du Nouveau-Mexique[1].

Il a fait des contributions dans plusieurs branches de l'astrophysique dont celle des sursauts gamma, de la recherche d'exoplanètes, des sursauteurs gamma mou, du milieu interstellaire, des pulsars, des masers astronomiques et des rémanents de supernova.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dale Frail obtient un diplôme en physique de l'Université Acadia, en Nouvelle-Écosse. Il effectue par la suite une maîtrise et un doctorat en astrophysique à l'Université de Toronto.

En 1989, il déménage aux États-Unis afin d'y effectuer un post-doctorat du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada. Ses travaux lui méritent le prix Jansky[2] en 1993. Il devient par la suite membre de l'équipe du NRAO.

Frail est l'auteur d'au moins 200 articles de recherche[3] dont environ 30 pour la revue Nature.

Recherches[modifier | modifier le code]

Au début de l'année 1992, Frail et l'astronome polonais Aleksander Wolszczan annoncent la découverte d'un système planétaire autour du pulsar PSR B1257+12[4]. Leur découverte est confirmée à la mi-année, ce qui en fait la première découverte de planètes extra-solaires et confirme l'existence de planètes de pulsar.

En 1997, Frail fait partie d'une équipe de chercheurs du NRAO et de Caltech qui utilise des observations de GRB 970508 prises par le Keck et le Very Large Array afin de déterminer la distance, la taille et la vitesse des sursauts gamma[5],[6]. Ces recherches permettent une avancée significative dans l'explication des sursauts de rayons gamma par le modèle dit de la boule de feu (fireball model)[7],[8].

En 2009, l'Institute for Scientific Information désigne Frail comme l'un des trois chercheurs les plus cités lors de la dernière décennie dans le domaine de recherche des sursauts de rayons gamma[9].

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

2010 : Bourse Guggenheim[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)http://www.dchieftain.com/dc/index.php/news/3635-new-assistant-director-named-at-evla-.html
  2. http://www.nrao.edu/admin/do/jansky-postdocs.shtml NRAO Jansky Postdoctoral Fellowships
  3. (en)"Dale Frail", liste partielle de l'Astrophysics Data System de la NASA.
  4. (en) A. Wolszczan et D. A. Frail, « A planetary system around the millisecond pulsar PSR1257+12 », Nature, vol. 355, no 6356,‎ 1992, p. 145-147 (DOI 10.1038/355145a0, Bibcode 1992Natur.355..145W, résumé)
  5. (en) M. R. Metzger, S. G. Djorgovski, S. R. Kulkarni, C. C. Steidel, K. L. Adelberger, D. A. Frail, E. Costa et F. Frontera, « Spectral constraints on the redshift of the optical counterpart to the γ-ray burst of 8 May 1997 », Nature, vol. 387, no 6636,‎ 1997, p. 878-880 (DOI 10.1038/43132, Bibcode 1997Natur.387..879M)
  6. (en) D. A. Frail, S. R. Kulkarni, L. Nicastro, M. Feroci et G. B. Taylor, « The radio afterglow from the γ-ray burst of 8 May 1997 », Nature, vol. 389, no 6648,‎ 1997, p. 261-263 (DOI 10.1038/38451, Bibcode 1997Natur.389..261F)
  7. (en) T. Piran, « Gamma-ray bursts and the fireball model », Physics Reports, vol. 314, no 6,‎ 1999, p. 575-667 (DOI 10.1016/S0370-1573(98)00127-6, arXiv astro-ph/9810256)
  8. (en) D. A. Frail, E. Waxman et S. R. Kulkarni, « A 450 Day Light Curve of the Radio Afterglow of GRB 970508: Fireball Calorimetry », The Astrophysical Journal, vol. 537, no 1,‎ 2000, p. 191-204 (PMID 309024, DOI 10.1086/309024, Bibcode 2000ApJ...537..191F, lire en ligne)
  9. (en)http://sciencewatch.com/ana/st/gamma/authors/ Special Topics Analysis of Gamma-ray Burst (GRB) Research
  10. (en)http://www.gf.org/fellows/16760-dale-a-frail John Simon Guggenheim Memorial Foundation Fellow Biography

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]