Dakota Building

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dakota.
Dakota Building
Dakotanewyorkusa.JPG

Vue du Dakota depuis Central Park West en 2013.

Présentation
Type
Style
Architecte
Henry Janeway Hardenbergh
Construction
1880-1884
Statut patrimonial
New York City Landmark (d) ()
Inscrit au NRHP ()
National Historic Landmark ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Division administrative
Commune
Adresse
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de New York
voir sur la carte de New York
Red pog.svg

Le Dakota Building (The Dakota), est un immeuble de New York construit dans le style néo-Renaissance entre le 25 octobre 1880 et le 27 octobre 1884[1].

Il se situe au coin nord-ouest de la 72e rue et de Central Park West dans l'arrondissement de Manhattan, à New York. Il fut dessiné par l'architecte Henry Janeway Hardenbergh, qui réalisa également le Plaza Hotel, pour le compte d'Edward Clark, le dirigeant de la Singer Corporation.

Il est connu pour avoir été la résidence de John Lennon et l'endroit où il a été assassiné le 8 décembre 1980.

Description[modifier | modifier le code]

Le Dakota vers 1880.

Le Dakota est construit autour d'une cour accessible par une porte cochère assez large pour laisser passer des attelages à chevaux.

L'agencement des appartements est similaire au style français pendant cette période, avec des pièces accessibles en enfilade mais également depuis un hall ou un couloir. Cet agencement permet également au personnel d'avoir des circulations discrètes.

Les pièces principales donnent sur la rue et les pièces secondaires sur la cour. C'est l'un des premiers immeubles de New York à avoir des appartements traversants.

Vue de la façade sud.

À l'époque, le Dakota avait 65 appartements tous différents les uns des autres et comptant de 4 à 20 chambres. Les appartements étaient accessibles par des ascenseurs placés aux quatre coins de la cour. Des escaliers et des ascenseurs de service desservaient les cuisines. Les infrastructures étaient exceptionnelles pour l'époque. L'électricité était produite sur place, et l'immeuble possédait le chauffage central.

Le Dakota a connu un succès immédiat, les appartements étaient tous loués avant que l'immeuble ne soit ouvert. Pour la haute société de New York, c'était à la mode d'habiter dans ce genre d'immeubles, et le succès du Dakota a engendré la construction de nombreux autres immeubles d'appartements de luxe à New York.

John Lennon, le cofondateur des Beatles et son épouse Yoko Ono habitaient un appartement du Dakota Building depuis le milieu des années 1970. Le 8 décembre 1980, alors qu'ils reviennent d'une session en studio, pour son dernier disque Double Fantasy, Lennon est assassiné devant le bâtiment par un déséquilibré, Mark David Chapman, à qui il avait signé un autographe quelques heures plus tôt, et qui l'avait attendu pour commettre son crime. Le Dakota Building est aussi entré dans l'histoire à cause de ce drame.

Le Dakota dans les médias[modifier | modifier le code]

  • Appartement de référence des années 1880 dans le roman de Jack Finney Le Voyage de Simon Morley (1970).
  • Au moment d’adapter à l’écran le roman d'Ira Levin Rosemary's baby (1967), et dans le but d’illustrer l’énigmatique et maléfique demeure new-yorkaise habitée par les Woodhouse, le réalisateur Roman Polanski opte pour le Dakota. Seuls quelques plans extérieurs sont tournés à proximité, le reste étant réalisé dans des studios californiens. Toutefois, dans le générique d’introduction du film, le survol des toits de la ville est saisi du haut d'un immeuble faisant face au Dakota, mettant ainsi en lumière ce dernier. Cette entrée en matière imprègnera le film d’une atmosphère singulière. Pour les besoins du film, l’immeuble Dakota est baptisé l’immeuble Bramford.
  • Il apparait dans le jeu Cities XL de 2009 en tant qu'immeuble pour élites (haute densité).
  • Il est utilisé au tout début du film Vanilla Sky (2001), comme le lieu où vit David Aames, l'héritier.
  • Dans la série littéraire d'Harlan Coben Myron Bolitar (1995), l'immeuble est la résidence du personnnage Windsor Horne Lockwood III alias « Win ».
  • Pendergast, l'agent spécial des romans de Douglas Preston et Lincoln Child, y possède trois appartements, qu'il a réunis en un seul.

Résidents célèbres[modifier | modifier le code]

Parmi les résidents célèbres du Dakota se trouvent notamment :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Historic American Buildings Survey, « The Dakota (Apartments), 1 West 72nd Street, Central Park West, New York, New York County, NY », p. 2. Consultée le 24 octobre 2006
  2. (en) « A Life in Pictures: Albert Maysles », sur nytimes.com, 30 juillet 2009
  3. a et b . (ru) Larry Kane, Lennon Revealed, Royame-Uni, Running Press, (ISBN 978-0-7624-2364-4, LCCN 2005903223, lire en ligne), p. 20
  4. (en) Stephen Birmingham, Life at the Dakota: New York's most unusual address, 1996, p. 85.
  5. (en) Lui et sa femme Lauren Bacall partageaient un appartement
  6. a et b (en) Kate Appleton, « Landmarks: The Dakota », site web du New York Magazine
  7. (en) « At Home With Lauren Bacall », The New York Times, section Home & Garden, 24 février 2005
  8. (en) Bruce Elder, Interview de Roberta Flack, 28 janvier 2009, The Sydney Mordning Herald, 20 janvier 2010
  9. http://www.imdb.com/name/nm0752813/bio
  10. (en) « The contents of Rudolf Nureyev's Dakota apartment fetched almost $8 million in a two-day sale at Christie's » (« Nureyev Auction Tops Estimates », The New York Times, 15 janvier 1995)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]