Daimoku

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Daimoku (題目?, litt. « titre », timmu en chinois) est un terme désignant le titre d'un sutra, et par extension la répétition des syllabes du titre et principalement celles du Sūtra du LotusNam(u)-myōhō-renge-kyō (南無妙法蓮華経?) ou Myōhō renge kyō (妙法蓮華経?) en japonais[1] selon sa traduction en caractères chinois effectuée sous la direction de Kumarajiva.

Le terme a été popularisé par les écoles dites traditionnelles du bouddhisme de Nichiren que forment les mouvements néo-bouddhiques récents comme la Sōka Gakkai, le Reiyukai et le Risshō Kōsei Kai avec les huit branches historiques du bouddhisme de Nichiren au Japon[2], notamment leurs principales écoles : Nichiren Shū et Nichiren Shōshū.

La récitation du Daimoku du Sūtra du Lotus[3] devant le Gohonzon constitue la pratique principale[4] des pratiquants du mouvement Soka : la Soka Gakkai et la Soka Gakkai internationale fondée en 1975 par Daisaku Ikeda.

Développement chinois[modifier | modifier le code]

Principalement par Zhiyi de l'école Tiantai qui analyse chacun des mots du titre du Sutra du Lotus et en déduit une représentation mystique de l'univers. La même démarche est faite par Fazang pour le Sutra Avatamsaka qui en analyse le titre de 10 manières différentes.

Développement dans la doctrine de Nichiren[modifier | modifier le code]

La récitation du DaimokuNam(u) myōhō renge kyō (南無妙法蓮華経?) — en tant que mantra est prônée pour son efficacité[5], en remplacement des moyens opportuns et salvifiques (Hoben)[6] enseignés par le Bouddha avant le Sūtra du Lotus "pour guider les êtres vers la vérité"[7] dans la période de la Fin de la Loi (Fin du Dharma, Mappō).

  • Nam = Namu = Dévouement respectueux ; consacrer sa propre vie.
  • Myōhō = Myo-ho = La Loi mystique, « Myō est le nom donné à la nature merveilleuse de la vie et à ses manifestations. »[8],[9]
  • Renge = Rengué = Littéralement «Fleur de lotus» qui symbolise la simultanéité de la cause et l'effet.
  • Kyō = Kyo = La voix ou l'enseignement du Bouddha ; ce qui permet l'action ou les vibrations qui résonnent dans l'univers.

« Il y a rémunération en mérite (obtention de bienfaits) même pour celui qui ne comprend pas quand il récite Nam(u) myōhō renge kyō, comme ne cesse de grandir le corps de l'enfant qui boit le lait maternel sans en connaître les bienfaits. »

— Nichiren

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Robert E. Buswell Jr et Donald S. Lopez Jr, The Princeton Dictionary of Buddhism, Princeton (N.J.), Princeton University Press, , 1304 p. (ISBN 978-0-691-15786-3 et 0-691-15786-3, présentation en ligne), p. 208.
  2. ACSBN, « Le mouvement bouddhiste Soka », Valeurs humaines, no hors série : 3,‎
  3. Nichiren, « Les Écrits de Nichiren : ÉCRITS: 14, Le Daimoku du Sūtra du Lotus », sur www.nichirenlibrary.org (consulté le 11 juin 2020)
  4. Le mouvement bouddhiste Soka, « La récitation de Nam-myoho-renge-kyo », sur soka-bouddhisme.fr
  5. Nichiren, « Les Écrits de Nichiren : ÉCRITS: 121, La phrase unique et essentielle », sur www.nichirenlibrary.org/fr (consulté le 11 juin 2020), p. 932-933
  6. Deuxième des vingt-huit chapitres
  7. pages 43 et 315, Le Sûtra du Lotus, traduit par Sylvie Servan-Schreiber et Marc Albert à partir du travail de Burton Watson, Les Indes savantes, 2007, 323 pages (ISBN 978-4-88417-029-5)
  8. Nichiren, « Les Écrits de Nichiren : ÉCRITS: 1, Sur l’atteinte de la bouddhéité en cette vie », sur www.nichirenlibrary.org/fr (consulté le 11 juin 2020), p. 5
  9. Nichiren, « Sur l’atteinte de la bouddhéité en cette vie », dans Nichiren, Les écrits de Nichiren, , 1298 p. (ISBN 978-4-88417-029-5, lire en ligne), p. 3
  • Gaston Renondeau, La doctrine de Nichiren, 1953, PUF
  • Dictionnaire du bouddhisme, 1991, Éditions du Rocher
  • Adrien Maisonneuve, Hobogirin, Dictionnaire du bouddhisme d'après les sources chinoises et japonaises, 1994

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Causton, Richard: "Buddha in Daily Life, An Introduction to the Buddhism of Nichiren Daishonin", Rider, London 1995; pp. 96–222. (ISBN 978-0712674560)
  • Stone, Jacqueline, I. "Chanting the August Title of the Lotus Sutra: Daimoku Practices in Classical and Medieval Japan". In: Payne, Richard, K. (ed.); Re-Visioning Kamakura Buddhism, University of Hawaii Press, Honolulu 1998, pp. 116–166. (ISBN 0-8248-2078-9)