Daewoo Espero

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daewoo Espero
Daewoo Espero

Marque Drapeau : Corée du Sud Daewoo
Années de production 1990 - 1997
Classe Familiale
Usine(s) d’assemblage Daewoo Romania, Craiova - FSO Varsovie (Pologne)...
Moteur et transmission
Moteur(s) Opel ess. 4 cyl. en ligne - 8 (1,8/2,0) ou 16 S (1,5)
Cylindrée 1 498 - 1 798 - 1 998 cm3
Puissance maximale 90 - 95 - 105 ch
Couple maximal 137 - 145 - 164 Nm
Transmission Manuelle 5 et auto 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide ± 1 150 kg
Vitesse maximale 170 - 180 - 185 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 4 portes
Dimensions
Longueur 4 615 mm
Largeur 1 718 mm
Hauteur 1 388 mm
Empattement 2 620 mm
Volume du coffre 560 dm3
Chronologie des modèles
Daewoo Leganza Suivant

L'Espero est un modèle automobile du constructeur sud-coréen disparu Daewoo. Apparue en 1990, la voiture est importée en Europe occidentale au milieu de la décennie, jusqu'à la faillite retentissante survenue à la maison-mère, en 1999[1].

Genèse[modifier | modifier le code]

Berline tricorps familiale dessinée par Bertone, elle est née d'une esquisse refusée par les dirigeants de Citroën pour celle qui allait devenir la Xantia[2]. La ligne est donc résolument moderne, ce qui n'est pas le cas du châssis, dérivé de l'Opel Ascona C, lancée 10 ans plus tôt[3].

Développement[modifier | modifier le code]

Daewoo étoffe ainsi sa gamme par le haut. La grande Espero (4,62 m) vient épauler les discrètes Cielo-Nexia, totalement dépassées[4].

Les mécaniques, éprouvées et exclusivement essence, sont d'origine Opel[5], ce qui assure au véhicule des performances correctes. Des adaptations GPL sont réalisées ultérieurement, option intéressante vu le petit réservoir de 50 l[6].

L'Espero, qui a rencontré un certain succès au Royaume-Uni et dans les pays de l'Est[7], cède la place à la Leganza en 1997.

Néanmoins sa carrière fût entravée par des soucis de finition et une tenue de route loin des références du segment[8]. Faiblesses qui n'ont pu être compensées par l'alléchant rapport prix-équipement[9]. Sur certains marchés, tel la France, l'absence de motorisation(s) diesel lui aura aussi été préjudiciable.

Export[modifier | modifier le code]

Elle fut vendue sous le nom de Daewoo Aranos en Espagne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. GM-Daewoo à partir de 2002, puis Chevrolet en 2005.
  2. D'où une certaine similitude d'allure.
  3. Plate-forme également partagée par les cousines américano-australienne Chevrolet Cavalier et Holden Camira.
  4. Ex-Daewoo Racer, LeMans... clônes d'Opel Kadett E.
  5. Équipent au même moment, les versions basses de la Vectra.
  6. Leur contenance peut dépasser 70 l dans cette catégorie !
  7. Pour anecdote, elle fut notamment assemblée en Roumanie, dans l'ancienne usine Citroën de Craiova (Oltcit) et Pologne.
  8. http://essais.autoplus.fr/view/CFR1991DAEESP40004/1997-05-01 http://essais.autoplus.fr/view/CFR1991DAEESP40008/1997-05-01
  9. http://www.conseilachatauto.info/Daewoo/espero.htm

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]