Dado Pršo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dado Pršo
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nationalité Drapeau : Croatie Croate
Drapeau : France Français
Nat. sportive Drapeau : Croatie Croate
Naissance (41 ans)
Lieu Zadar (Yougoslavie)
Taille 1,9 m (6 3)
Période pro. 19922007
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1981-1983 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie NK Bagat
1983-1986 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie NK Zadar
1986-1991 Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Hajduk Split
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1992-1993 Drapeau : Croatie NK Pazinka (en) 026 0(2)
1993-1995 Drapeau : France FC Rouen 010 0(1)
1996-1997 Drapeau : France Stade raphaëlois 018 0(7)
1997-2004 Drapeau : France AS Monaco 146 (45)
1997-1999 Drapeau : France AC Ajaccio 054 (21)
2004-2007 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers 124 (36)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
- Drapeau : République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie jeunes
2003-2006 Drapeau : Croatie Croatie 032 0(9)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Dado Pršo, né le 5 novembre 1974 à Zadar, est un footballeur international croate. Il évolue au poste d'attaquant du début des années 1990 au milieu des années 2000.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Dado Pršo naît à Zadar le 5 novembre 1974. Son père Rade est chauffeur de taxi et sa mère employée. Le couple a déjà une fille. À huit ans, Dado fréquente le NK Bagat, une structure de quartier, avant de rejoindre le NK Zadar, club phare de la cité dalmate. Pršo a alors pour modèle van Basten, Bokšić et Savićević[1].

À treize ans, il intègre les cadet de l'Hajduk Split, à trois heures de bus des siens. Milieu ou attaquant, Dado impose ses qualités. Sélectionné dans les équipes jeunes de la Yougoslavie, mais ne fait ce qu'il faut en dehors, y compris à l'école. À dix-sept ans, il est vendu au NK Pazinka (en) et gagne ses galons de titulaire en première division alors que son pays s'enfonce dans la guerre[1].

Débuts amateurs en France (1993-1999)[modifier | modifier le code]

À dix-huit ans, grâce à une relation, Dado Pršo découvre le FC Rouen (D2). Blessé, il se retrouve isolé et ne peut empêcher la relégation de son équipe. Il sombre dans les abus et change de silhouette au point de s'approcher des cents kilos. Lorsque le club lui propose un contrat de deux ans en National, il préfère tout arrêter. Heureusement pour lui, il rencontre sa future femme en Normandie avant de mettre le cap au sud. Après quelques mois d'inactivité, hors de condition, Dado rejoint le Stade raphaëlois uniquement pour s'entraîner et retrouver goût au football. Aide-mécanicien dans une entreprise de travaux publics, il travaille le matin et s'entraîne l'après-midi. Lors d'un match contre l'équipe réserve de l'AS Monaco, il est repéré par Gérard et Laurent Banide[1].

Arrivé à l'AS Monaco, Pršo signe un contrat de stagiaire (à 21 ans) et ne laisse pas passer une seconde fois sa chance. Aligné avec David Trezeguet dans les rangs de l'équipe réserve de l'ASM, il inscrit treize buts en National 2 1996-1997. Barré par la concurrence, il demande à être prêté et rejoint l'AC Ajaccio en National. Arrivé en octobre 1997, il inscrit huit buts, offre vingt passes décisives et participe à la montée en D2 de l'ACA. La saison suivante, il marque treize fois et obtient la nationalité française[1].

Révélation à l'AS Monaco (1999-2004)[modifier | modifier le code]

Sollicité par l'AS Saint-Étienne, Pršo retourne comme prévu à l'AS MonacoClaude Puel lui certifie compter sur lui. Le 14 août 1999, il débute en première division française contre Bastia (4-0). Le 27 mars 2000, il inscrit son premier but au sein de l'élite contre Nantes (2-0), quelques mois avant d'être sacré champion de France 1999-2000. Après avoir découvert la Coupe de l'UEFA lors de cette même saison, il joue ses premiers matchs de Ligue des champions de l'UEFA lors de la suivante[1].

En février 2002, le Franco-Croate, qui souffre du genou depuis plusieurs mois, doit se faire opérer. Un mois plus tard, il subie une ostéotomie tibiale (fracture volontaire pour remettre correctement la jambe). Il effectue sa rééducation au CERS de Saint-Raphaël avec Robert Pirès. Il effectue son retour le 14 décembre 2002 contre Guingamp et marque un but (4-0)[1].

En novembre 2003, lors d'un match en phase de poule de Ligue des champions contre le Deportivo La Corogne, il inscrit un quadruplé (8-3). Pour cette première titularisation en C1, il signe un coup du chapeau et surtout devient seulement le troisième à réaliser un quadruplé dans cette compétition après son idole van Basten et Simone Inzaghi[1]. Lors de la finale, il rentre en cours de jeu et ne peut empêcher la défaite de son équipe face au FC Porto.

Il reste ensuite à Monaco jusqu'à 2004.

Fin au Glasgow Rangers (2004-2007)[modifier | modifier le code]

Le 8 mai 2004, il annonce qu'il rejoindra les Glasgow Rangers à l'issue de son contrat avec l'AS Monaco. Avec 18 buts en 34 matchs, il participe amplement au doublé Championnat-Coupe de la Ligue de son club lors de sa première saison.

En mai 2007, à la suite de grosses blessures, il décide de mettre un terme à sa carrière de footballeur.

En équipe nationale (2003-2006)[modifier | modifier le code]

Alors dans les rangs de l'Hajduk Split, Dado Pršo est sélectionné au sein des équipes de Yougoslavie jeunes[1].

Le 29 mars 2003, Dado Pršo connaît sa première sélection en équipe de Croatie contre la Belgique (4-0). Lors de la dernière journée de qualification pour l'Euro 2004, il offre un but à Olić contre la Bulgarie (1-0, seule défaite du leader bulgare). En barrage contre la Slovénie, il marque les deux buts croates (1-1 et 0-1) et permet à son pays de participer à la compétition[1].

Retraite[modifier | modifier le code]

Il vit actuellement sur la Côte d'Azur, à Villefranche-sur-Mer[2].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Imposant physiquement, Dado Pršo harcèle ses adversaires et pèse sur les défenses adverses[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques générales par saison[modifier | modifier le code]

Buts Internationaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Trophées collectifs[modifier | modifier le code]

Drapeau : France AC Ajaccio
Drapeau : France AS Monaco
Drapeau : Écosse Glasgow Rangers

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]