Daddy Mory

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Daddy Mory
Description de l'image Daddy Mory.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Mory Samaké
Naissance (49 ans)
14e arrondissement de Paris, Drapeau de la France France
Activité principale Chanteur
Genre musical Reggae, dancehall, rap
Instruments Voix
Années actives Depuis 1990
Labels Dainty Records
Site officiel www.daddymory.com

Daddy Mory, de son vrai nom Mory Samaké, né le dans le 14e arrondissement de Paris d'un père malien et d'une mère martiniquaise, est un chanteur de ragga, dancehall et rap français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Sa carrière commence dans les sound systems et l'underground parisien dans lesquels Daddy Mory a fait ses classes et a réussi à se faire connaitre au grand public.

Il participe en 1990 à la naissance du Sundjata Sound-System (du nom d'un ancien roi du Mali) avec Big Red, Big Daddy et Just Well.

Fin 1991, il apparaît avec ses comparses (Daddy Kerry, Daddy Mory et Big Red) en Featuring sur la piste 14 intitulée Ragga Jam de l'album d'un certain Mc Solaar Qui sème le vent récolte le tempo. En 1993, il fonde le groupe Raggasonic avec son ami Big Red.

Sortis en 1995 et 1997 les albums Raggasonic[1] et Raggasonic 2 sont vendus à 200 000 exemplaires. Ils comptent autant de tubes qui font connaître la scène ragga française au grand public : «Aiguisé comme une lame », « J'entends parler du sida », « Bleu blanc rouge », « Faut pas me prendre pour un âne », « Laisse le peuple s'exprimer »…

Daddy Mory et Big Red se séparent en 1998.

En 2003, il sort son premier album solo « reggae-ragga-hip hop » : Ma voix résonne.

Mory sort un nouvel album en mai 2007, Reality, et collabore avec Technico sur le titre Coupé décalé.

Une anthologie de trois CD regroupant ses deux albums solo et un medley de tous ses succès paraissent fin 2008.

En , il reforme le groupe Raggasonic avec Big Red pour sortir en 2012 l'album Raggasonic 3[2].

Le , Daddy Mory sort son nouvel album solo Travail d'artiste avec des producteurs tels que : Steven « Di Genius » Mcgregor, Chimney Records, King Tubby's, Tj Record, Adde Prod, Birch et Frenchie (Maximum Sound)[3].

, il sort, avec Tiwony, le titre "La Dette". Ce titre fait partie de son dernier album Mory sorti le 26 octobre 2018[4] tout comme le single "Reggae Powa" produit par Frenchie (Maximum Sound) en duo avec Yaniss Odua[5] qui est le titre reggae phare de l'année 2019.

L'album Mory sera élu meilleur album reggae de l'année 2019 par le public lors des Victoires du Reggae organisées par le site référence Reggae.fr, Daddy Mory sera également récompensé par un Hit Lokal Award la même année.

En 2020 son ami le chanteur Pierpoljak l'invite sur son 12ème album intitulé "La Roue Tourne Igo" pour un featuring sur le titre "Clarks aux Pieds", en hommage à la chaussure iconique de la culture Jamaïcaine.

Le 25 juin 2021, il sort un EP, Kritik. Ce projet a été coproduit par Riga Hemp Higher Productions et Creey Music. Les vidéos des deux premiers single "Kritik" et "Armada" ont été tourné au Sénégal. Le titre "Tranquille" en featuring avec le toaster vénézuélien Baroni One Time et Addis Pablo au mélodica a été clippé à Barcelone, ainsi que le titre "Vis ta vie" sorti en juillet 2021.

Discographie[modifier | modifier le code]

Raggasonic[modifier | modifier le code]

Albums Solo[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

  • 2021 - Kritik

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Raggasonic - Raggasonic 1 (1995)
  2. « RAGGASONIC 3 », sur Pointculture (consulté le )
  3. « DADDY MORY – TRAVAIL D’ARTISTE », sur Riddim Killa, (consulté le )
  4. Daddy Mory - Mory, Reggae.fr
  5. « Daddy Mory et Yaniss Odua, le reggae powa à la française », sur Djolo.net, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]