Daša Drndić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Daša Drndić
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
RijekaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Université de l'Illinois du Sud (en)
Université de Belgrade
Université de Rijeka (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Daša Drndić, née le à Zagreb et décédée le à Rijeka, est une écrivaine croate.

Biographie[modifier | modifier le code]

À partir de 1953, elle vit à Belgrade, fait des études de langue et littérature anglaises à la faculté de philologie de Belgrade.

Elle étudie en 1971 la dramaturgie à l'Université du Sud de l'Illinois à Carbondale, avec une Bourse Fulbright, puis à l'Université Case Western Reserve à Cleveland. Elle travaille comme traductrice littéraire, professeure d'anglais, dramaturge (au troisième programme de Radio Belgrade) et rédactrice en chef du programme dramatique télévisé. Elle est l'auteur d'une série de pièces radiophoniques.

Au début des années 1990, elle s’installe à Rijeka. De 1995 à 1997, elle réside au Canada. Elle termine son doctorat à la Faculté de philosophie de Rijeka, en littérature britannique et création littéraire au département d'anglais.

Elle a été membre de la Société croate des écrivains et du PEN croate.

Ses romans Sonnenschein (Trieste en anglais) et Belladonna lui ouvrent une audience internationale.

Elle meurt à 71 ans d'un cancer.

Sa fille est diplômée de l'Académie des arts appliqués de Rijeka, et d'un troisième cycle à Tallin (Estonie).

Œuvres[modifier | modifier le code]

Proses[modifier | modifier le code]

  • Put do subote, 1982.
  • Kamen s neba, 1984.
  • Marija Częstohowska još uvijek roni suze ili Umiranje u Torontu, 1997.
  • Canzone di guerra, 1998.
  • Totenwande, 2000.
  • Doppelgänger, 2002[1].
  • Leica format, 2003.
  • Sonnenschein, 2007.
  • April u Berlinu, 2009.
  • Belladonna, 2012[2].
  • EEG, 2016[3].

Drames radiophoniques[modifier | modifier le code]

  • Pupi
  • Artur i Isabella
  • Izgubljeni u obećanoj zemlji
  • Crkva u Hrvatskoj
  • Djeca našeg doba
  • O poljskim Židovima
  • Subota
  • Begonije
  • Mate Balota (documentaire)
  • Bića noći (docudrame)
  • Mali dani
  • Zov jarebica (documentaire)
  • Zemljo moja (documentaire)
  • Istarska početnica (dokumentaire)
  • Sa starih fotografija
  • I djeca umiru
  • U ime oca
  • Bolnica (dokumentaire)
  • Izgubljeni i nađeni (dokumentaire)
  • Ćuprija na Drini (dokumentaire)
  • Muževi Lile Weiss, 2005.
  • Oh, Happy Day, 19/3/2007[4],[5].

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 2019 : sélection du Prix Republic of Consciousness pour Doppelgänger, traduit par Celia Hawkesworth & SD Curtis (Istros Books (en))
  • 2014 : Prozart[6], Prix littéraire international
  • 2013 : Prix Kiklop pour Belladonna
  • 2007 : Prix Kiklop 2007 pour Sonnenschein
  • 2007 : Prix Fran Galović 2007 pour le roman Sonnenschein
  • Premier prix du prix Radiodiffusion de Radio Belgrade pour La fête des pères
  • Deuxième prix au concours de la radio de Zagreb pour Mali Dani Radio Sharing
  • Deuxième prix du concours de la radio de Belgrade pour Begonia's Broadcasting 1989
  • Fedor, prix de l'Association des aveugles de Yougoslavie, pour la diffusion de Lost and Found

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]