Daïra de Boudouaou

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daïra de Boudouaou
دائرة بودواو
Vue de la daïra de Boudouaou
Vue de la daïra de Boudouaou
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Boumerdès
Chef-lieu Boudouaou
Nb. communes Cinq (5)
Daïra depuis 7 février 1984
Démographie
Population 134 402 hab. (16 avril 2008[1])
Densité 734 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 43′ 47″ N 3° 24′ 33″ E / 36.7297988, 3.409159536° 43′ 47″ Nord 3° 24′ 33″ Est / 36.7297988, 3.4091595
Superficie 183,01 km2
Localisation
Localisation de la daïra de Boudouaou dans la wilaya de Boumerdès
Localisation de la daïra de Boudouaou dans la wilaya de Boumerdès

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
Daïra de Boudouaou

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
Daïra de Boudouaou

La daïra de Boudouaou est une des neuf (9) daïras qui composent la wilaya de Boumerdès, en Algérie, et dont le chef-lieu est la ville éponyme de Boudouaou.

Les communes qui la composent sont :

Archéologie[modifier | modifier le code]

La wilaya de Boumerdès représente un trésor archéologique de part la multitude des sites historiques qu'abrite son territoire vaste de 1 456,16 km².

En effet, plusieurs centres de population ont été construits pendant plus de 20 siècles sur ces terrains de moyenne altitude que forme l'actuelle Basse Kabylie dont la ville de Boumerdès est l'actuel chef-lieu.

Le mausolée de Blad Guitoun, dans la commune de Si Mustapha, est un exemple illustratif des sites archéologiques qui étaient encore apparents en Basse Kabylie au début de la colonisation française dès 1837.

Le Bénian ntâa Soumâa, dans la commune de Thénia, est un autre site archéologique qui avait été merveilleusement préservé jusqu'au milieu du XIXe siècle.

Il est à noter que les populations berbères qui ont vécu autour de ces sites archéologiques, avant la colonisation française, ont préservé ce patrimoine culturel et identitaire.

La localisation de ces sites archéologiques sur les rives et les berges de l'Oued Isser et de l'Oued Sébaou, ainsi que sur la côte méditerranéenne, permet de classer la wilaya de Boumerdès parmi les riches niches archéologiques en Algérie

Durant les siècles passés, les différentes crues et inondations de l'Oued Isser et de l'Oued Sébaou, entr'autres Oueds de la Basse Kabylie, ont fait que le débordement de ces cours d'eau ont ensevelioes les cités numides sous le limon et la boue charriés par les torrents.

En effet, sous une profondeur d'environ 3 mètres sous terre, plusieurs découvertes dans la wilaya de Boumerdès, dont de nombreux vestiges et sites archéologiques, ont été mises au jour en 2009.

Au village de Béni H'mida dans la commune de Leghata, des vestiges d'une statue ont été trouvés aux côtés d'un plat en métal, des reliques de poterie et des ossements humains.

Au village Ouriacha dans la commune de Naciria (Laâziv Zaâmoum), une cruche contenant plus de 900 pièces de monnaie en argent gravées au nom de Bolokine Abderrahmane, a été découverte.

Au village de Titouna de Souk El Had, une pierre polie en forme de coffre, gravée sur sa face de devant avec une scène de ferronnerie, a été également découverte à 3 mètres sous terre lors de travaux de construction, et a déposée au niveau de la direction wilayale de la culture à Boumerdès[2].

Musée archéologique régional[modifier | modifier le code]

Collection exposée dans un musée archéologique.

Le projet de construction d'un musée archéologique régional est en gestation dans la wilaya de Boumerdès.

Ce musée devrait être érigé dans la commune de Si Mustapha (Blad Guitoun) qui présente l'intérêt de se positionner à l'intersection des 3 routes nationales RN5, RN12 et RN24.

Ce musée archéologique de la Basse Kabylie sera spécialisé dans l'exposition des objets archéologiques trouvés dans les sites archéologiques locaux.

Les fouilles archéologiques seront ainsi promues et encouragées dans les 32 communes de Boumerdès sous la direction spécialisée d'archéologues et d'historiens.

Ce musée permettra de constituer d'importantes collections d'antiquités numides.

Ressources hydriques[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Cette daïra recèle plusieurs sources d'eau naturelle:

  • Source de xxxx.
  • Source de xxxx.
  • Source de xxxx.

Oueds[modifier | modifier le code]

Cette daïra est traversée par plusieurs oueds:

  • Oued xxxx.
  • Oued xxxx.
  • Oued xxxx.

Barrages[modifier | modifier le code]

Cette daïra bénéficie de l'eau des barrages suivants[3]:

Ces barrages font partie de plus de 65 barrages opérationnels en Algérie[10] alors que 30 autres sont en cours de réalisation en 2015[11].

Réservoirs d'eau[modifier | modifier le code]

Cette daïra comprend plusieurs réservoirs d'eau dont:

Stations de pompage[modifier | modifier le code]

Cette daïra comprend plusieurs stations de pompage suivantes[12]:

Forages et puits[modifier | modifier le code]

Cette daïra comprend plusieurs forages et puits.

Retenues collinaires[modifier | modifier le code]

Cette daïra comprend plusieurs retenues collinaires.

Stations d'épuration[modifier | modifier le code]

Cette daïra comprend plusieurs stations d'épuration suivantes:

Stations de déssalement d'eau de mer[modifier | modifier le code]

Cette daïra comprend la station de déssalement d'eau de mer suivante:

Notes et références[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sites forestiers[modifier | modifier le code]

Sites archéologiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]