Daïra d'Azeffoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Azeffoun (homonyme).

Daïra d'Azeffoun
Daïra d'Azeffoun
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Wilaya Tizi Ouzou
Chef-lieu Azeffoun
Nb. communes 4
Démographie
Population 37 756 hab. (2008[1])
Densité 118 hab./km2
Géographie
Coordonnées 36° 53′ 46″ nord, 4° 25′ 13″ est
Superficie 319,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
Daïra d'Azeffoun

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
Daïra d'Azeffoun

La daïra d'Azeffoun est une circonscription administrative algérienne située dans la wilaya de Tizi Ouzou et la région de Kabylie. Son chef-lieu est situé sur la commune éponyme d'Azeffoun.

Communes[modifier | modifier le code]

La daïra comprend quatre communes :

La population totale de la daïra est de 37 756 habitants[2] pour une superficie de 319,01 km2.

 Les Célébrités liées à la région[modifier | modifier le code]

  • Littérature et Poésie politique :

Tahar Djaout

SAID SADI

Bachir Hadj Ali

Mohamed Aouine

L'Hadj Said Nath Fliq alma gashtoum

Kamel Messaoudi

Didouche Mourad

Yacef Saadi

Taleb Abdarahmane

capitaine si ali boulkhou

Ourida Medad

Maghni Salah dit Capitaine Si Abdellah

Khorsi Sadok (premier député algérien)

Petit Omar

عرفت دائرة أزفون أشرس و أعنف العمليات العسكرية ابان الثورة المجيدة خاصة القرى الواقعة تحت جبل تامقوط حيث دمرت جميعها و هجر ناسها من بين القرى نجد قرية أث علي أوعبد الله التي كانت مركز العقيد سي محند أولحاج الى غاية مركز قيادة الولاية التاريخية الثالثة في سفوح جبال غابة بونعمان مستشفى الثورة الواقعة في حدود بلدية أيت شافع في عرش أث حساين و قرى تقرين . كما شهدت الدائرة التاريخية أعنف عملية للثورة و هي عملية العصفور الازرق التي مات فيها العدد الكبير من العساكر الفرنسيين كما تتشرف الدائرة انها بلاد الزعماء الحقيقين بدءا بديدوش مراد و طالب عبد الرحمان و الرائد سي عبدالله و البطلة وريد ة مداد و ياسف سعدي و الطفل عمر ياسف و الرائد سي علي بولخو

Traduction :

La daïra d'Azeffoun  a connu les opérations militaires les plus féroces et les plus violentes au cours de la glorieuse révolution, particulièrement les villages situés sous le mont Tamgout, villages qui ont été détruits contraignant leurs habitants à les abandonner.

Dans l'un de ces villages,  Ath Ali Ouabdallah, se trouvait le PC du colonel Si Mohand Oulhaj, la direction de la Wilaya III  historique dans les contreforts de la forêt Bounamane  et l'hôpital de la Révolution situé dans le périmètre de la commune d'Aït Chafâa , dans les villages  Ath Hassaïne et Tigrine .

La daïra historique a été le théâtre  de l'opération " l'Oiseau bleu",  une des  plus violentes opérations militaires lors de la  révolution, opération au cours de laquelle  un grand nombre de militaires  français  ont été tués . La daïra s'honore d'être le berceau de dirigeants réels de la révolution qui sont : Didouche Mourad, Taleb Abderrahmane, le commandant Si Abdallah, l'héroïne Ourida Meddad, Yacef Saâdi, petit Omar, le commandant Si Ali Bolkhou

Cheikh Mouhand Ouamar (Sadou)

Abu Yaala Zouawi (voire wikipedia en arabe)

Mohamad Kettou

Ibn Zekri

Mohamed Salah Seddik

Mohamed Said Maouel

Localisation[modifier | modifier le code]

Daïras limitrophes de la daïra d'Azeffoun
Mer Méditerranée
Daïra de Tigzirt daïra d'Azeffoun ? (Wilaya de Béjaïa)
Daïra d'Azazga Daïra d'Ouaguenoun

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]