DJ Scratch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
DJ Scratch
Description de cette image, également commentée ci-après

DJ Scratch sur scène en Afrique du Sud, en 2011.

Informations générales
Surnom LaMont Burnett, King Scratch[1]
Nom de naissance George Spivey
Naissance (48 ans)
Brooklyn, New York, Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale DJ, producteur
Genre musical Hip-hop, rap East Coast
Instruments Platines, sampleur
Années actives Depuis 1985
Site officiel scratchvision.com

DJ Scratch, de son vrai nom George Spivey, né le à Brooklyn, New York, est un disc jockey et producteur de hip-hop américain. DJ Scratch est un producteur respecté de hip-hop collaborant avec les plus grands rappeurs américains comme DMX, Talib Kweli, Snoop Dogg, The Roots, Q-Tip, Guru, LL Cool J, 50 Cent, Method Man, Redman et DJ Clue?[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

DJ Scratch est originaire du quartier de Brooklyn, New York[3]. C'est en tant que disc jockey qu'il commence sa carrière lorsqu'en 1988, Jam Master Jay le présente au groupe EPMD qui cherchait un nouveau DJ pour une tournée. Ils sont tout de suite séduits par son style très personnel notamment ses techniques de scratch. Dès 1989, il devient donc le DJ officiel du groupe. Il restera le DJ d'EPMD, et produira aussi quelques titres, pendant quelque temps, jusqu'à ce qu'Erick Sermon et Parrish Smith se séparent. Il continuera de produire quelques titres, séparément, pour Parrish Smith (alias PMD) et Erick Sermon[4].

DJ Scratch se fait ensuite un nom en tant que producteur, en travaillant notamment avec Busta Rhymes dès le premier album de ce dernier, The Coming en 1996. Par extension, il travaille également avec le Flipmode Squad, notamment sur leur The Imperial Album de 1998. Depuis, il participe à quasiment tous les albums de Busta Rhymes et est souvent avec lui lors de ses concerts. En 2008, il annonce sa séparation avec EPMD[5].

En 2010, il est vainqueur de l'émission de téléréalité Master of the Mix diffusée sur les chaînes BET et VH1[6]. Lors d'une cérémonie organisée le 2 juillet 2010, DJ Scratch est couronné Jam Master par DMC du groupe Run-DMC[6]. En décembre 2010, Scratch capture un autre titre dans la première saison de Master of the Mix[6]. En 2012 et 2013, il remporte deux Global Spin Awards dans la catégorie « mixeur de l'année »[6].

Le 16 mars 2016, DJ Scratch montre sur Facebook et Periscope qu'il travaille pour une intro de Busta Rhymes[7].

Discographie[modifier | modifier le code]

Singles et EPs[modifier | modifier le code]

  • 2004 : The Remix Project Vol. 1

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Martin Cizmar, « DJ Scratch: What Happened After N.W.A. and the Posse? », sur Phoenix New Times,‎ (consulté le 25 mars 2016).
  2. (en) « EPMD & DJ Scratch », sur The Vogue,‎ (consulté le 25 mars 2016).
  3. (en) Emmett G. Price, III Ph.D., Hip-Hop Culture, Coughlan Publishing, (ISBN 1-4296-4016-2, lire en ligne), p. 23.
  4. « Erick Sermon & DJ Scratch : le son d’EPMD », sur thebackpackerz.com,‎ (consulté le 25 mars 2016).
  5. (en) « EXCLUSIVE: DJ Scratch Splits from EPMD », sur AllHipHop,‎ (consulté le 25 mars 2016).
  6. a, b, c et d (en) « Video: DJ Scratch’s Vinyl Collection – Crate Diggers », sur thebackpackerz.com,‎ (consulté le 25 mars 2016).
  7. (en) « DJ Scratch Makes A Beat For Busta Rhymes Live On Periscope », sur gotthatknock.com,‎ (consulté le 25 mars 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]