DJ Radium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Radium (homonymie).
DJ Radium
Description de cette image, également commentée ci-après
Portrait de DJ Radium.
Informations générales
Surnom The Nihilist
Nom de naissance Daniel Técoult
Naissance Drapeau de la France France
Activité principale Producteur, disc jockey
Genre musical Frenchcore[1], terrorcore[1], industrial hardcore[1], techno hardcore
Années actives Depuis 1993
Labels Arena, Audiogenic, Cerebral Destruction, Cunt Records, Deathchant Records, Elite hardcore, Hellbound Records, Neurotoxic, Psychik Genocide, Rebelscum, UHM Records[1]
Site officiel www.audiogenic.fr

DJ Radium, ou simplement Radium, de son vrai nom Daniel Técoult, est un producteur et disc jockey de frenchcore français. Il est aussi producteur au travers du label Audiogenic Records et de ses quatorze sous-labels dont Psychik Genocide et Neurotoxic Arena. Il est également l'un des membres et fondateurs de Micropoint au label B.E.A.S.T Records. Daniel est considéré comme « le pilier de la scène hardcore française[2] ».

Daniel est également l'un des membres fondateurs, avec Denis Cohen-Scali, de Micropoint au label B.E.A.S.T Records[3]. Tous deux publient plusieurs albums à succès dont Neurophonie (1999) et Overdose United (2008)[4].

Biographie[modifier | modifier le code]

Daniel Técoult[3] commence sa carrière dans la production musicale en 1993 après avoir été influencé par la techno hardcore lors d'une soirée en 1992[2]. Lors d'une entrevue, il confie qu'« il s'agit de pousser toujours plus loin les limites » concernant ce style de musique[5]. Son nom de scène s'inspire du morceau Radyum, composé par Liza 'N' Eliaz en 1993[6]. Vers cette période, il forme, avec Denis Cohen Scali, le groupe Micropoint.

En 1996, Daniel fonde les labels discographiques Audiogenic et Psychik Genocide. Ce n'est qu'en 1999 qu'il connaît la célébrité, grâce à la sortie de l'album Neurophonie (Micropoint) au label Epiteth dirigé par Laurent Hô. À la fin des années 1990, il apparaît dans certains albums de la série des albums Thunderdome comme Thunderdome - Hardcore Rules the World. Daniel sort plus tard son premier album solo, Paranoia Performance en 2001. C'est cette année que des divergences surgissent au sein du Micropoint à cause desquelles le groupe se sépare[7].

Radium enregistre une suite à son premier album solo, intitulé In Extremist (aussi paru sur double vinyle), publié en 2003. Cette même année, Radium décide de fonder un nouveau label un peu « moins industriel ». Dès lors, il commence à fonder le label Arena avec un nouveau projet sous le nom de The Nihilist. En 2007, il reforme Micropoint[7].

Entre 2008 et 2010, il joue lors d'événements Thunderdome[8], dont la soirée The Final Exam qui conclut les vingt année d'existence du festival[9],[10].

En 2012, il commercialise son album Le Fake[11],[12]. Le 4 septembre 2013, Radium annonce sur sa page Facebook la sortie de trois nouveaux titres bonus dans la continuité de son album Le Fake. Il annonce également la sortie de son prochain album Excess Overdrive prévu pour novembre 2013[13].

Audiogenic Records[modifier | modifier le code]

Audiogenic
Fondation 1996
Fondateur DJ Radium
Genre Techno, hardtechno, techno hardcore, frenchcore
Pays d'origine Drapeau de la France France
Site web www.audiogenic.fr

Audiogenic Records est un label fondé par DJ Radium. Il comporte quatorze sous-labels, dont Psychik Genocide, Neurotoxic Arena, Absurd Audio, Altern-hate. Il produit des artistes comme Lenny Dee, Radium, Micropoint, The Speed Freak, The Sickest Squad, Hellfish, The DJ Producer, Al Core, Maissouille, etc. Audiogenic a mis à disposition des auditeurs l'ensemble de son catalogue en écoute libre sur YouTube, en mai 2013[14].

DJ Radium se sépare d'Audiogenic en 2014, il n'est plus présent sur leur catalogue[réf. nécessaire]

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • 2001 : Paranoia Performance
  • 2003 : In Extremist
  • 2003 : Inextremist Vol. 1
  • 2003 : Inextremist Vol. 2
  • 2006 : Terminal Trauma
  • 2009 : MasterPiss
  • 2012 : Le Fake
  • 2013 : Excess Overdrive
  • 2016 : Me vs. Them

Compilations[modifier | modifier le code]

  • 2000 : Inhuman Mixed By Radium

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d (nl) « Overview Radium », sur Partyflock (consulté le 12 juin 2013).
  2. a et b Florian Pittion-Rossillon, « Dj Radium, pilier de la scène hardcore française », sur OWNI,
  3. a et b (en) « Interview de Radium », sur theharderview.com, .
  4. tweek, « Micropoint - Overdose United - Uncivilized World », sur The Clubbing, (consulté le 12 juin 2013)
  5. Laurent Sébastien Fournier, La Fête au présent: Mutations des fêtes au sein des loisirs, (ISBN 2296074855, lire en ligne), p. 223.
  6. Maxime Delcourt, « Trésor caché – Liza’N’Eliaz », sur Brain Magazine, (consulté le 17 octobre 2017).
  7. a et b « Le DJ de techno hardcore Radium nous parle de sa passion et de son avis sur la musique électronique ! », sur edmfrenchnews.net, (consulté le 17 octobre 2017).
  8. (en) « Radium. », sur Thunderdome (consulté le 12 juin 2013)
  9. (en) « Thunderdome – The Final Exam – 20 Years of Hardcore Compilation », sur Thunderdome (consulté le 12 juin 2013).
  10. (nl) « Thunderdome The Final Exam », sur Partyflock (consulté le 12 juin 2013).
  11. « “Le Fake”, de Radium : l’album de trop ? », (consulté le 12 juin 2013)
  12. « Radium Nouvel Album : Le Fake », sur Comlive, (consulté le 12 juin 2013)
  13. (nl) Simplistica, « Radium - Excess Overdrive - Review », sur Partyflock, (consulté le 17 octobre 2017).
  14. Audiogenic, « Forum : AUDIOGENIC met l’intégralité de son catalogue sur Youtube », sur www.goingout.fr, (consulté le 10 mars 2014).

Lien externe[modifier | modifier le code]