DJ Pierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
DJ Pierre
Nom de naissance Nathanael Pierre Jones
Naissance (52 ans)
Harvey (Illinois)
Genre musical Acid house, house
Instruments Roland TB-303
Années actives 1983 - présent

DJ Pierre, né Nathaniel Pierre Jones, est un compositeur et musicien de musique électronique américain, pionnier l'acid house et membre du groupe Phuture, né le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et débuts à Chicago : la naissance de l'acid house[modifier | modifier le code]

Nathanael Pierre Jones est né le 12 juillet 1965 à Harvey, dans l'Illinois[1]. Au début des années 1980, c'est en écoutant le Hot Mix 5 à la radio qu'il décide de s'orienter vers le métier de DJ[2],[3], entamant sa carrière aux platines en 1983[4]. En 1985[5], lui et son ami DJ Spanky font l'acquisition d'un Roland Bass Computer et découvrent ses capacités de déformation des lignes de basse[6] ; ils en obtiennent ce qu'on appelle peu après l'acid house, popularisé par les sets de Ron Hardy au Music Box après que ces derniers lui ont confié leur première maquette du genre[2],[5]. En 1987, il compose le morceau Acid Trax avec son groupe Phuture à l'aide de la même machine[6].

Le départ pour New-York[modifier | modifier le code]

En 1990, il quitte Phuture et déménage à New York où il rejoint le label Strictly Rhythm[1].

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Depuis 2012 DJ Pierre a signé avec le label Dim Mak, il a aussi adopté un nouveau nom de scène "AC!D HOUSE! (Acid house) avec lequel il a sorti une nouvelle composition intitulée Seleckta en featuring avec Rory from Stone Love

Discographie[modifier | modifier le code]

Album studio[modifier | modifier le code]

Maxis[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Time & Time Again
  • 1990 : Come And Fly With Me
  • 1991 : I Might Be Leavin' U (avec LaVette)
  • 1992 : Love Talks (avec Dharma B)
  • 1992 : Love Trax
  • 1993 : Atom Bomb (avec Doomsday)
  • 1993 : To Tha Muzik / Fall / Give Me What I Want
  • 1994 : Muzik Set You Free
  • 1994 : Blazing Inferno / Fire Drill
  • 1994 : War Drums / Wonderful (avec Shock Wave Encore)
  • 1994 : Selections From The Remix Vault (Vol. 1)
  • 1995 : I Believe (avec Spank-Spank)
  • 1995 : Mind Bomb
  • 1995 : Mind Explosion
  • 1995 : I Believe In Music
  • 1995 : You Got Me
  • 1996 : Jesus On My Mind
  • 1996 : I Love The Way You Love
  • 1997 : C'Mon Baby
  • 1997 : Screaming For Daddy (avec One Screaming Idiot)
  • 1997 : Kazhaam
  • 1998 : Together
  • 1999 : Body Dance (avec Queen Mary)
  • 1999 : Let's Get Together
  • 1999 : Matrix Chamber
  • 1999 : I Can't Stand It
  • 2000 : Clap Your Hands
  • 2000 : Wet Dreams
  • 2001 : R U Ready? (Switch 2001 Anthem) (avec Licia)
  • 2001 : Free For Life (Original Mixes)
  • 2002 : Good Luv
  • 2002 : The Countdown / What You Do
  • 2002 : Freedom Track (avec Dave Taylor)
  • 2002 : Dancin’
  • 2002 : Black Tech Trax! Vol. 1
  • 2003 : Get Ya Buzz On
  • 2003 : Make It Hot (avec David Morales)
  • 2003 : Break It Down
  • 2003 : Come Over
  • 2003 : I'm A Freak
  • 2004 : Put Ya Hands Up
  • 2004 : Turn It Up
  • 2004 : King Dream / Dancer (avec Vzions)
  • 2004 : Sometimes I Feel
  • 2005 : Nobody But You
  • 2005 : Paris Collection
  • 2005 : Come Together (What Is House?) (avec Felicia)
  • 2005 : This Is House
  • 2006 : Destroy This Track (avec Sylfronia King)
  • 2009 : Da Jungle (avec Louie Vega)
  • 2010 : I Am Acid
  • 2010 : Sometimes I Feel (Remixed By From P60) (avec Champagne)
  • 2010 : The Spirit (avec Dawn Tallman)
  • 2010 : Stress Or Justice
  • 2011 : What Iz House Muzik?
  • 2012 : Strobe Lights, Laser, Disco (avec Venus Flytraxx)
  • 2012 : Acid Trax 2012 (avec Green Velvet et Phuture)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Ulf Poschardt (trad. Jean-Philippe Henquel & Emmanuel Smouts), DJ Culture, Éditions Kargo, (1re éd. 1995), 489 p. (ISBN 2-913632-04-1) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Bill Brewster et Franck Broughton, Last Night a DJ Saved My Life : The History of the Disc Jockey, Grove Press, (1re éd. 1999), 336 p. (ISBN 0-8021-3688-5) Document utilisé pour la rédaction de l’article

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) John Bush, All music guide to electronica : the definitive guide to electronic music, Backbeat Books, , 670 p. (ISBN 0-87930-628-9, lire en ligne), p. 118
  2. a et b (en) Gareth Owen, « He called it Acid »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), sur Electronic Beats,
  3. Brewster-Broughton 1999, p. 304
  4. (en) Colin Larkin, The Guinness who's who of rap, dance & techno, Guinness Publishing, , 348 p. (ISBN 0-85112-788-6), p. 212
  5. a et b Brewster-Broughton 1999, p. 315
  6. a et b Poschardt 1995, p. 302-303

Lien externe[modifier | modifier le code]