DJI (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Da Jiang Innovation (DJI)
logo de DJI (entreprise)
illustration de DJI (entreprise)

Création 2006
Fondateurs Frank Wang
Forme juridique Société à capitaux privésVoir et modifier les données sur Wikidata
Slogan The future of possible
Siège social Shenzhen
Drapeau de Chine Chine
Activité Industrie électronique (en), électronique et technologie de l'informationVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Drones de loisir et professionnel, stabilisateurs de caméra, caméra d'action et robots programmables
Effectif 6 000
Site web www.dji.com

Chiffre d'affaires en augmentation 500 millions de dollars (2014)

DJI est une entreprise chinoise, leader mondial dans la fabrication de drones de loisir , professionnels et pour entreprise, créée en 2006 par Frank Wang dans la ville de Shenzhen.

Présentation[modifier | modifier le code]

Da Jiang Innovation (DJI), est un spécialiste de la fabrication de drones de loisirs, équipés de caméras (Gopro pour ses premiers modèles) pour des prises de vues aériennes. L'entreprise est le leader mondial de ce secteur d'activité des drones de loisirs[1],[2],[3],[4].

Ses principales gammes de drone [5] sont : DJI Phantom, DJI Inspire et DJI Mavic[6]

En outre, elle fabrique plusieurs accessoires pour ses drones comme des fixateurs de caméra, batterie, hélice, etc.

Elle fabrique aussi des stabilisateurs de caméra (DJI Ronin), des stabilisateurs de smartphones (DJI Osmo Mobile), ainsi que des caméras stabilisées (DJI Osmo Pocket ; DJI Osmo Action).

Produits[modifier | modifier le code]

Phantom[modifier | modifier le code]

Phantom 4 Pro

Le constructeur DJI a développé une gamme de drone appelée Phantom. Le Phantom 4 pro V2.0 est la version la plus élaborée de DJI. Il transporte une caméra avec un capteur 1 pouce de 20 mégapixels. Il dispose d'une détection d'obstacles dans 5 directions. Il peut filmer en 4K et à 60 images par seconde (fps). Il est en alliage de titane et de magnésium. L'autonomie de vol est estimée à 30 minutes. Un écran de 5,5 pouces en 1080p est fixé à la radiocommande fournie avec le drone. De nombreux modes sont intégrés au système : le mode "Draw" permet de tracer une trajectoire sur l'écran de contrôle pour permettre au pilote de se focaliser sur le cadrage de la caméra. Le mode "Active Track" permet au drone de suivre automatiquement une cible même lorsqu'elle se déplace. Le mode "TapFly" permet de sélectionner une direction avec l'écran tactile que le drone suivra ensuite. Le mode "Return-to-Home" permet au drone de choisir lui-même la trajectoire retour et de revenir tout seul sur le lieu de décollage lorsque la manette et le drone ne sont plus liés. Le mode "Gesture" permet à l'utilisateur, sans télécommande, de prendre un selfie en levant les bras en face de la caméra[7],[8].

Mavic[modifier | modifier le code]

Le Mavic Pro, sorti en 2016, était le premier de la série Mavic. Le drone était considéré comme l'un des premiers drones personnalisés sur le marché, capable de capturer des vidéos 4K, avec une portée de vol de 7 km et un temps de vol de 27 minutes. En 2017, cependant, DJI a annoncé le Mavic Pro Platinum, qui est venu avec un temps de vol plus long (30 minutes), grâce à un moteur et des performances améliorés, et des hélices redessinées, rendant le Mavic à la fois plus rapide et plus efficace.

Mavic Air

Présenté le 23 janvier 2018, le DJI Mavic Air, est le premier d'une nouvelle gamme des Mavic, à mi-chemin entre le Spark et le Mavic Pro. Il est capable de capturer des vidéos en 4K à 30 images par seconde, et des photos en 12 megapixels. Le Mavic Air dispose d'une stabilisation sur 3 axes et d'un objectif de 25 mm. Il possède également une fonction SmartCapture, un système de détection d'obstacles dans trois directions (avant, arrière et dessous) et d'un temps de vol maximum de 21 minutes.

Mavic 2

DJI a annoncé en août 2018 le Mavic 2 Pro et le Mavic 2 Zoom[9]. Les deux drones se composaient de 10 capteurs d'évitement d'obstacles de tous les côtés et d'un temps de vol maximum de 31 minutes. Les deux drones pourraient également enregistrer des vidéos 4K à 30 FPS. Le Mavic 2 Zoom dispose d' un zoom optique 2x, et a également présenté un 12 mégapixels appareil photo. Le Mavic 2 Pro dispose d'une caméra Hasselblad et de la fonction Hyper Timelapse .

Mavic Mini

DJI a annoncé le Mavic Mini le 30 octobre 2019 en remplacement du DJI Spark maintenant abandonné et en le positionnant comme un drone de caméra débutant. Son appareil photo est sur un cardan à trois axes et dispose d'un capteur 12MP capable de vidéo 2.7K à 30 FPS. Le Mavic Mini partage des caractéristiques de conception similaires avec les séries Mavic Pro et Mavic 2, bien que remarquable pour sa portabilité et sa petite taille globale.

Mavic Air 2

Annoncé et sortie le 28 avril 2020, c'est le remplaçant du Mavic Air première génération. Il possède de nombreuses améliorations comme un nouvelle caméra pouvant faire des photos en 48MP et filmant en 4K à 60 fps. Le Mavic Air 2 possède une structure un peu plus imposante et 140 grammes de plus que l'ancien modèle. Le drone est capable de voler pendant 34 minutes et a une portée de 10 kilomètres. Utilisable avec l'application "DJI Fly", il est doté d'une nouvelle radiocommande massive mais plus performante en batterie.


Inspire[modifier | modifier le code]

DJI Inspire 2

La gamme Inspire est destinée aux professionnels de l'image. Le modèle le plus élaboré est le DJI Inspire 2. Il est en alliage de magnésium et d'aluminium mais reste cependant robuste. Il est capable de faire une accélération de 0 km/h à 80 km/h en 4 secondes et sa vitesse maximale est de 108 km/h. Il est possible de changer le capteur original : le Zenmuse X4S (un capteur d'un pouce avec une plage dynamique de 11,6 diaphragmes et une focale de 24 mm.) pour le remplacer par le Zenmuse X5S.[10] Le DJI Inspire 2 a la capacité de transporter 2 batteries pendant le vol ce qui lui offre une autonomie de vol de 22 minutes[11]. Les Inspire 1 et 2 sont compatibles avec les stations filaires Elistair[12] grâce à des Air Modules pour des vols à durée illimitée.

Goggles[modifier | modifier le code]

DJI a annoncé la sortie de son casque d'immersion prévu pour le 20 mai 2017. Il pourra être utilisé avec les drones de la nouvelle génération de DJI, Phantom 4, Mavic Pro et Inspire 2. Le casque est équipé de la technologie OcuSync qui permet une connexion sans fil avec le Mavic Pro. De plus, deux casques pourront être connectés avec le même Mavic Pro. Le casque FPV (First Person View) est doté d'un gyroscope et d'un accéléromètre qui permettront au pilote de commander la nacelle avec des mouvements de tête. Une surface du casque est tactile pour permettre au pilote de lancer un mode de pilotage ou de modifier les réglages de l'appareil. Le DJI Goggles possède deux écrans de 5 pouces et une définition en Full HD. L'autonomie du casque est de 6 heures. L'affichage lors d'un pilotage à faible distance est en 1080p à 30 fps et en 720p à 60 fps lors de pilotage éloigné. Le mode Aile volante intégrée au casque simulera les trajectoires de vol d'un avion. Pour faciliter le pilotage, ce mode de pilotage donne à l'utilisateur accès à une prédiction de la trajectoire du drone[13],[14].

Action[modifier | modifier le code]

DJI a annoncé la sortie de sa caméra action nommée DJI Osmo Action. Annoncée le 15 mai 2019[15], cette caméra se veut plus compétitive que la Gopro et embarque donc la 4K UHD ainsi que la HDR. Elle sera en vente à partir du 22 mai 2019.

Activité de lobbying[modifier | modifier le code]

Aux États-Unis[modifier | modifier le code]

Selon le Center for Responsive Politics, les dépenses de lobbying de DJI aux États-Unis s'élèvent en 2019 à 680 000 dollars[16].

En France[modifier | modifier le code]

DJI déclare à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique exercer des activités de lobbying en France pour un montant qui n'excède pas 200 000 euros sur l'année 2018[17].

Controverses[modifier | modifier le code]

Lien avec le pouvoir chinois[modifier | modifier le code]

L'entreprise DJI indique en mai 2016 être « disposée à transmettre aux autorités chinoises, si la demande lui en était faite, les données de vol (localisation, photos, vidéos) des utilisateurs de drones situés à Hongkong ». L'armée américaine décide en 2017 de renoncer aux produits de l'entreprise[18],[19].

Faille de sécurité[modifier | modifier le code]

Une faille de sécurité est révélée en 2017 par un chercheur en sécurité informatique britannique[20].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. https://www.lesechos.fr/idees-debats/sciences-prospective/0204257288272-avec-ses-drones-dji-revolutionne-limage-du-made-in-china-1105872.php
  2. https://www.bbc.com/news/technology-32221363
  3. https://www.forbes.com/sites/frankbi/2015/04/08/djis-latest-phantom-is-the-quality-photography-drone-for-everyone/
  4. http://www.usine-digitale.fr/article/dji-devoile-la-troisieme-version-de-son-best-seller-le-drone-phantom.N323924
  5. « Vous avez cherché pour dji - Smartdrones », sur Smartdrones (consulté le 9 avril 2015)
  6. « Mavic Pro, le drone intelligent, pliable et compact de DJI », sur www.lesnumeriques.com (consulté le 4 octobre 2016)
  7. « Test DJI Phantom 4 Pro », sur focus-numerique.com, (consulté le 25 avril 2017)
  8. « DJI présente son nouveau drone Phantom 4 Pro, et il est impressionnant », sur stuffi.fr, (consulté le 25 avril 2017)
  9. DJI, « Mavic 2 - Page officielle de DJI », sur DJI
  10. « Phantom 4 Pro et Inspire 2, les nouveaux drones d'exception de DJI », sur 01net.com, (consulté le 26 avril 2017)
  11. « DJI INSPIRE 2 », sur focus-numerique.com, (consulté le 27 avril 2017)
  12. Elistair lance sa station filaire Ligh-T V4
  13. « DJI Goggles : un casque pour voyager dans un drone », sur journaldugeek.com, (consulté le 9 mai 2017)
  14. « Goggles: DJI lance un casque FPV », sur prodigo.fr, (consulté le 9 mai 2017)
  15. « DJI lance l'Osmo Action résistante, stabilisée, 4K pour contrer GoPro », sur www.lesnumeriques.com, (consulté le 21 mai 2019)
  16. (en) « Opensecrets.org », sur le site du Center for Responsive Politics (consulté le 8 mai 2020)
  17. « Fiche Organisation «  Haute Autorité pour la transparence de la vie publique », sur www.hatvp.fr (consulté le 8 mai 2020)
  18. Jean-Michel Normand, « La controverse autour des drones chinois en cinq questions », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2020)
  19. Jean-Michel Normand, « Drones : une ombre chinoise derrière l’appel d’offres du ministère de l’intérieur », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2020)
  20. Jean-Michel Normand, « Des clefs électroniques de DJI, leader mondial des drones, étaient en libre accès sur le Web », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 8 mai 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]