DIIV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
DIIV
Description de cette image, également commentée ci-après
DIIV en concert en 2012.
Informations générales
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Rock indépendant, dream pop, shoegazing
Instruments Guitare, guitare basse, batterie
Années actives Depuis 2011
Labels Captured Tracks
Site officiel www.diiv.net
Composition du groupe
Membres
  • Zachary Cole Smith
  • Andrew Bailey
  • Colin Caulfield
  • Ben Newman
Anciens membres Colby Hewitt, Devin Ruben Perez

DIIV est un groupe de rock indépendant américain, originaire de Brooklyn, à New York. Le groupe compte trois albums sur le label Captured Tracks, Oshin en 2012, Is the Is Are en 2016 et Deceiver en 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe est à l'origine un projet solo du guitariste Zachary Cole Smith qui jouait sur scène avec les groupes Soft Black (en)[1], Darwin Deez (en)[2], et Beach Fossils[3]. Le nom initial du projet était Dive en référence à un morceau de Nirvana présent sur le single Sliver[4]. Le musicien est rapidement rejoint par le guitariste et ami d'enfance Andrew Bailey, le bassiste Devin Ruben Perez, et le batteur Colby Hewitt (qui jouait auparavant dans Smith Westerns (en))[3].

Le groupe signe sur la lable Captured Tracks et publie deux premiers singles en 2011. À la suite d'un problème d'homonymie avec le projet Dive (en) du musicien belge Dirk Ivens (en) le groupe change son nom pour DIIV en [5]. Un nouveau single Geist est publié au mois d', il précède la sortie de l'album Oshin le [6]. Le groupe se produit à de nombreuses occasions pour promouvoir ce disque, notamment en première partie de The Vaccines au Royaume-Uni et de Japandroids aux États-Unis. L'album est plutôt bien reçu par la presse et est classé dans plusieurs listes de fin d'année de magazines musicaux. En Colin Caulfield anciennement membre du groupe Young Man rejoint le groupe guitarise et claviériste[7]. Le groupe fait ensuite parler de lui pour des raisons extra-musicales[8], arrestation du chanteur et de sa petite amie Sky Ferreira pour possession de drogue en 2013, limogeage du bassiste après des sorties racistes, sexistes et homophobes en 2014 sur 4chan[9] et limogeage du batteur en 2014 pour, là encore, des problèmes de drogue et remplacé par Ben Newman[10].

2016 voit la sortie de Is the Is Are deuxième album du groupe[11]. Le , Smith annonce sur Instagram être en plein traitement[12].

Le troisième album du groupe baptisé Deceiver est publié à l'automne 2019, le disque est là encore marqué par les thèmes de l'addiction, de la guérison et de la sobriété[13],[14].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Entertainment – Metro », Metro.us (consulté le )
  2. (en) « SXSW part 1: lowered expectations (andrew) », sur Darwindeez.com (consulté le )
  3. a et b (en) Evan Minsker, Dive, Pitchfork, 5 avril 2012.
  4. (en) Jenn Pelly, « Dive Change Name to DIIV, Share New Single », Pitchfork, (consulté le )
  5. (en) Maria Sullivan, « Dive Changes Name To DIIV, Shares New Song "Doused" », CMJ, (consulté le )
  6. Guilhem Denis, « DIIV, surprises et poisons », Les Inrockuptibles, 11 décembre 2012.
  7. (en)Chris DeVille, « How Does It Feel: DIIV’s Zachary Cole Smith Rolls On », Stereogum, 28 juillet 2014.
  8. Marc-Aurèle Baly, « DIIV a déjà composé l’album que vous écouterez en boucle en 2016 », Les Inrockuptibles, 31 décembre 2015.
  9. (en) DIIV Issue Statement on Bassist's "Inexcusable" 4Chan Posts, "Discussing His Future in the Band" », Pitchfork, 7 décembre 2014.
  10. (en)Kyle McGovern , « DIIV: To the Darklands and Back », Spin, 25 février 2016.
  11. Elvire von Bardeleben, « DIIV, condensé de tensions »., Libération, .
  12. (en) Long haul inpatient traitment.
  13. François Moreau, « DIIV replonge avec “Deceiver”, et c’est très bon », Les Inrockuptibles, 20 septembre 2019.
  14. (en) « DIIV : Deceiver album review », Pitchfork, 8 octobre 2019.

Liens externes[modifier | modifier le code]