Île du Cap-Breton

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis DEVCO)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Pour les autres significations, voir Cap-Breton (municipalité régionale).
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Capbreton.
Île du Cap-Breton
Cape Breton Island (en)
Carte de l'île du Cap-Breton et de ses environs.
Carte de l'île du Cap-Breton et de ses environs.
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Archipel Aucun
Localisation Océan Atlantique et golfe du Saint-Laurent
Coordonnées 46° 10′ 00″ N 60° 45′ 00″ O / 46.166667, -60.75 ()46° 10′ 00″ N 60° 45′ 00″ O / 46.166667, -60.75 ()  
Superficie 10 311 km2
Point culminant Colline White (532 m)
Géologie Île continentale
Administration
Province Nouvelle-Écosse
Démographie
Population 147 454 hab. (2001)
Densité 14,3 hab./km2
Plus grande ville Sydney
Autres informations
Découverte Préhistoire
Fuseau horaire UTC-4

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Île du Cap-Breton
Île du Cap-Breton
Îles du Canada
La côte de l'île en été

L’île du Cap-Breton, (en anglais Cape Breton Island, en écossais (gaélique) Ceap Breatainn ou Eilean Cheap Bhreatainn, en micmac Onamag), anciennement appelée Île Royale, est une grande île de l’océan Atlantique sur la côte de l’Amérique du Nord. Elle fait partie de la province canadienne de la Nouvelle-Écosse. L’île est à l’est-nord-est de la partie continentale de la province, dont elle est séparée par le détroit de Canso. La municipalité régionale du Cap-Breton s'y trouve à l'est.

L’île est célèbre pour :

Géographie[modifier | modifier le code]

L'île du Cap-Breton a une superficie de 6 352 km2. Elle est composée surtout de côtes rocheuses, de pâturages dans des vallées aux pentes douces, de roches apparentes, de montagnes, de forêts et de plateaux. Géologiquement, des preuves montrent que le Cap-Breton faisait partie de l’Écosse lorsque la plaque nord-américaine se sépara de celle de l’Europe il y a cent millions d’années.

La principale étendue d’eau salée est le lac Bras d'Or. Ceux d’eaux douces sont : le lac Ainslie, la rivière Margaree et la rivière Mira. Les navires peuvent naviguer par le détroit de Canso et atteindre le lac du Bras d’or par le grand Bras d’or, le petit Bras d’or ou le canal de Saint-Pierre. La rivière Mira est aussi navigable sur plus de vingt kilomètres. Il y a de puissants courants autour de l’île.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les Néo-Écossais du continent et ceux de l’île ont le sentiment d’être différents. D’ailleurs, c’était des colonies séparées entre 1713 à 1763 et de 1784 à 1820.

Sous la domination française, le nom était Île Royale.

C'est en ce lieu (Cap aux Bretons) au nord-est du territoire Mi'kmaq, dit « péninsule acadienne » que se rendit, en 1564, Pierre Moreault, Maître d'un navire de 50 tonneaux nommé Le Jehan, pour faire le commerce des fourrures[2].

Culture[modifier | modifier le code]

Les quatre cultures principales sont micmaque, acadienne, écossaise et anglaise, chacune avec sa langue. La langue anglaise est dominante, mais le gaélique et le français sont largement utilisés.

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie était basée sur la pêche et l'exploitation du charbon jusqu'à la seconde moitié du XXe siècle.

Transport[modifier | modifier le code]

Un accès routier a été aménagé depuis 1955 mais il restreint l’accès des bateaux. Le petit port de North Sydney fournit un service de ferry/traversier à travers le détroit de Cabot du golfe du St-Laurent vers Terre-Neuve.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "House of Commons of Canada, Journals No. 211, 37th Parliament, 1st Session, No. 211 transcript". Hansard of the Government of Canada, June 21, 2002, pg.1620 / cumulative pg.13006, time mark: 1205. Retrieved: April 29, 2009.
  2. Voir ASSM, 281-881: 01-03-1564NS.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]