DDREAM

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le DDREAM est un terminal multimédia compatible AMD Live!. Il est fabriqué par Worldsat depuis fin 2006. Il existe en deux versions :

  • la version démodulateur satellite DVB-S, le « X5-S »
  • et la version démodulateur terrestre DVB-T, le « X5-T »
DDream X5-S.
DDream X5-T.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Doté d'une prise réseau Ethernet, le DDREAM peut s'interfacer avec le logiciel Digital Media Center (DMC) de Worldsat qui doit au préalable être installé sur l'ordinateur. Ce logiciel rend la communication possible entre le démodulateur et l'ordinateur. Il permet aussi de gérer des listes de vidéos, musiques, photos, flux TV, etc. et de générer des listes (m3u) compatibles avec VLC media player qui se chargera d'envoyer le flux audio et/ou vidéo sur le DDream.

En tant que terminal vidéo, le DDREAM affiche des flux (vidéo et audio) en provenance de l'ordinateur (DVD, DivX, MP3). Le DDREAM joue aussi un rôle de magnétoscope numérique via VLC sur le disque dur de l'ordinateur.

Plusieurs DDREAMs sur un réseau domestique peuvent partager leurs enregistrements.

Le DDream peut être utilisé pour afficher des web tv, ou pour permettre aux abonnés de Free ou N9uf de visionner la télévision comme second terminal.

Le DDream possède un lecteur de cartes à puce, 2 prises Péritel, pour la TV et pour le magnétoscope, une sortie audio stéréo au format RCA, une sortie vidéo composite au format RCA qui double la sortie déjà incorporée dans la Péritel, et une sortie audionumérique SPDIF également au format RCA, plutôt que optique. Il est possible de connecter d'autres récepteurs satellite en aval, grâce à la présence d'une sortie antenne sur le boîtier. Du fait de la nature bidirectionnelle des communications entre le démodulateur et l'antenne, un seul appareil peut être actif à la fois.

Il est capable de traiter des signaux SCPC ou MCPC, sur les bandes de fréquences Ku (10-12 GHz, paraboles classiques) ou C (3-8 GHz, paraboles de 2-3 mètres). Il peut piloter des antennes satellite avec plusieurs LNB, par DiSEqC 1.0, et des antennes motorisées, avec DiSEqC 1.2. La compatibilité USALS qui permet d'éviter de positionner chaque satellite séparément n'est pas spécifiée par le constructeur, mais bien présente.

Le microprocesseur utilisé est un STx5105ALB, fabriqué par STMicroelectronics et tournant à 200 MHz. La machine possède 32 Mo de RAM et 4 Mo de mémoire flash[1]. Il n'existe pas de solution JTAG afin de corriger un problème de flashage qui aurait rendu la machine inopérante, et il faut alors s'adresser au fabricant. D'autres appareils électroniques disposant d'une mémoire flash reprogrammable n'ont pas nécessairement ce défaut: le code de démarrage muni d'un chargeur de secours sur ligne série peut être en mémoire morte et reste de ce fait incorruptible. Cependant, c'est souvent un effet secondaire de l'utilisation d'une mémoire flash moins chère, de type NAND, qui n'est pas directement adressable par le processeur et a besoin d'être au moins partiellement recopiée en mémoire vive avant usage. Si le logiciel ne sait pas utiliser un disque flash, la mémoire vive est alors amputée de la taille complète de la flash.

Compatibilité[modifier | modifier le code]

Le DDream X5-S n'est pas compatible avec les cartes d'abonnement CanalSat. Il peut certes, via la fonction Deltacrypt, lire une carte Viaccess (TPS) déjà activée, mais cela oblige à avoir un autre récepteur connecté à l'antenne en parallèle, car l'activation ne dure qu'un temps. Le TPS en particulier n'est plus commercialisé et à la suite de la fusion avec CanalSat va s'arrêter. Le DDream dans ses dernières version du firmware, est aussi compatible avec les cartes « Prépayé » (Carte Blanche) de BisTV, la carte Mauve dite « abonnée » n'est pas compatible.

Les logiciels Digital Media Center et VLC Media Player ne sont proposés qu'en version Windows (XP, 2000, Vista), et pas en version Linux ni en version Mac. Il est cependant possible de faire marcher les logiciels Windows fournis dans une machine virtuelle sous Linux, notamment avec VirtualBox. Des logiciels indépendants existent sous Linux et Windows.

Il n'est pas possible d'enregistrer sur PC le signal analogique du magnétoscope connecté sur la prise Péritel correspondante, le DDream n'étant pas un boîtier d'acquisition de signal. On ne peut enregistrer sur PC que le signal numérique venant du tuner du démodulateur.

Les fonctions d'enregistrement et de lecture sont séparées. Il n'est pas possible de mettre le visionnage d'une émission en pause alors qu'elle continue de s'enregistrer, et a fortiori, de reprendre le visionnage à partir du contenu déjà enregistré.

Pour une solution à distance sans câble Ethernet de bout en bout, le constructeur conseille d'utiliser une connexion Courants porteurs en ligne (CPL), par le réseau électrique. Une connexion Wi-Fi est possible, par l'intermédiaire d'un boîtier externe connecté sur la prise Ethernet du DDream, mais est déconseillée pour enregistrer une émission sur le PC, car aux dires du constructeur cela peut occasionner des coupures périodiques. Elle est aussi déconseillée pour la lecture des vidéos.

En dépit de l'aspect "connecté" de l'appareil, le constructeur ne fournit pas de câble Ethernet avec le produit. Le câble Péritel n'est pas fourni non plus, juste une connexion audio/video-composite en RCA, rarement utilisée en Europe.

À la différence de presque tous les récepteurs satellite, le DDream ne possède pas de connecteur série standard de type PC (DE-9) à l'arrière. Les signaux série normaux sont cependant disponibles sur les broches de la Péritel magnétoscope, celles normalement réservés aux signaux du bus D²B, c'est-à-dire les broches 10, 12 et 14. Un câble dédié Péritel/PC est disponible en option. Il bloque cependant la prise, sur laquelle on pourrait vouloir connecter un récepteur analogique utilisant les signaux des chaînes françaises disponibles librement sur Atlantic Bird 3.

La mise à jour du firmware est cependant normalement disponible via le port Ethernet et les circonstances dans lesquelles le câble série peut encore servir ne sont pas bien définies. Notamment, du fait de l'absence apparente de mémoire morte sur l'appareil, il n'est pas certain que l'on puisse encore utiliser cette connexion quand la mémoire flash est corrompue.

Interfaces internes[modifier | modifier le code]

Si le DDream est correctement connecté au réseau local, il est possible de faire telnet dessus et d'entrer des commandes additionnelles (commandes Firmware V3.0):

Welcome to NexGenIP TCP/IP stack
>help
Supported commands:
help               ver                netstat            ifconfig           
arp                route              ping               exit               
lsmod              resolv             gethostbyaddr      gethostbyname      
resolver           http_get           RunFunction        
>

Commande RunFunction :

>RunFunction
0-DML_Firmware (Fonction d'échange avec le Firmware pour Test)
1-DML_Fct (Fonction d'échange avec le plugIn)
2-networkRC (Télécommande Réseau - Envoie un code de la télécommande)
3-simpleMSG (Petit système de messagerie instantanée)
>

Il est alors notamment possible d'entrer dans un mode où le DDream peut être piloté à distance:

>RunFunction networkRC
DDREAM Network Remote Control
CMD: help
Key List
MUTE        | LEFT_ARROW   | SELECT
RIGHT_ARROW | PROGRAM_NEXT | DOWN_ARROW
FREEZE      | VOLUME_NEXT  | PROGRAM_PREV
EPG         | MENU         | VOLUME_PREV
POWER       | QUIT         | PIP
...
CMD:

ou un mode qui permet d'afficher des messages à l'écran, dans la bande du haut dédiée au choix de la piste audio:

>RunFunction simpleMSG
DDREAM Simple message service
MSG: Bonjour aux Wikipédiens!
MSG:

ou effectuer une commande plus technique:

>RunFunction DML_Firmware
CMD ?
help
upload favorit:Upload Favorit in XML
download favorit:download Favorit in XML
download flash:download Flash image
clear BDC:Delete All channels and TP
status:Donne le Status en XML
help:list all DML functions
reboot DDREAM:reboot DDREAM immediatly
change channel:Change curent chanel
remote enable:Activate the remote mode
remote disable:Disabel the remote mode
record start:Lauch a record on the current channel
record stop:Stop the record
video disable:disable video
video enable:enable video
epg:epg
>

Utilitaires compatibles DDream[modifier | modifier le code]

Différents utilitaires permettent :

  • d'interagir avec le DDream (télécommande, envoi de messages et mise à jour), de créer ses propres liste de flux Internet et de rajouter des modules pour MyDMlink[2]
  • de transférer les mises à jour du démodulateur via le câble RS232 ou USB[3]
  • de transférer les mises à jour du démodulateur via le port Ethernet[4]
  • de visionner les chaînes de son DDream sur le PC[5]
  • de créer des listes de chaînes des opérateurs internet Free et 9Télécom pour le DDream[6]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le manuel parle en mégabits, plutôt qu'en mégaoctets, et attribue 16 Mbits de mémoire flash à l'appareil. Cependant, les firmwares font tous 4 Mo plutôt que 2 Mo.
  2. Digital Medias Web (DMW)
  3. Ciboxtools, FlashWST
  4. DDreamFlash
  5. DDreamVideo
  6. WebasamFreeTV

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]