DB coach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

DB HBR 5
DB coach
DB HBR5 de 1959

Marque Drapeau : France Automobiles DB
Années de production 1947 - 1954
Production 660 exemplaire(s)
Classe Coupé
Moteur et transmission
Moteur(s) Flat twin,
745 cm3, 851 cm3
et 954 cm3
Position du moteur Avant
Cylindrée 745 à 954 cm3
Transmission Traction avant
Boîte de vitesses Manuelle à 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 585 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé
Dimensions
Longueur 3 950 mm
Largeur 1 580 mm
Hauteur 1 340 mm
Chronologie des modèles

Les coachs DB sont des automobiles produites par DB entre 1952 et 1961.

Coach DB (1952 - 1954)[modifier | modifier le code]

Le coach DB est un petit coupé sportif (460 kg) produit par Antem à partir d' sur la base d'un châssis Panhard Dyna X ou DB à poutre centrale. Équipé du bicylindre Panhard refroidi par air de 745 cm3, il atteint 160 km/h.

Le coach DB remporte le Tour de France automobile 1952.

À partir du Salon de Paris 1952, la carrosserie revue par Frua reçoit des pare-chocs et une vitre arrière latérale rallongée. Une version à surpresseur apparaît.

Aux 70 exemplaires de la première version, s'ajoutent 60 coachs Frua.

Coach HBR 5 (1954 - 1959)[modifier | modifier le code]

Au Salon de Paris 1954, le nouveau coach HBR 5 2+2 places présente une carrosserie autoportante en matière plastique avec des projecteurs escamotables. Il remplace le prototype en aluminium présenté un an auparavant.

Les initiales HBR ont la signification suivante :
Il s'agit des codes de la Fédération internationale du sport automobile régissant les courses automobiles.

  • Le "H" correspond à la catégorie des voitures de sport dont la cylindrée est comprise entre 500 et 750 cm3.
    Lorsque la cylindrée montera à 851 cm3 l'initiale "H" aurait dû être remplacée par l'initiale "G" (cylindrée comprise entre 750 et 1 000 cm3), cependant pour la clientèle, Deutsch et Bonnet jugèrent qu'il était préférable de conserver l'appellation bien connue.
  • Le "B" correspond aux voitures biplaces.
  • Le "R" correspond aux voitures pouvant circuler sur la route.

En 1958, la gamme se compose ainsi :

  • HBR 4 : moteur 4 CV (fiscaux), 745 cm3
  • HBR 5 standard : moteur 5 CV (fiscaux), 851 cm3, 42 ch (réels, normes SAE), vitesse maxi 155 km/h.
  • HBR 5 « Rallye Luxe » : moteur 5 CV (fiscaux), 851 cm3, 52 ch (réels, normes SAE) amélioré par Bonnet, vitesse maxi 165 km/h. Le moteur 745 cm3 Rallye est en option.

Tous les modèles possèdent un châssis poutre, un train avant triangulé et une boîte de vitesses entièrement synchronisée.

La carrosserie recevra plusieurs modifications : l'arête central du capot est supprimée en juin 1956, les pare-chocs sont intégrés en février 1957, les charnières de la porte du coffre sont apparentes en mars, les projecteurs sont fixes sous bulle en décembre et la plage des pare-chocs est augmentée en janvier 1959. À cette date, une version « Grand Luxe » bénéficie d'un double pare-chocs tubulaire à l'avant. Elle peut recevoir un toit transparent Vistadome, emprunté aux Simca Vedette.

La fabrication du coach HBR 5 s'arrêta à l'automne 1959.

Cependant, en 1960 et 1961, les ventes se prolongent avec le coach surbaissé « Super-Rallye » à moteur 954 cm3 70 ch réels (normes SAE) à double allumage (il y a deux bougies par cylindre). Ce moteur possédait également deux carburateurs double corps[1] ce qui équivalait à quatre carburateurs pour deux cylindres. Dix exemplaires ont été fabriqués.

Au total, 660 coachs HBR 5 ont été vendus jusqu'en 1961.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Panhard, ses voitures d'après guerre, par Bernard Vermeylen, éditions E.T.A.I., 1995. (ISBN 2-7268-8196-3)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. . J'ai été l'heureux possesseur de ce modèle au début des années 60.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

DB Le Mans

Lien externe (photographie)[modifier | modifier le code]