Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis DATAR)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections « Datar » redirige ici. Pour les autres significations, voir Datar (homonymie).
Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale
Logotype de la DATAR
Logotype de la DATAR

Région Drapeau de la France France
Création
Dissolution  : fusion de la DATAR, de la Civ et de Acsé au sein Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET)
Ancien nom "Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale" (DATAR) puis "Délégation interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires" (DIACT) et enfin "Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale" (DATAR)
Siège 8 rue de Penthièvre 75008 Paris (Drapeau de la France France)
Coordonnées 48° 52′ 22″ N, 2° 18′ 56″ E
Langue Français
Organisations affiliées Ancien service du Premier ministre
Site web www.datar.gouv.fr (site d'archive car organisme dissous)

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale

Géolocalisation sur la carte : 8e arrondissement de Paris

(Voir situation sur carte : 8e arrondissement de Paris)
Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale

La Délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale (DATAR) est une ancienne administration française chargée, de 1963 à 2014, de préparer les orientations et de mettre en œuvre la politique nationale d'aménagement et de développement du territoire[1]. Elle participe en particulier à la mise en application des décisions arrêtées par le comité interministériel d'aménagement et de développement du territoire (CIADT).

Service du Premier ministre, elle est mise à disposition de six ministres, et en particulier du Ministre de l'Agriculture, notamment à partir de 2010.

Créée le avec le même acronyme sous l'appellation Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale, la DATAR a porté le nom de Délégation interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires (DIACT) de 2005 à 2009, avant de prendre son nom actuel tout en retrouvant son ancien acronyme. Son siège est situé dans le 8e arrondissement de Paris.

Le décret n° 2009-1549 du 14 décembre 2009 créant la délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale a été abrogé par un décret du 31 mars 2014 publié au Journal officiel le 2 avril 2014 ; ce dernier crée le Commissariat général à l'égalité des territoires (CGET) qui reprend les missions de la DATAR, du Secrétariat général du comité interministériel des villes (SGCIV) et de l’Agence nationale pour la cohésion sociale et l’égalité des chances[2].

Création et institution[modifier | modifier le code]

Le 14 février 1963, le général de Gaulle et Georges Pompidou signent le décret n° 63-112 du 14 février 1963 instituant la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale et fixant le rôle de son délégué, Olivier Guichard occupant en premier ce poste :

« Cette délégation sera un organisme de coordination et d’impulsion. Son rôle sera, à partir des objectifs généraux définis par le plan, de préparer et de coordonner les éléments nécessaires aux décisions gouvernementales en matière d’aménagement du territoire et d’action régionale et de veiller à ce que les administrations techniques ajustent leurs actions respectives dans ce domaine, et fassent converger les moyens dont elles disposent vers les objectifs qui globalement, dépassent l'action et la responsabilité de chacune d'elles : tâche intermédiaire, qui requiert de façon constante la possibilité de recourir à l'arbitrage et à l'autorité du Premier ministre. »

Grandes étapes historiques[modifier | modifier le code]

La DATAR : un pilier de l'organisation gouvernementale de l'aménagement du territoire[modifier | modifier le code]

Le Premier ministre a une action importante en matière d'aménagement du territoire depuis la création du Comité interministériel d'aménagement du territoire (CIAT), créé en 1960. En 1963, la création de la DATAR en fait un acteur majeur de la politique d'aménagement du territoire. Ce rôle est éminemment renforcé en 1964 et 1966 par des décrets indiquant que les préfets des régions mettent en œuvre la politique du gouvernement concernant l'aménagement de leur circonscription et reçoivent leurs directives du Premier ministre. Le lien entre la politique d'aménagement du territoire et le Premier ministre confère indirectement un fort pouvoir aux ministères concernés.

Ce rôle du Premier ministre en la matière sera réduit en 1967 à la suite de la création du poste de délégué auprès du Premier ministre, chargé du plan et de l'aménagement du territoire. En 1972, la création d'un ministère de l'aménagement du territoire, logement et tourisme distend une nouvelle fois le lien entre le Premier ministre et la politique d'aménagement du territoire.

La DATAR sera marquée à son origine par la personnalité et l'engagement de Jérôme Monod qui en sera délégué adjoint de 1966 à 1968 puis délégué de 1968 à 1975. Sa vision de la transformation de la France au travers notamment l'action DATAR a été présentée au travers l'ouvrage "Transformation d'un pays. Pour une géographie de la liberté"[3].

De la DATAR à la DIACT[modifier | modifier le code]

Ancien logotype de la DATAR (?-2005)

Créée en 1963, la Délégation à l'aménagement du territoire et à l'action régionale (DATAR) avait un rôle de réflexion, d’impulsion et d’animation des politiques de l’État français en matière d’aménagement du territoire. Elle est remplacée par la Délégation interministérielle à l'aménagement et à la compétitivité des territoires (DIACT), créée par un décret du 31 décembre 2005. Cette dernière a un champ d'action plus large que celui de la DATAR. En effet, cette évolution traduit la volonté du gouvernement de promouvoir l'attractivité et la compétitivité du territoire national tout en poursuivant une politique de solidarité envers les zones fragiles ou excentrées.

Ancien logotype de la DIACT (2005-2009)

C’est une administration de mission à vocation interministérielle qui « prépare les orientations et met en œuvre la politique nationale d’aménagement et de développement du territoire » et qui « accompagne les mutations économiques en privilégiant une approche offensive de la compétitivité ». Elle doit en effet accompagner les reconversions industrielles en incorporant la Mission Interministérielle sur les Mutations Économiques (MIME). La DIACT participe activement à la mise en application des décisions arrêtées par comité interministériel d’aménagement et de compétitivité des territoires (CIACT).

La DIACT a donc un triple impératif de compétitivité et de cohésion qui est :

  • aider les acteurs à développer leurs atouts et leurs complémentarités, améliorer leur organisation collective et renforcer leurs stratégies de développement économique et d’innovation ;
  • mettre en œuvre une politique active de cohésion au profit des territoires qui souffrent de handicaps ou qui se trouvent confrontés à des situations de crises économiques et industrielles ;
  • développer les partenariats et les synergies avec tous les acteurs de l’aménagement du territoire : collectivités territoriales, entreprises, associations… en utilisant la voie contractuelle et par l’incitation.

Le retour à la DATAR avec un nouvel intitulé[modifier | modifier le code]

Michel Mercier, ministre de l'Espace rural et de l'Aménagement du territoire, a annoncé le 7 octobre 2009 un retour à l'ancienne dénomination, la DIACT va ainsi redevenir la DATAR. Dans son discours du 20 octobre 2009, présentant son projet de réforme des collectivités territoriales, le président de la République Nicolas Sarkozy a annoncé son intention de redonner à la DIACT son appellation d'origine (DATAR)[4]. La transformation est devenue effective le 14 décembre 2009[1], par décret du Premier ministre français.

En reprenant son sigle d’origine, la DATAR adopte toutefois un nouvel intitulé : Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale. Elle conserve les missions qui lui avaient été attribuées en tant que DIACT et se voit confier une mission de réflexion prospective et stratégique sur les métropoles.

En septembre 2012, Cécile Duflot annonce vouloir créer en février 2013 un Commissariat général à l'égalité des territoires à la place de la DATAR[5],[6]. Ce dernier verra le jour le 31 mars 2014 avec la fusion de la DATAR, du Comité interministériel des villes (CIV) et de l'Agence nationale pour la cohésion sociale et l'égalité des chances (Acsé).

Les missions actuelles[modifier | modifier le code]

Les délégués à la tête de la DATAR[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Lacour, Aliette Delamarre et Muriel Thoin, 40 ans d'aménagement du territoire, La Documentation française, 2010 (6e édition)
  • (en) June Burnham, Politicians, Bureaucrats and Leadership in Organizations. Lessons From Regional Planning in France, Basingstoke : Palgrave Macmillan, 2009.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Décret n° 2009-1549 du 14 décembre 2009 créant la délégation interministérielle à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale.
  2. Légifrance Décret n° 2014-394 du 31 mars 2014 portant création du Commissariat général à l’égalité des territoires - Article 10.
  3. MONOD Jérôme, Transformation d'un pays - Pour une géographie de la liberté, Paris, Fayard, , 186 p. (ISBN 978-2213001654)
  4. Site officiel de l'Élysée consulté le 20 octobre 2009.
  5. Aménagement : vers la fin de la Datar ?, Le Figaro, 10 septembre 2012.
  6. La Datar ne soufflera pas ses 51 bougies, Acteurs Publics, 18 juillet 2013.
  7. Emmanuel Berthier nommé Délégué interministériel à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale (communiqué sur le site de la Datar).
  8. Décret du 25 juillet 2013 portant nomination du délégué interministériel à l'aménagement du territoire et à l'attractivité régionale.