Děpold III de Bohême

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Děpolt III
Biographie
Décès
Famille
Père
Conjoint
Adelaide Zbyslava de Silésie
Enfant
Ota Magdeburský , Soběslav, Děpolt IV Bořivoj
Autres informations
Religion

Děpold III de Bohême (né vers 1170/1180 - mort en 1223) issu de la lignée de Děpolt (tchèque: Děpoltici) de la dynastie des Přemyslides, hérite de son père mort lors de la Troisième croisade des domaines dans l'est de la Bohême.

Biographie[modifier | modifier le code]

Děpold ou Děpolt III est le fils ainé et héritier de Děpold II de Bohême; époux d'une fille de Boleslas Ier le Long il entretient d'excellentes relations avec son beau-frère le duc de Silésie Henri Ier le Barbu à la cour duquel il réside ainsi que des contacts avec la maison de Wettin et les Hohenstaufen.

Lorsque le pape Innocent III commence à soutenir le parti Guelfes et Othon IV Přemysl Ottokar se rallie à lui en 1202 et Děpold est apparemment expulsé du pays. Le roi de Bohême sera couronné solennellement le 24 août 1203 à Mersebourg par le Légat Pontifical. Philippe de Souabe charge dès avril 1203 son fidèle allié Thierry Ier margrave de Misnie qui est de plus le frère d'Adélaïde de Misnie, l'épouse répudiée d'Ottokar et de le remplacer par Děpold III descendant de Vladislav Ier.

La paix est conclue en 1204 et Ottokar se voit contraint de payer un lourd tribut (7.000 marks) et de céder à son cousin Děpold et à son frère cadet Soběslav († 1213), le contrôle des régions de Pilsen ainsi que Čáslav Chrudim et Vratislav en Bohême orientale. Le meurtre de Philippe de Souabe le 12 juin 1208 ramène Ottokar Ier dans le camp d'Othon IV[1]

Děpold III maintient ensuite de bonnes relations avec Premysl Otokar Ier. Il est un partisan de son premier-né Vratislav mais en 1216, il doit reconnaître le droit à la succession du futur Venceslas Ier. Après la mort du margrave morave Vladislav III Jindřich en 1222 les sources polonaises l'évoquent comme son successeur. Toutefois la Chronica Polonorum sur lesquelles elles s'appuient provient vraisemblablement du monastère de Lubusz, qui était très dévoué à la cause de sa lignée qui l'avait choisi comme lieu de sépulture. Děpold III en fait, semble avoir progressivement perdu ses domaines. Peu de temps après que les sources polonaises le citent comme « Margrave » Děpold III quitte Plzen. D'après la chronique de Dalimil, il meurt peu après en 1223 en défendant Kourim.

Union et postérité[modifier | modifier le code]

Děpolt III était marié à Adelaide Zbyslava, fille du prince Boleslas Ier le Long de Haute-Silésie, avec qui il a cinq fils[2]. Sa famille a recours à Henri Ier le Barbu pour tenter de maintenir son influence :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Dvornik Op.cit p. 318.
  2. (de) Europäische Stammtafeln Vittorio Klostermann, Gmbh, Francfort-sur-le-Main, 2004 (ISBN 3465032926), Die Könige von Böhmen II Volume III Tafel 55

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]