Dínos Dimópoulos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dínos Dimópoulos
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Palairos (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
AthènesVoir et modifier les données sur Wikidata
Période d'activité
À partir de Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Conjointe
Floretta Zana (d) (de à )Voir et modifier les données sur Wikidata

Dínos Dimópoulos (grec moderne : Ντίνος Δημόπουλος) (né le à Palairos (Acarnanie) et mort le (à 81 ans) à Athènes) est un acteur, scénariste, dramaturge, réalisateur et metteur en scène de théâtre et cinéma grec.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de droit et de théâtre à l'Université nationale et capodistrienne d'Athènes, Dínos Dimópoulos commença par être acteur dès 1946.

Il réalisa son premier film en 1953 Les Cieux sont à nous. Il fut alors engagé par la grande société de production Finos Film avec laquelle il tourna la plupart de ses films.

Dínos Dimópoulos fut un des réalisateurs les plus prolifiques du cinéma grec, et ce fait, alternant le meilleur et le moins bon[1].

Il mit un terme (temporaire) à sa carrière en 1983, après Vengos, le Grec le plus timbré. Il revint finalement pour triompher en 1993 avec un film pour enfants Les Dauphins du golfe d'Ambracie.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Acteur[modifier | modifier le code]

Scénariste[modifier | modifier le code]

Réalisateur[modifier | modifier le code]

  • 1953 : Les Cieux sont à nous (Οι ουρανοί είναι δικοί μας)
  • 1954 : Joyeux Départ (Χαρούμενο ξεκίνημα)
  • 1955 : Joe le terrible (Τζο ο τρομερός)
  • 1955 : L'Amoureux de la bergère (Ο αγαπητικός της βοσκοπούλας)
  • 1957 : Le Petit Fiacre (Το αμαξάκι)
  • 1958 : L'Homme du train (Ο άνθρωπος του τραίνου)
  • 1959 : 288, rue Stournara (Στουρνάρα 288)
  • 1959 : Astéro (Αστέρω )
  • 1959 : Amaryllis (Αμαρυλλίς)
  • 1960 : Maddalena (Μανταλένα)
  • 1960 : La Belle Poire (Το κλωτσοσκούφι)
  • 1961 : Lisa et l'autre (Η Λίζα και η άλλη)
  • 1962 : Théodore et son fusil (Ο Θόδωρος και το δίκαννο)
  • 1962 : Voyage (Ταξίδι)
  • 1963 : Amok (Αμόκ)
  • 1964 : Lola (Λόλα)
  • 1964 : Un Grand Amour (Ένας μεγάλος έρωτας)
  • 1964 : La Villa des orgies (Η βίλλα των οργίων)
  • 1964 : Mademoiselle le directeur (Δεσποινίς διευθυντής)
  • 1965 : Les Ennemis (Οι εχθροί)
  • 1965 : Une Famille loufoque (Μια τρελλή... τρελλή οικογένεια)
  • 1966 : Jenny, Jenny (Τζένη Τζένη)
  • 1966 : J'Accuse les hommes (Κατηγορώ τους ανθρώπους)
  • 1966 : Société, degré zéro (Κοινωνία ώρα μηδέν)
  • 1966 : Les Dames de la cour (Οι κυρίες της αυλής)
  • 1967 : Des Gaillards fatigués (Κάτι κουρασμένα παλληκάρια)
  • 1967 : Concert pour mitraillettes (Κοντσέρτο για πολυβόλα)
  • 1967 : Fièvre sur le bitume (Πυρετός στην άσφαλτο)
  • 1968 : Une Italienne de... Kypselis (Μια Ιταλίδα απ' την Κυψέλη)
  • 1968 : La Dame et le clochard (Η αρχόντισσα και ο αλήτης)
  • 1969 : L'Institutrice aux cheveux blonds (Η δασκάλα με τα ξανθά μαλλιά)
  • 1969 : La Victime (Το θύμα)
  • 1969 : Le Pallikare (Το λεβεντόπαιδο)
  • 1969 : La Fée et le pallikare (Η νεράιδα και το παλληκάρι)
  • 1969 : La Belle du barbier (Η ωραία του κουρέα)
  • 1970 : Une Femme dans la résistance (Μια γυναίκα στην αντίσταση)
  • 1970 : Qui gagnera au loto ? (Να 'τανε το 13 να 'πεφτε σε μας)
  • 1971 : Amoureux d'un fauteuil (Αγάπησα μια πολυθρόνα)
  • 1971 : La Fille du soleil (Η κόρη του ήλιου)
  • 1971 : Vade retro, Satanas (Πίσω μου σ' έχω σατανά)
  • 1973 : Le Marais (Ο βάλτος)
  • 1973 : Le Vaniteux (Ο φαντασμένος)
  • 1975 : Vassoula et les bases navales (Οι βάσεις και η Βασούλα)
  • 1976 : La Grèce et la mer (Η Ελλάδα και η θάλασσα) documentaire
  • 1978 : Le Soleil de la mort (Ο ήλιος του θανάτου)
  • 1983 : Vengos, le Grec le plus timbré (Τρελλός και πάσης Ελλάδος)
  • 1993 : Les Dauphins du golfe d'Ambracie (Τα δελφινάκια του Αμβρακικού)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Karalis 2012, p. 81

Liens externes[modifier | modifier le code]