Désir(s)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Désir (homonymie) et Sehnsucht (homonymie).
Désir(s)
Titre original Sehnsucht
Réalisation Valeska Grisebach
Acteurs principaux

Andreas Müller
Ilka Welz

Pays d’origine Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Durée 88 minutes
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Désir(s) (titre original allemand : Sensucht) est un film allemand réalisé par Valeska Grisebach sorti en 2006.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Markus, ouvrier métallurgiste allemand, est marié à Ella, une domestique. Il se rend dans une ville voisine afin de participer à une réunion de pompiers volontaires, dont il fait partie. Le soir, avec ses collègues, il se met à boire et à danser. Or, le lendemain matin, il se réveille dans le lit de Rose, une serveuse... et ne se souvient plus de rien.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix spécial du jury au Festival international du film indépendant de Buenos Aires 2006
  • Prix Alice au Festival international du film de Copenhague 2006
  • Prix de l'art du film au Festival international du film de Mannheim-Heidelberg 2006
  • Meilleur film à la Mostra internazionale del nuovo cinema di Pesaro 2006
  • Prix spécial du jury au Festival international du film de Varsovie 2006
  • Prix FIPRESCI, Prix du jury, Meilleur film au Festival du film de Gijón 2006

Commentaire[modifier | modifier le code]

« À une époque, les personnages de film devaient rassurer le spectateur dès qu'ils apparaissaient sur l'écran. [...] À côté du travail de Valeska Grisebach, toutefois, ces vieux films passent pour des dinosaures à la démarche lourde et prévisible. [...] Le moment que retient Désir(s) - l'infidélité présumée de Markus - devient une cellule mentale pour le spectateur, qui doit faire effort pour comprendre le film. [...] Son spectateur est un produit de la modernité et donc non plus un enfant passif mais un adulte actif [...]. De toute évidence, laisser le spectateur se poser des questions n'est pas la plus mauvaise manière de réaliser un film. »[1]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Sergio Wolf in : 100e Prise, Le cinéma de demain, Phaidon, 2011.

Liens externes[modifier | modifier le code]