Désiré Charnay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charnay.
Désiré Charnay
Archéologue
Image illustrative de l'article Désiré Charnay
Naissance
Fleurie
Décès (à 87 ans)
Nationalité Drapeau de la France France


Claude-Joseph Le Désiré Charnay, dit Désiré Charnay, né le à Fleurie[1], mort le , est un explorateur, archéologue et photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Très vite passionné par les voyages, il décide de faire le tour du monde pour en « recueillir un album photographique et topographique des lieux les plus célèbres ou les plus intéressants ». Après avoir enseigné le français à l’âge de 23 ans à La Nouvelle-Orléans, il part pour sa première expédition au Mexique, via les États-Unis, entre 1857 et 1860. Avec cette mission, il est le premier à photographier les sites de Mitla, Izamal et Chichén Itzá. Il obtient après ce voyage une certaine reconnaissance, en publiant en 1862 l’album photographique « Cités et ruines américaines ».

Ses territoires d’investigation ne se limitent pas à la Mésoamérique : il part pour Madagascar en 1863, puis à Java et en Australie en 1878. Tout au long de sa vie, il organise des missions pour photographier des nouveaux lieux, tout en retournant régulièrement au Mexique, en 1880-1882 et en 1886.

Il traduit et présente les Lettres de Fernand Cortès à Charles-Quint sur la découverte et la conquête du Mexique en 1896 ; dans son texte introductif, il se montre sensible au sort des Amérindiens vaincus, et critique à l'égard des atrocités commises par le conquistador espagnol, dont il reconnaît par ailleurs le génie militaire.

Citations[modifier | modifier le code]

D. Charnay conclut sa préface aux Lettres de Fernand Cortès à Charles-Quint sur la découverte et la conquête du Mexique par un jugement anticolonialiste sévère à l'égard de Hernan Cortès : « En somme, la conquête de Cortès qui donna à l'Espagne un empire de cinq cents lieues de diamètre du nord au sud et de quatre cents de l'est à l'ouest coûta au Mexique plus de dix millions d'êtres humains emportés par la guerre, les maladies et les mauvais traitements ; de sorte que cet homme de génie peut entrer sans conteste dans la redoutable phalange des fléaux de l'humanité[2] ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Voyage au Mexique, 1858-1861 (ISBN 2-84679-001-9)
  • Les Anciennes Villes du Nouveau-Monde. Voyages d'exploration au Mexique et dans l'Amérique Centrale (1867-1882). 214 gravures sur bois et 19 cartes ou plans - Paris - Librairie Hachette et Cie.
  • Une Princesse Indienne avant la Conquête. Roman historique - 1888 - Paris - Librairie Hachette et Cie - In-8 - 312 pages.
  • À travers les forêts vierges - Aventures d'une famille en voyage. 1890 - Paris - Librairie Hachette et Cie - 391 pages - (Aventure de la famille Frémont au Guatemala)
  • Traduction et présentation des Lettres de Fernand Cortès à Charles-Quint sur la découverte et la conquête du Mexique, Hachette, 1896. Cette traduction a été reprise aux éditions La Découverte en 1982 et rééditée à quatre reprises depuis.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Milhorat Françoise et Pascal Mongne, « Désiré Charnay, le Mexique : 1858-1861, Souvenirs et impressions de voyage », Caravelle, no 59,‎ , p. 273-277 (lire en ligne)
  2. D. Charnay, Lettres de Fernand Cortès à Charles-Quint sur la découverte et la conquête du Mexique, Hachette, 1896, p.IX-X.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]