Désiré Charnay

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Désiré Charnay
Archéologue
Image illustrative de l'article Désiré Charnay
Naissance
Fleurieux-sur-l'Arbresle
Décès (à 87 ans)
Nationalité Drapeau de la France France
Façade principale du palais des Nonnes à Chichén Itzá (1859-1860).

Claude-Joseph Le Désiré Charnay, dit Désiré Charnay, né le à Fleurieux-sur-l'Arbresle, mort le , est un explorateur, archéologue et photographe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Très vite passionné par les voyages, il décide de faire le tour du monde pour en « recueillir un album photographique et topographique des lieux les plus célèbres ou les plus intéressants ». Après avoir enseigné le français à l’âge de 23 ans à la Nouvelle Orléans, il part pour sa première expédition au Mexique, via les États-Unis, entre 1857 et 1860. Avec cette mission, il est le premier à photographier les sites de Mitla, Izamal et Chichén Itzá. Il obtient après ce voyage une certaine reconnaissance, en publiant en 1862 l’album photographique « Cités et ruines américaines ».

Ses territoires d’investigation ne se limitent pas à la Mésoamérique : il part pour Madagascar en 1863, puis à Java et en Australie en 1878. Tout au long de sa vie, il organise des missions pour photographier des nouveaux lieux, tout en retournant régulièrement au Mexique, en 1880-1882 et en 1886.

Il traduit et présente les Lettres de Fernand Cortès à Charles-Quint sur la découverte et la conquête du Mexique en 1896 ; dans son texte introductif, il se montre sensible au sort des Amérindiens vaincus, et critique à l'égard des atrocités commises par le conquistador espagnol, dont il reconnaît par ailleurs le génie militaire.

Citations[modifier | modifier le code]

D. Charnay conclut sa préface aux Lettres de Fernand Cortès à Charles-Quint sur la découverte et la conquête du Mexique par un jugement anticolonialiste sévère à l'égard de Hernan Cortès : "En somme, la conquête de Cortès qui donna à l'Espagne un empire de cinq cents lieues de diamètre du nord au sud et de quatre cents de l'est à l'ouest coûta au Mexique plus de dix millions d'êtres humains emportés par la guerre, les maladies et les mauvais traitements ; de sorte que cet homme de génie peut entrer sans conteste dans la redoutable phalange des fléaux de l'humanité[1]".

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Voyage au Mexique, 1858-1861 (ISBN 2-84679-001-9)
  • Les Anciennes Villes du Nouveau-Monde. Voyages d'exploration au Mexique et dans l'Amérique Centrale (1867-1882). 214 Gravures sur bois et 19 cartes ou plans - Paris - Librairie Hachette et Cie
  • Une Princesse Indienne avant la Conquête - Roman Historique - 1888 - Paris - Librairie Hachette et Cie - In-8 - 312 pages
  • À travers les forêts vierges - Aventures d'une famille en voyage - 1890 - Paris - Librairie Hachette et Cie - 391 pages - (Aventure de la famille Frémont au Guatemala)
  • Traduction et présentation des Lettres de Fernand Cortès à Charles-Quint sur la découverte et la conquête du Mexique, Hachette, 1896. Cette traduction a été reprise aux éditions La Découverte en 1982 et rééditée à quatre reprises depuis.

Références[modifier | modifier le code]

  1. D. Charnay, Lettres de Fernand Cortès à Charles-Quint sur la découverte et la conquête du Mexique, Hachette, 1896, p.IX-X.

Source[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]