Désert de Platé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Désert de Platé
Carte du désert de Platé constituant la majorité du massif du Faucigny.
Carte du désert de Platé constituant la majorité du massif du Faucigny.
Géographie
Altitude entre 2 000 et 2 500 m
Massif Massif du Faucigny (massif du Giffre)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Géologie
Roches Calcaire

Le désert de Platé est un site naturel classé en 1998 de Haute-Savoie (France)[1], dans le massif du Faucigny, appartenant au massif du Giffre. Il est dominé par les Grandes Platières, à 2 480 mètres d'altitude.

Le site s'étend sur les communes de Magland, de Passy et de Sallanches[1].

Géologie[modifier | modifier le code]

Partie orientale du désert de Platé dominé par la pointe d'Anterne vus depuis le passage du Dérochoir.

Plateau calcaire entouré d'arêtes rocheuses, il est recouvert par un des plus vastes lapiaz découverts d'Europe, ce qui justifie l'appellation de « désert ».

Accès[modifier | modifier le code]

On y accède, entre autres, par le GR 96 et le téléphérique des Grandes Platières depuis Flaine, ou encore le plateau d'Assy, depuis Passy.

Spéléologie[modifier | modifier le code]

On distingue quatre bassins hydrogéologiques[2] :

  • les Forts de Platé avec l'émergence de Praz Coutant à 1 300 mètres ;
  • le bassin de Sales avec l'émergence de Sales[N 1], à 1 764 mètres ;
  • la combe des Foges avec l'émergence du Déchargeux à 1 370 mètres ;
  • le bassin de Flaine avec l'émergence de Magland[N 2], à 502 mètres.

Dans tous ces bassins se trouvent des cavités dont les deux plus importantes sont situées sur le bassin de Flaine : le système Solfarate-Muraille de Chine de 852 mètres de dénivelé[3] et le réseau de la Tête des Verds[N 3], avec une entrée située à 2 070 mètres, atteignant la profondeur de 768 mètres pour un développement de 11 kilomètres[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Luc Mogenet, Le Désert de Platé, préalpes calcaires de Haute Savoie. Étude géographique, Haute Savoie, Editions Le Tour, , 108 p. (ISBN 978-2-91706-003-2)
  • Richard Maire, Les karsts haut-alpins de Platé, du Haut-Giffre et de Suisse Occidentale, vol. 65, Revue de géographie alpine, , 403-425 p. (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. L'émergence de Sales a pour coordonnées45° 59′ 51″ N, 6° 45′ 07″ E.
  2. La résurgence Chez Party a pour coordonnées46° 01′ 43″ N, 6° 37′ 04″ E.
  3. Le réseau de la Tête des Verds a pour coordonnées45° 59′ 35″ N, 6° 42′ 49″ E.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b [PDF]« Désert de Platé », sur http://www.donnees.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/ (consulté en )
  2. Richard Maire, « Un exemple de karst haut-alpin : le Désert de Platé (Haute-Savoie). Carte géomorphologique au 1/ 25 000 », Karstologia : revue de karstologie et de spéléologie physique, vol. 3,‎ , p. 25-33 (lire en ligne, consulté le ).
  3. Guiche, « Traversée mythique », sur le site du spéléo club du Mont Blanc, 13 février 2015.
  4. Philippe Audra-Responsable d'édition, Gérald Favre, Ludovic Savoy et Denis Favre, Association française de karstologie, « Grottes et karts de France - Le Réseau de la tête des Verds-La Poya- Désert de Platé,Haute Savoie », Karstologia Mémoires, Paris, Association française de karstologie, no 19,‎ , p. 198-199 (ISBN 978-2-95-042225-5, lire en ligne [PDF], consulté en )