Désenchantée (série télévisée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Désenchantée (homonymie).
Désenchantée
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo original de la série.
Type de série Série télévisée
Titre original Disenchantment
Genre Animation, fantasy, comédie
Création Matt Groening
Production Lee Supercinski
Patric M. Verrone
Matt Groening
Reid Harrison
Josh Weinstein
Acteurs principaux

Voix des personnages

Musique Mark Mothersbaugh
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Chaîne d'origine Netflix
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 10
Format 16/9
Durée 25 - 36 minutes
Diff. originale en production
Site web page sur Netflix

Désenchantée (Disenchantment) est une série télévisée d'animation américaine créée par Matt Groening et diffusée sur Netflix. Il s'agit de la première production de Matt Groening pour Netflix. Il a auparavant créé les séries Les Simpson et Futurama pour la Twentieth Century Fox Television. Vingt épisodes ont été commandés par Netflix, les 10 premiers étant diffusés depuis le .

Une commande de vingt autres épisodes est passée par Netflix pour une diffusion en 2020 et 2021[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Bean, jeune princesse alcoolique, vit dans un royaume fantastique du nom de Dreamland. Elle est forcée par son père à se marier à Guysberg, un prince d’un autre royaume, dans le but de créer une alliance entre les deux royaumes. Juste avant la cérémonie, Bean trouve un paquet contenant son démon personnel, qui l’incite à boire. Elle se présente ainsi soûle à la cérémonie, causant un accident au prince.

Entre-temps chez les elfes, l’un d’entre eux, Elfo, refuse de vivre dans le bonheur constant en chantant des chansons et en mangeant des bonbons. Il décide de quitter son village pour connaître la misère du monde. Pendant son périple, il se fraie avec entrain un chemin dans une bataille entre des nains et des ogres. Une fois cette bataille terminée, il se rend sans le savoir à la cérémonie du mariage de Bean et, au plus grand bonheur de celle-ci, va le faire tourner à la course-poursuite.

Distribution[modifier | modifier le code]

Voix originales[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Société de doublage : Deluxe Media Paris
Direction artistique : William Coryn
Adaptation des dialogues : Marc Bacon et Laetitia Coryn (saison 1, épisode 10)

Personnages[modifier | modifier le code]

Street-art représentant le personnage de Luci sur la place de la Victoire, à Clermont-Ferrand.

Princesse Tiabeanie, dite Bean : Princesse de Dreamland aux incisives proéminentes, fille du roi Zög et de la reine Dagmar qui a tragiquement disparu quand elle était petite, Bean est tout sauf une princesse ordinaire. Elle aime s'amuser, sortir, boire profusion de godets et a même des tendances à l'exhibitionnisme. Détestant sa vie ennuyeuse au château de son père et refusant de se marier pour des raisons d'alliances entre royaumes, elle désire vivre de grandes aventures. Son vœu s'exauce dès lors qu'elle fait la rencontre de Luci, son démon personnel qu'elle tient pour un ami et qui la pousse au vice, et d'Elfo, un petit elfe qu'elle apprécie énormément. Les relations entre Bean et son père, le roi Zög, sont ambiguës. Bien qu'ils s'insupportent parfois (Zög la décrivant comme un « boulet prognathe fourbe et dégénéré »), les deux personnages s'apprécient finalement et on se rend compte qu'il y a surtout des malentendus entre eux. Elle se montre souvent gentille avec les autres, malgré son fort caractère.

Luci : Démon personnel envoyé par de mystérieux conspirateurs de l'ombre, Luci ne semble pas du tout au courant de leurs plans. Mais ce petit démon (que tout le monde prend pour un chaton) qui a été offert mystérieusement à Bean ne se cache pas d'une chose : il est là pour faire faire à la princesse tout ce que la morale interdirait de faire. Luci est donc un compagnon menant souvent aux ennuis, faisant boire Bean plus que de raison, et menant l'équipe dans des situations incongrues. Malgré cela, il se montre également souvent d'une grande aide. Grand buveur d'alcool, il semble aussi apprécier les drogues douces. S'il semble apprécier Bean dès le début, il se montre parfois plus cruel avec Elfo bien qu'il l'apprécie sans jamais l'avouer. Au final, malgré tous ses mauvais penchants et sa tendance à sortir des piques cyniques à tout bout de champ, Luci est un fidèle compagnon, toujours prêt à rigoler et à donner un coup de main. Surtout pour les mauvais coups.

Elfo : Au départ Elfe vivant avec ses compatriotes dans un royaume parallèle, Elfo est maintenant un ermite. Désirant quitter son monde trop parfait pour avoir un aperçu de la tristesse et du malheur du monde et pour chercher un sens à son existence, il s'exclut de lui-même du royaume des Elfes et commence à explorer le monde. C'est lui qui, arrivant de manière impromptue au mariage de Bean avec Merkimer, permet à cette dernière de s'échapper de cette situation, tant tous les invités voulait le capturer. Pour cela, Elfo est très apprécié par Bean, qui le tient pour son meilleur ami, voir plus. Enjoué, naturellement gentil, naïf mais parfois vif d'esprit et prêt à la bagarre quand ses amis sont mal en point, Elfo entretient une relation ambiguë avec Bean, n'osant révéler ses sentiments pour elle. Avec Luci, Elfo peut avoir des mots, voire se battre, mais il l'apprécie grandement et c'est réciproque. Si Elfo peut rester au château de Dreamland, c'est grâce à son sang : il aurait des vertus magiques qui pourraient permettre au roi Zög de devenir immortel.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Épisodes[modifier | modifier le code]

La première partie est composée de 10 épisodes, disponible sur Netflix depuis le [2]

Numéro d'épisode Titre français[3]
(titre original)
Résumé[3] Première diffusion
1 Une princesse, un elfe et un démon entrent dans un bar
(A Princess, an Elf and a Demon Walk Into a Bar)
La princesse Bean a le blues du mariage, et pour couronner le tout, un personnage mystérieux prétendant être son démon personnel se pointe. Elfo hait son heureuse patrie.
2 Pour qui grogne le cochon
(For Whom the Pig Oinks)
Comment se débarrasser d'un fiancé indésirable. Bean a prévu une goélette party et des sirènes. Le roi Zög essaie de transformer le sang d'Elfo en potion d'immortalité.
3 La Princesse des ténèbres
(The Princess of Darkness)
Sorcerio dit que Bean est possédée par un démon, ce qui expliquerait ses exploits alcoolisés. La situation se corse pour Luci quand le roi engage un exorciste sinistre.
4 Massacre au château
(Castle Party Massacre)
Le roi parti, Bean organise une fête démente. Quant à Odval et Sorcerio, ils rassemblent leur société secrète pour organiser un rituel, mais la soirée prend une drôle de tournure.
5 Permis de tous les occire
(Faster, Princess! Kill Kill!)
Bannie du château par Zøg, Bean essaie de travailler, mais elle a du mal à se tenir à son job. Elfo rencontre une étrange fratrie qui vit dans une maison en sucre.
6 Ambassadrice d'un tas de fange
(Swamp and Circumstance)
Zøg l'ayant nommée ambassadrice du Dankmire, le royaume d'Oona et important allié de Dreamland, Bean s'essaie à la diplomatie.
7 La Tendre Fureur de l'amour
(Love's Tender Rampage)
Elfo ment afin de cacher ses sentiments pour Bean, mais la situation se complique quand elle essaie de l'aider en envoyant les chevaliers en quête.
8 Les Limites de l'immortalité
(The Limits of Immortality)
Elfo a été kidnappé ! Bean, Luci, Sorcerio et les chevaliers partent à sa recherche avec un collier magique nécessaire à la préparation d'une potion d'immortalité.
9 In Elfo Veritas
(To Thine Own Elf Be True)
Après avoir découvert un secret perturbant le concernant, Elfo rentre à Elfwood pour en avoir le cœur net.
10 La Chute de Dreamland
(Dreamland Falls)
Alors que Dreamland célèbre une arrivée inattendue et dit au revoir à un ami, la vie des habitants se voit soudain bouleversée.

Production[modifier | modifier le code]

« J’ai eu cette idée quand j’étais au collège et que j’écrivais un comic-book Fables de la Forêt Enchantée. C’était un comic plein d’animaux fantastiques que je dessinais très mal, sauf les lapins. Bizarrement je m’en suis toujours bien tiré avec les lapins ! Ce monde d’animaux parlants était un peu inspiré par la BD de Walt Kelly, Pogo. C’est de cette époque de ma vie que je me suis inspiré pour créer également une forêt enchantée dans Désenchantée[4]. »


En janvier 2016, il est annoncé que Matt Groening, créateur des Simpson et Futurama, va collaborer avec Netflix pour une nouvelle série d'animation utilisant la même « marque de fabrique » que les deux précédentes[5]. L'animation est assurée par Rough Draft Studios, qui avait travaillé sur Futurama[6]. Une première saison de 10 épisodes est alors annoncée pour 2018[6]. John DiMaggio, qui doublait notamment Bender dans Futurama, décrit la série comme « la progéniture des Simpson et Game of Thrones »[7].

La première bande-annonce est dévoilée en juillet 2018 au Comic-Con de San Diego[8].

Réception[modifier | modifier le code]

Saison Critique
Rotten Tomatoes[9] Metacritic[10]
1 6,18/10 (67 critiques) 55/100 (26 critiques)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Désenchantée renouvelée pour une saison 2 sur Netflix », sur Le Figaro, .
  2. « Désenchantée : Le créateur de The Simpsons part à l'époque médiévale dès à présent sur Netflix - Critictoo Séries TV », sur critictoo.com, (consulté le 24 août 2018).
  3. a et b « Disenchantment Netflix Official Site », sur www.netflix.com (consulté le 17 août 2018).
  4. « Désenchantée : "Les épisodes sont plus longs et le ton plus déjanté et plus satirique qu'en télé" », sur Allociné, (consulté le 24 juillet 2018).
  5. (en) Trivia sur l’Internet Movie Database.
  6. a et b (en) Shannon Liao, « Matt Groening is making an animated medieval adult fantasy with Netflix », sur The Verge, (consulté le 25 juillet 2017).
  7. (en) Jack Shepherd, « Disenchantment: Matt Groening's Netflix series described as lovechild of The Simpsons and Game of Thrones », sur The Independent, (consulté le 27 mai 2018).
  8. (en) « Disenchantment Comic-Con trailer teases a charming story about claiming independence », sur Polygon, (consulté le 27 août 2018).
  9. (en) « Disenchantment », sur rottentomatoes.com (consulté le 6 avril 2018).
  10. (en) « Disenchantment », sur metacritic.com (consulté le 6 avril 2018).

Liens externes[modifier | modifier le code]