Liste des députés de Seine-et-Oise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Député de Seine-et-Oise)
Aller à : navigation, rechercher

Sommaire

Liste des députés de Seine-et-Oise sous la Cinquième République (1958-1967)[modifier | modifier le code]

Première législature (1958-1962)[modifier | modifier le code]

Circonscriptions Élus Appartenance politique
première Claude Labbé UNR
deuxième Michel Jamot UNR
troisième Jean-Paul Palewski UNR
quatrième René Leduc UNR
cinquième André Mignot Indépendants et paysans d'action sociale
sixième Robert Wagner UNR
septième Jean Drouot-L'Hermine UNR
huitième Yves de Kervéguen UNR
neuvième Robert Ballanger PCF
dixième Paul Mazurier SFIO
onzième Pierre Picard UNR
douzième René Ribière UNR
treizième Armand Cachat UNR
quatorzième Michel Boscher UNR
quinzième Henri Longuet NI Entente démocratique
seizième Olivier Lefèvre d'Ormesson Apparenté Indépendants et paysans d'action sociale
dix-septième Jacqueline Thome-Patenôtre NI Entente démocratique
dix-huitième Jean-Paul David NI Entente démocratique

Deuxième législature (1962-1967)[modifier | modifier le code]

Circonscriptions Élus Appartenance politique
première Léon Feix PCF
deuxième Michel Jamot UNR-UDT
troisième Jean-Paul Palewski UNR-UDT
quatrième René Leduc UNR-UDT
cinquième Pierre Clostermann UNR-UDT
sixième Robert Wagner UNR-UDT
septième Jean Drouot-L'Hermine UNR-UDT
huitième Gaston Aizier UNR-UDT
neuvième Robert Ballanger PCF
dixième Louis Vallon UNR-UDT
onzième Raymond Valenet UNR-UDT
douzième René Ribière UNR-UDT
treizième Armand Cachat UNR-UDT
quatorzième Michel Boscher UNR-UDT
quinzième Camille Max-Petit UNR-UDT
seizième Jean-Marie Poirier UNR-UDT
dix-septième Jacqueline Thome-Patenôtre Rassemblement démocratique
dix-huitième Gérard Prioux UNR-UDT

Composition des circonscriptions[modifier | modifier le code]

Composition des circonscriptions[1]
Circonscriptions Cantons et communes
première Communes d'Argenteuil, Bezons et Sannois
deuxième Canton de Maison-Laffitte, communes de Carrières-sur-Seine, Cormeilles-en-Parisis, la Frette-sur-Seine, Herblay, Houilles et Montigny-lès-Cormeilles
troisième Canton de Saint-Germain-en-Laye et commune de Rueil-Malmaison
quatrième Cantons de Sèvres et Versailles-Ouest (partie urbaine et Le Chesnay)
cinquième Cantons de Marly-le-Roi (sauf Rueil-Malmaison), Versailles-Nord et Versailles-Ouest (partie rurale)
sixième Cantons de Palaiseau et Versailles-Sud
septième Cantons de Meulan et Poissy
huitième Cantons de L'Isle-Adam, Marines et Pontoise
neuvième Canton d'Aulnay-sous-Bois
dixième Cantons d'Écouen, Sarcelles et Luzarches
onzième Canton du Raincy
douzième Cantons de Montmorency et Taverny
treizième Canton de Villeneuve-Saint-Georges (sauf Valenton et Villeneuve-Saint-Georges) et communes de Corbeil-Essonnes, Étiolles, Morsans-sur-Seine, Saint-Germain-lès-Corbeil, Saint-Pierre-du-Perray, Saintry-sur-Seine, Soisy-sur-Seine et Tigery
quatorzième Cantons d'Arpajon, Corbeil-Essonnes (sauf Corbeil-Essonnes, Étiolles, Morsang-sur-Seine, Saint-Germain-lès-Corbeil, Saint-Pierre-du-Perray, Saintry-sur-Seine, Soisy-sur-Seine et Tigery), Étampes, la Ferté-Alais, Méréville et Milly-la-Forêt
quinzième Canton de Lonjumeau (sauf Ablon et Villeneuve-le-Roi)
seizième Canton de Boissy-Saint-Léger et communes d'Ablon, Valenton, Villeneuve-le-Roi et Villeneuve-Saint-Georges
dix-septième Cantons de Chevreuse, Dourdan-Nord, Dourdan-Sud, Limours, Montfort-l'Amaury et Rambouillet
dix-huitième Cantons de Bonnières-sur-Seine, Houdan, Limay, Magny-en-Vexin et Mantes-la-Jolie

Liste des députés de Seine-et-Oise sous la Quatrième République (1946-1958)[modifier | modifier le code]

IIIe législature (1956-1958)[modifier | modifier le code]

1re circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats[2] :

Électeurs inscrits : 545 386 ; votants : 459 902 ; suffrages exprimés : 442 271

Parti communiste français : 160 536 voix, 3 élus (Ballanger, Demusois, M. G-Péri) ; liste "front républicain" : 42 737 voix, 1 élu (de Lipkowski) ; Union et fraternité française (poujadiste) : 41 147 voix, 1 élu (Couturaud) ; RGR-CNI : 40 550 voix, 1 élu (David) ; Parti socialiste : 40 346 voix, 1 élue (Degrond) ; MRP : 28 899 voix, 1 élu (Bichet) ; Parti radical socialiste : 25 690 voix, 1 élu (Hovnanian) ;
Autres listes : Union républicaine : 15 121 voix ; Républicains sociaux : 14 246 voix ; Indépendants : 9 618 voix ; UDSR : 9 324 voix ; Ind de S. et O. : 8 107 voix ; div dr. : 4 164 voix

Les 9 élus

Robert Ballanger, Communiste

Robert Bichet, Mouvement républicain populaire

René Couturaud, Union et Fraternité Française

Jean-Paul David, Rassemblement des Gauches Républicaines et du Centre Républicain

Germaine Degrond, Socialiste

Antoine Demusois, Communiste

Mathilde Gabriel-Péri, Communiste

Léon Hovnanian, Républicain Radical et Radical-Socialiste

Jean de Lipkowski, Républicain Radical et Radical-Socialiste

2e circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats

Électeurs inscrits : 542 575 ; votants : 469 809 ; suffrages exprimés : 448 415

Parti communiste français : 141 696 voix, 3 élus (Benoist, Duvernois, Midol) ; Liste radicale et radicale socialiste : 57 151 voix, 1 élu (Béné) ; Fraternité française (poujadiste) : 42 964 voix, 1 élu (Berthommier) ; Parti socialiste : 42 865 voix, 1 élu (Métayer) ; RGR-UDSR : 41 862 voix, 1 élu (Bonnefous) ; Indépendants-action sociale : 39 507 voix, 1 élu (Mignot) ; MRP : 25 089 voix, 1 élu (Cartier).
Autres listes : Rassemblement républicain, 19 1999 voix ; Républicains sociaux (Palewski, dép. sort.), 18 146 ; divers, 10 414 ; divers, 7 053

Les 9 élus :

Maurice Béné, Républicain Radical et Radical-Socialiste

Jean Berthommier, Union et Fraternité Française

Charles Claude Benoist, Communiste

Edouard Bonnefous, Union Démocratique et Socialiste de la Résistance et du RDA

Gilbert Cartier, Mouvement républicain populaire

Eugénie Duvernois, Communiste

Pierre Métayer, Socialiste

Lucien Midol, Communiste

André Mignot, Indépendants et Paysans d'action Sociale

IIe législature (1951-1956)[modifier | modifier le code]

1re circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats [3]:

Électeurs inscrits : 443 093 ; votants : 369 973 ; suffrages exprimés : 358 471

Parti communiste français : 113 658 voix, 3 élus (Ballanger, Demusois, M. G-Péri) ; Rassemblement du peuple français : 96 254 voix, 3 élus (Bernard, Diethelm, Frugier) ; Rassemblement de la gauche républicaine (RGR) : 45 254 voix, 1 élu (David) ; Parti socialiste : 37 801 voix, 1 élue (Degrond) ; Mouvement républicain populaire : 26 604 voix, 1 élu (Bichet) ;
Autres listes : Concentration républicaine, 11 411 voix ; div dr. , 8 093 voix, communistes indépendants (Le Corre, ancien dép.); 7 151 voix ; PCI (trotskistes), 5 736 voix ; neutralistes, 3 720 voix.

Les 9 élus :

Robert Ballanger, Communiste

Michel Bernard, Rassemblement du peuple français

Robert Bichet, Mouvement républicain populaire

Jean-Paul David, Rassemblement des Gauches Républicaines et du Centre Républicain

Germaine Degrond, Socialiste

Antoine Demusois, Communiste

André Diethelm, Rassemblement du peuple français Jusqu'au 11/01/1954

Germaine Peyroles, Mouvement républicain populaire Depuis le 14/03/1954

Jean Frugier, Rassemblement du peuple français

Mathilde Gabriel-Péri Communiste

2e circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats

Électeurs inscrits : 448 666 ; suffrages exprimés : 363 785

Parti communiste français : 115 848 voix, 3 élus (Benoist, Duvernois, Midol) ; Rassemblement du peuple français : 102 506 voix, 2 élus (Mignot, Palewski) ; Parti socialiste : 36 478 voix, 1 élu (Métayer) ; Rassemblement de la gauche républicaine : 34 952 voix, 1 élu (Bonnefous) ; Mouvement républicain populaire : 28 643 voix, 1 élu (Cartier) ; Parti radical socialiste : 23 828 voix, 1 élu (Béné) ;
Autres listes : Union des indépendants et républicains nationaux, 13 885 voix ; Action neutraliste, 5 471 voix.

Les 9 élus :

Maurice Béné, Républicain Radical et Radical-Socialiste

Charles Claude Benoist, Communiste

Edouard Bonnefous, Union Démocratique et Socialiste de la Résistance et du RDA

Gilbert Cartier, Mouvement républicain populaire

Eugénie Duvernois, Communiste

Pierre Métayer, Socialiste

Lucien Midol, Communiste

André Mignot, Indépendants et Paysans d'action Sociale

Jean-Paul Palewski, Mouvement républicain populaire


Iere législature (1946-1951)[modifier | modifier le code]

1re circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats[4]:

Électeurs inscrits : 435 340 ; votants : 358 997 ; suffrages exprimés : 350 847

Parti communiste français : 119 304 voix, 4 élus (Ballanger, Berger, Demusois, M. G-Péri) ; Mouvement républicain populaire : 96 296 voix, 3 élus Bichet, Finet, Peyrolles) ; Parti socialiste : 53 874 voix, 1 élue (Degrond) ; RGR et union gaulliste : 44 559 voix, 1 élu (David) ;
Autres listes : Coalition républicaine d'action sociale (PRL et div.) : 22 924 voix ; PCI (trotskistes) : 13 890 voix.

Les 9 élus :

Robert Ballanger, Communiste

Gilbert Berger, Communiste

Robert Bichet, Mouvement républicain populaire

Jean-Paul David, Rassemblement des Gauches Républicaines et du Centre Républicain

Germaine Degrond, Socialiste

Antoine Demusois, Communiste Jusqu'au 19/11/1948

Eugène Alliot, Communiste Depuis le 20/11/1948

Maurice Finet, Mouvement républicain populaire

Mathilde Gabriel-Péri, Communiste

Germaine Peyroles, Mouvement républicain populaire


2e circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats :

Électeurs inscrits : 442 032 ; votants : 363 807 ; suffrages exprimés : 358 591

Parti communiste français : 124 915 voix, 4 élus (Benoist, Duclos, Duvernois, Midol) ; Mouvement républicain populaire : 83 791 voix, 2 élus (Palewski, Cartier) ; Rassemblement de la gauche républicaine (RGR) : 77 694 voix, 2 élus (Béné, Bonnefous) ; Parti socialiste : 48 807 voix, 1 élu (Métayer) ; Coalition républicaine d'action sociale (PRL)(Mignot, député sortant) : 23 384 voix, pas d'élu.

Les 9 élus :

Maurice Béné, Républicain Radical et Radical-Socialiste

Charles Claude Benoist, Communiste

Edouard Bonnefous, Union Démocratique et Socialiste de la Résistance et du RDA

Gilbert Cartier, Mouvement républicain populaire

Eugénie Duvernois, Communiste

Jean Duclos, Communiste

Pierre Métayer, Socialiste

Lucien Midol, Communiste

Jean-Paul Palewski, Mouvement républicain populaire


Composition des circonscriptions (1945-1958)[modifier | modifier le code]

Des élections de 1945 à celles de 1956, le département de Seine-et-Oise est divisé en deux circonscriptions, chacune élisant huit ( aux deux Assemblées Constituantes) puis 9 députés (scrutins de liste à la proportionnelle).

La 1re circonscription inclut les arrondissements ou parties d'arrondissement :

La 2e circonscription inclut les arrondissements ou parties d'arrondissement :

Liste des députés de Seine-et-Oise sous le Gouvernement provisoire de la République française (1944-1946)[modifier | modifier le code]

2e Assemblée nationale constituante (1946)[modifier | modifier le code]

1re circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats :

Électeurs inscrits : 422 409 ; votants : 364 407 : suffrages exprimés : 360 020

Parti communiste français : 123 988 voix, 3 élus (Ballanger, Demusois, M. G-Péri) ; Mouvement républicain populaire : 101 645 voix, 3 élus (Bichet, Peyrolles, Finet) ; Parti socialiste : 74 763 voix, 2 élus (Degrond, Detraves) ;
Autres listes, sans élu : RGR, 30 893 voix ; PRL, 28 731 voix.

Les 8 députés :

Robert Ballanger, Communiste

Robert Bichet, Mouvement républicain populaire

Germaine Degrond, Socialiste

Antoine Demusois, Communiste

Guillaume Detraves, Socialiste

Maurice Finet, Mouvement républicain populaire

Mathilde Gabriel-Péri, Communiste

Germaine Peyroles, Mouvement républicain populaire


2e circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats :

Électeurs inscrits : 429 446 ; votants : 368 888 ; suffrages exprimés : 364 617

Parti communiste français : 117 834 voix, 3 élus (Midol, Benoist, Duclos) ; Mouvement républicain populaire : 104 335 voix, 2 élus (Palewski, Devèze) ; Parti socialiste : 70 091 voix, 1 élu (Métayer) ; Parti républicain de la liberté (droite) : 36 549 voix, 1 élu (Mignot) ; Rassemblement de la gauche républicaine (RGR) : 35 808 voix, 1 élu (Béné).

Les 8 députés :

Maurice Béné, Radical et Radical-Socialiste

Charles Claude Benoist, Communiste

Michel Devèze,Mouvement républicain populaire

Jean Duclos, Communiste

Pierre Métayer, Socialiste

Lucien Midol, Communiste

André Mignot, Parti Républicain de la Liberté

Jean-Paul Palewski, Mouvement républicain populaire


1re Assemblée nationale constituante (1945-1946)[modifier | modifier le code]

1re circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats[5] :

Inscrits : 420 173 électeurs ; votants : 362 362 ; suffrages exprimés : 355 987

Parti communiste français : 125 266 voix, 3 élus (Ballanger, Demusois, M. G-Péri) ; Mouvement républicain populaire : 101 645 voix, 3 élus (Bichet, Finet, Peyrolles) ; Parti socialiste : 74 763 voix, 2 élus (Degrond, Detraves) ;
Autres listes, sans élu : Entente républicaine : 21 947 voix ; Liste radicale et radical socialiste : 16 104 voix ; Liste républicaine et sociale : 11 345 voix

Les 8 députés :

Robert Ballanger, Communiste

Robert Bichet, Mouvement républicain populaire

Germaine Degrond, Socialiste

Antoine Demusois, Communiste

Guillaume Detraves, Socialiste

Maurice Finet, Mouvement républicain populaire

Mathilde Gabriel-Péri, Communiste

Germaine Peyroles, Mouvement républicain populaire


2e circonscription[modifier | modifier le code]

Résultats :

Électeurs inscrits : 430 386 ; votants : 366 325 ; suffrages exprimés : 359 598

Parti communiste français : 118 109 voix, 3 élus (Benoist, Duclos, Midol) ; Mouvement républicain populaire : 100 142 voix, 3 élus (Brandel, Devèze, Palewski) ; Parti socialiste : 70 968 voix, 2 élus (Commin, Métayer) ;
Autres listes, sans élu : Concentration républicaine (Paul Brasseau) : 26 048 voix ; Liste radicale et radicale socialiste (Raymond Patenôtre) : 24 754 voix ; Union démocrate et socialiste de la résistance (Claude Bourdet): 19 777 voix

Les 8 députés :

Charles Claude Benoist, Communiste

Henri Brandel, Mouvement républicain populaire

Pierre Commin, Socialiste

Michel Devèze, Mouvement républicain populaire

Jean Duclos, Communiste

Pierre Métayer, Socialiste

Lucien Midol, Communiste

Jean-Paul Palewski, Mouvement républicain populaire

Liste des députés de Seine-et-Oise sous le Troisième République (1870-1940)[modifier | modifier le code]

XVIe législature (1936-1940)[modifier | modifier le code]

Les 15 députés et leur circonscription[6]. Le nombre des circonscriptions passe de 14 à 15 (redécoupage en 3 circonscriptions de l'arrondissement de Corbeil qui en comptait 2 précédemment)

Gaston Bergery, Parti frontiste .......... Mantes

Charles Claude Benoist, Communiste, jusqu'au 21/01/1940 .......... Corbeil 3e

Lucien Camus, Parti radical-socialiste Camille Pelletan .......... Étampes

Émile Cossonneau, Communiste, jusqu'au 21/01/1940 .......... Pontoise 3e

Pierre Dadot, Communiste, jusqu'au 21/01/1940 .......... Versailles 3e

Antoine Demusois, Communiste, jusqu'au 21/01/1940 .......... Pontoise 2e

Jean Duclos, Communiste, jusqu'au 21/01/1940 .......... Versailles 5e

François Fourcault de Pavant Républicains indépendants et d'action sociale .......... Versailles 4e

Darius Le Corre, Communiste, jusqu'au 21/01/1940 .......... Corbeil 1re

Lucien Midol, Communiste, jusqu'au 21/01/1940 .......... Corbeil 2e

Raymond Patenôtre, Union socialiste et républicaine .......... Rambouillet

Gabriel Péri, Communiste, jusqu'au 21/01/1940 .......... Versailles 1re

Alexandre Prachay, Communiste, jusqu'au 21/01/1940 .......... Pontoise 1re

Fernand Robbe, Républicain Radical et Radical-Socialiste .......... Versailles 2e

Charles Thonon, Socialiste .......... Pontoise 4e

XVe législature (1932-1936)[modifier | modifier le code]

Les 14 députés :

Guillaume Ballu, Députés du centre républicain .......... Pontoise 2e

Gaston Bergery, Républicain Radical et Radical-Socialiste, jusqu'au 20/02/1934 .......... Mantes

Roger Sarret, Républicain Radical et Radical-Socialiste, à partir de 06/05/1934 .......... Mantes

Georges Bonnefous, Fédération républicaine .......... Versailles 4e

Pierre Cathala, Gauche radicale ........... Pontoise 3e

Henri Chatenet, Gauche indépendante .......... Versailles 3e

Albert Dalimier, Républicain Radical et Radical-Socialiste .......... Corbeil 1re

Maurice Dormann, Indépendants de gauche .......... Étampes

Henry Franklin-Bouillon, Non inscrit .......... Pontoise 1re

Gaston Henry dit Henry-Haye, Indépendants de gauche .......... Versailles 5e

Lucien Midol, Communiste ........... Corbeil 2e

Raymond Patenôtre, Indépendants de gauche .......... Rambouillet

Henri Patenôtre-Desnoyers, Députés du centre républicain .......... Pontoise 4e

Gabriel Péri, Communiste .......... Versailles 1re

Charles Reibel, Non inscrit ........... Versailles 2e

XIVe législature (1928-1932)[modifier | modifier le code]

Jean Adam Union républicaine démocratique

Guillaume Ballu Action démocratique et sociale

Gaston Bergery Républicain Radical et Radical-Socialiste

Georges Bonnefous Union républicaine démocratique

Pierre Cathala Gauche sociale et radicale

Albert Dalimier Républicain Radical et Radical-Socialiste

Maurice Dormann Gauche radicale

André de Fels Gauche radicale

Henry Franklin-Bouillon Gauche sociale et radicale

Gaston Henry dit Henry-Haye Députés indépendants

André Mottu Républicains de gauche

Raymond Patenôtre Indépendants de gauche

Henri Patenôtre-Desnoyers Républicains de gauche

Charles Reibel Action démocratique et sociale

XIIIe législature (1924-1928)[modifier | modifier le code]

Résultats :

Électeurs inscrits : 255 937 ; votants : 221 009 ; suffrages exprimés : 217 405

12 députés élus au scrutin de liste (plus forte moyenne et quotient)[7]

Liste républicaine d'union nationale démocratique : 77 608 (moyenne), 6 élus

Liste du Bloc ouvrier et paysan (Parti communiste français) : 61 033 (moyenne), 3 élus

Liste d'Union des gauches : 43 738 (moyenne), 2 élus (Franklin-Bouillon, Goust)

Liste du Cartel des gauches : 23 245 (moyenne), 1 élu (Dalimier)

Liste d'Union nationale : environ 7 600 (moyenne), aucun élu

Les élus :

Laurent Amodru, Républicains de gauche

Genès dit Félix Barbecot, Communiste

Ernest Bizet, Communiste

Georges Bonnefous, Union républicaine démocratique

Maurice Colrat, Gauche républicaine démocratique

Albert Dalimier, Radical et radical-socialiste

Henry Franklin-Bouillon, Radical et radical-socialiste

Auguste Goust, Radical et radical-socialiste

Georges Leredu, Gauche républicaine démocratique jusqu'au 09/01/1927

André Marty, Communiste

Jean Périnard, Gauche républicaine démocratique

Charles Reibel, Gauche républicaine démocratique

XIIe législature (1919-1924)[modifier | modifier le code]

Georges Aimond Gauche républicaine démocratique jusqu'au 06/05/1923

Laurent Amodru Républicains de gauche

Georges Bonnefous Entente républicaine démocratique

Maurice Colrat Gauche républicaine démocratique

Honoré Cornudet des Chaumettes Entente républicaine démocratique

Henry Franklin-Bouillon Parti radical et radical socialiste à partir du 08/07/1923

Edmond Gast Républicains de gauche

Auguste Goust Parti radical et radical socialiste à partir de 08/07/1923

Alfred Heurteaux Républicains de gauche

Georges Leredu Entente républicaine démocratique

Paul Messier Gauche républicaine démocratique jusqu'au 04/09/1922

Jean Périnard Action républicaine et sociale

Charles Reibel Action républicaine et sociale

André Tardieu Républicains de gauche

XIe législature (1914-1919)[modifier | modifier le code]

Louis Amiard Républicain Radical et Radical-Socialiste

Laurent Amodru Gauche démocratique

Georges Bonnefous Fédération républicaine

Honoré Cornudet des Chaumettes Gauche démocratique

Albert Dalimier Républicain Radical et Radical-Socialiste

Henry Franklin-Bouillon Parti républicain radical et radical socialiste

Auguste Goust Parti républicain radical et radical socialiste

André Lebey Parti socialiste

Georges Leredu Fédération républicaine

Aristide Prat Fédération républicaine

André Tardieu Union républicaine radicale et socialiste

André Thome Gauche démocratique jusqu'au 10/03/1916

Xe législature (1910-1914)[modifier | modifier le code]

Louis Amiard Républicains radicaux-socialistes

Maurice Berteaux Républicains radicaux-socialistes jusqu'au 20/05/1911

Georges Bonnefous Républicain progressiste

François Carnot Gauche démocratique

Honoré Cornudet des Chaumettes

Albert Dalimier Républicains radicaux-socialistes

Henry Franklin-Bouillon Républicains radicaux-socialistes

Maurice Guesnier Républicain progressiste

Émile Laurent Républicains radicaux-socialistes à partir de 09/07/1911

Amédée Thalamas Républicains radicaux-socialistes

Edmond Vian Républicains radicaux-socialistes

IXe législature (1906-1910)[modifier | modifier le code]

Émile Aimond Gauche radicale jusqu'au 18/01/1909

Louis Amiard Gauche radicale-socialiste à partir de 21/03/1909

Laurent Amodru Progressiste

Jean-Baptiste Argeliès Union républicaine

Maurice Berteaux Gauche radicale-socialiste

Honoré Cornudet des Chaumettes Progressiste

Albert Dalimier Gauche radicale-socialiste

Edmond Gast Républicains de gauche

Albert Gauthier de Clagny Républicains nationalistes

Paul Lebaudy Progressiste

Pierre Rudelle Action libérale

VIIIe législature (1902-1906)[modifier | modifier le code]

Laurent Amodru Républicains progressistes

Roger Ballu dit Roger-Ballu Action libérale

Jean-Baptiste Argeliès Union républicaine

Maurice Berteaux Radical-socialiste

Georges Berthoulat

Honoré Cornudet des Chaumettes Républicains progressistes

Albert Gauthier de Clagny

Paul Lebaudy

Georges-Ernest-Maurice de Riquet de Caraman Non inscrit

Pierre Rudelle Action libérale

VIIe législature (1898-1902)[modifier | modifier le code]

Émile Aimond Gauche démocratique

Laurent Amodru

Jean-Baptiste Argeliès Union républicaine

Maurice Berteaux Radical-socialiste

Georges-Ernest-Maurice de Riquet de Caraman Républicains progressistes depuis le 04/04/1901

Honoré Cornudet des Chaumettes

Albert Gauthier de Clagny Non inscrit

Marcel Habert

Georges Jean Victor Haussmann

Paul Lebaudy

Jules Périllier

VIe législature (1893-1898)[modifier | modifier le code]

Laurent Amodru

Jean-Baptiste Argeliès

Maurice Berteaux Radical-socialiste

Louis Brincard

Paul Rameau dit Chevrey-Rameau Alliance républicaine

Albert Gauthier de Clagny Non inscrit

Marcel Habert

Gustave-Adolphe Hubbard Radical-socialiste

Paul Lebaudy

Ve législature (1889-1893)[modifier | modifier le code]

Jean-Baptiste Argeliès

François Barbe Gauche radicale

Louis Brincard

Amédée Dufaure

Albert Gauthier de Clagny Non inscrit

Georges Jean Victor Haussmann

Jean Hély d'Oissel

Gustave-Adolphe Hubbard Radical-socialiste

Paul Lebaudy depuis le 16/02/1890

Georges Vian depuis le 20/10/1890

IVe législature (1885-1889)[modifier | modifier le code]

François Barbe Gauche radicale

Joseph Barré Gauche radicale

Jean-Claude Colfavru Gauche radicale

Gustave-Adolphe Hubbard

Paul de Jouvencel Gauche radicale

Gabriel de Mortillet Gauche radicale

Jules Périllier Extreme-gauche

Paul Remoiville

Maurice Vergoin

IIIe législature (1881-1885)[modifier | modifier le code]

Ferdinand Dreyfus Union républicaine

Paul Féau Gauche républicaine

Léon Journault Union républicaine

Amédée Jérôme Langlois Gauche républicaine

Gustave Lebaudy

Hippolyte Maze Gauche républicaine

Charles Rameau Gauche républicaine

Paul Remoiville Gauche radicale

François Vermond Gauche radicale

IIe législature (1877-1881)[modifier | modifier le code]

Émile Carrey Centre gauche jusqu'au 09/02/1880

Théodore Charpentier Centre gauche

Ferdinand Dreyfus Union républicaine depuis le 14/03/1880

Albert Joly Union républicaine

Léon Journault Union républicaine

Amédée Jérôme Langlois Gauche républicaine

Gustave Lebaudy

Hippolyte Maze Gauche républicaine depuis le 21/12/1879

Charles Rameau Gauche républicaine

Léon Renault Centre gauche

Antoine Sénard Gauche républicaine

Ie législature (1876-1877)[modifier | modifier le code]

Émile Carrey Centre gauche

Théodore Charpentier Centre gauche

Albert Joly Union républicaine

Léon Journault Gauche républicaine

Amédée Jérôme Langlois Gauche républicaine

Gustave Lebaudy

Charles Rameau Gauche républicaine

Léon Renault Centre gauche

Eugène Rendu Union des Droites

Assemblée nationale (1871-1876)[modifier | modifier le code]

Jules Barthélémy-Saint-Hilaire Centre gauche

Marc Antoine Calmon Centre gauche du 14/12/1873 au 15/12/1875

Lazare Carnot Gauche républicaine jusqu'au 15/12/1875

Ernest Feray Centre droit

Joseph Hèvre Gauche républicaine

Léon Journault Gauche républicaine

Ferdinand de Jouvencel Gauche républicaine

Jean-Pierre Labelonye Gauche républicaine

Antonin Lefèvre-Pontalis

Jacques de Pourtalès Centre gauche

Charles Rameau Gauche républicaine

Edmond Scherer Centre gauche jusqu'au 15/12/1875

Antoine Sénard Gauche républicaine depuis le 18/10/1874

Marie-Edmond Valentin Gauche républicaine depuis le 07/02/1875

Second Empire[modifier | modifier le code]

Ire législature (1852-1857)[modifier | modifier le code]

IIe législature (1857-1863)[modifier | modifier le code]

IIIe législature (1863-1869)[modifier | modifier le code]

IVe législature (1869-1870)[modifier | modifier le code]

IIe République[modifier | modifier le code]

Élections au suffrage universel masculin à partir de 1848

Assemblée nationale constituante (1848-1849)[modifier | modifier le code]

Assemblée nationale législative (1849-1851)[modifier | modifier le code]

Chambre des députés (Monarchie de Juillet)[modifier | modifier le code]

Ire Législature (1830-1831)[modifier | modifier le code]

IIe Législature (1831-1834)[modifier | modifier le code]

IIIe Législature (1834-1837)[modifier | modifier le code]

IVe Législature (1837-1839)[modifier | modifier le code]

Ve Législature (1839-1842)[modifier | modifier le code]

VIe Législature (1842-1846)[modifier | modifier le code]

VIIe Législature (17/08/1846-24/02/1848)[modifier | modifier le code]

Chambre des députés des départements (2e Restauration)[modifier | modifier le code]

Ire législature (1815–1816)[modifier | modifier le code]

IIe législature (1816-1823)[modifier | modifier le code]

IIIe législature (1824-1827)[modifier | modifier le code]

IVe législature (1828-1830)[modifier | modifier le code]

Ve législature ( - )[modifier | modifier le code]

Chambre des représentants (Cent-Jours)[modifier | modifier le code]

Chambre des députés des départements (1re Restauration)[modifier | modifier le code]

Corps législatif (Consulat et Empire)[modifier | modifier le code]

Conseil des Cinq-Cents[modifier | modifier le code]

Convention nationale[modifier | modifier le code]

14 députés et 6 suppléants

Députés[modifier | modifier le code]

  1. Laurent Lecointre, commandant de la garde nationale à Versailles, administrateur du département, ancien député à la Législative. Est décrété d'arrestation le 16 germinal et d'accusation le 2 prairial an III (5 avril et 21 mai 1795) ; est ensuite amnistié.
  2. Nicolas Haussmann, négociant, ancien député à la Législative.
  3. Jean Bassal, curé de Saint-Louis, à Versailles, ancien député à la Législative.
  4. Charles-Jean-Marie Alquier, président du tribunal criminel du département, ancien Constituant.
  5. Antoine-Joseph Gorsas, journaliste. Élu dans l'Orne et en Seine-et-Oise, opte pour Seine-et-Oise. Est condamné à mort et guillotiné le 16 vendémiaire an II () ; est remplacé dès le , par Venard.
  6. Pierre-Jean Audouin, journaliste.
  7. Jean-Baptiste Treilhard, ancien Constituant.
  8. Denis Roy, cultivateur et juge de paix à Argenteuil.
  9. Jean-Lambert Tallien, journaliste, membre de la commune de Paris.
  10. Marie-Jean Hérault de Séchelles, commissaire du roi près la Cour de cassation, ancien député à la Législative. Est guillotiné le 16 germinal an II (). Est remplacé par Goujon.
  11. Louis Sébastien Mercier, homme de lettres. Est exclu après le 31 mai 1793 ; est rappelé le 18 frimaire an III ().
  12. Armand de Kersaint, officier de marine, ancien député à la Législative. Donne sa démission le  ; est remplacé le même jour par Richaud ; est condamné à mort le 14 frimaire an II ().
  13. Bertrand Barère de Vieuzac. Opte pour les Hautes-Pyrénées ; est remplacé par Dupuis dès l'ouverture de la Convention.
  14. Marie-Joseph Chénier, homme de lettres.

Suppléants[modifier | modifier le code]

  1. Charles-François Dupuis, de l'Académie des inscriptions. Remplace Barère de Vieuzac.
  2. Philippe-Antoine Grouvelle, secrétaire du conseil exécutif provisoire. Est appelé à remplacer Kersaint et refuse de siéger.
  3. Lagrange (Joseph-Louis), géomètre, naturalisé français. Est appelé, sur le refus de Grouvelle à remplacer Kersaint et n'accepte pas.
  4. Hyacinthe Richaud, maire de Versailles. Remplace Kersaint, le .
  5. Henri-Étienne Venard, haut-juré. Remplace Gorsas le .
  6. Jean-Marie-Claude-Alexandre Goujon, procureur général syndic du département. Remplace Hérault de Séchelles le 26 germinal an II () ; est décrété d'arrestation le 1er prairial et se tue le 29 prairial an III (20 mai et ).

Assemblée législative (1791-1792)[modifier | modifier le code]

14 députés et 5 suppléants

Députés[modifier | modifier le code]

  1. Denis Lebreton, président du tribunal du district de Montfort-l'Amaury. Est démissionnaire le 14 octobre 1791. Est remplacé par Chéron-La-Bruyère.
  2. Laurent Lecointre, administrateur du département, commandant de la garde nationale de Versailles.
  3. Simon Soret, procureur-syndic du district de Pontoise.
  4. Jean Bassal, curé de la paroisse de Saint-Louis, vice-président du directoire du district de Versailles.
  5. Jean-Jacques Collas, maire d'Argenteuil.
  6. Jean Antoine Boisseau, cultivateur à Roisy, district de Gonesse.
  7. Eustache Antoine Hua, juge au tribunal de Mantes.
  8. Jean-Pierre Pillaut, procureur-syndic du district de Dourdan.
  9. Louis Mathieu Petit, négociant, juge de paix à Rimoron, canton de Chamarande, district d'Étampes.
  10. Mathieu Dumas, maréchal de camp, employé à Metz.
  11. Nicolas Haussmann, négociant à Versailles, membre du directoire du département.
  12. Sébastien Michel Courtin l'aîné, négociant, membre du directoire du département.
  13. Jacques Tenon, de l'Académie des sciences, du collège de chirurgie de Montpellier, de celui de Paris, professeur public de la Société d'agriculture, propriétaire à Massy.
  14. Jean-Baptiste Legras, juge au tribunal du district de Saint-Germain-en-Laye.

Suppléants[modifier | modifier le code]

  1. Louis-Claude Chéron de La Bruyère, propriétaire à Auvers, près Pontoise, membre du directoire du département, propriétaire à Auvers-sur-Oise. Remplace le 15 octobre 1791, Lebreton, démissionnaire.
  2. Francia-Beaufleury (Louis), juge au tribunal de Corbeil.
  3. Coupin (Claude), président du district de Versailles, négociant à Sèvres.
  4. Feugère (Jean Jacques), juge au tribunal de Mantes.
  5. Chandelier, homme de loi à Meulan, juge suppléant au tribunal de Pontoise.

Et avant le département ?[modifier | modifier le code]

Le département de Seine-et-Oise a été créé le , en application de la loi du .
Représentants aux États généraux puis Assemblée constituante de 1789

Généralité d'Orléans[modifier | modifier le code]

Bailliage de Dourdan.[modifier | modifier le code]

Bailliage principal sans secondaire. (4 députés)

  • Clergé.
    • 1. Millet (Noël-Charles), bachelier en droit, curé de Saint-Pierre de Dourdan.
  • Noblesse.
    • 2. Gauville (Louis-Henri-Charles de), sous-lieutenant des gardes du corps du comte d'Artois, compagnie d'Alsace, avec rang de lieutenant-colonel, baron de La Forêt-le-Roi.
  • Tiers état.
    • 3. Le Brun de Grillon (Charles-François), écuyer.
    • 4. Buffy (Louis-René), notaire royal à Dourdan.
Suppléants. (2)[modifier | modifier le code]
  • Clergé.
    • 1. Bechant (François), grand vicaire de Chartres, official de Dourdan.
  • Noblesse.
    • 2. Broglie de Revel (Auguste-Joseph de), prince du Saint-Empire romain, comte et baron de Druy, seigneur de Sougy, Parigny-sur-Sardolles et autres lieux, colonel attaché au régiment de la Couronne-infanterie, conseiller du roi, grand bailli d'épée des ville, bailliage royal et comté de Dourdan.

Notes, sources et références[modifier | modifier le code]

  1. Ordonnance 58-945 du 13/10/1958 (J.O. du 14/10/1958)
  2. Consultation des journaux Le Monde et L'Humanité du 4 janvier 1956
  3. Consultation du journal Le Monde, 20 juin 1951
  4. Consultation du journal Le Monde, 12 novembre 1946
  5. Élections et referendums, 21 octobre 1945, 5 mai et 2 juin 1946, Le Monde, Paris, 1946
  6. Georges Lachapelle, Élections législatives, 26 avril & 3 mai 1936, Le Temps, Paris, 1936
  7. Résultats site gallica BNF, consultation des journaux du 13 mai 1924 : Le Matin, Le Petit Parisien

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]