Déploration du Christ

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Giovanni Bellini, La Déploration du Christ (vers 1515), Gallerie dell'Accademia de Venise
Alfonso Lombardi, La Déploration du Christ (vers 1522-1526), groupe en terre cuite, cathédrale de Bologne.

La Déploration du Christ ou Lamentation du Christ est un épisode de la Passion du Christ qui a lieu à la fin de la Passion (Dies Passionis Domini) et qui a donné lieu à de multiples interprétations iconographiques à partir du Haut Moyen Âge en occident et au XIe siècle dans l'art byzantin.

Cet épisode est médité dans l'Église catholique par la treizième station (l'avant-dernière) du chemin de Croix.

Thème du cycle de la Passion du Christ[modifier | modifier le code]

Le thème traité est celui de Jésus-Christ après la Descente de Croix et avant sa Mise au tombeau et met donc en scène (Luc, XXIII, 49) sa Mère, les Saintes Femmes[1], l'apôtre Jean et souvent d'autres personnages qui avaient été auparavant présents au pied de la Croix, comme Joseph d'Arimathie, Nicodème et parfois des anges.

L'iconographie traite de la Déploration devant le tombeau du Christ, mais souvent aussi au pied ou près de la Croix, comme dans la Déploration du Christ d'Albrecht Dürer qui se trouve à l'Alte Pinakothek de Munich.

Il est aussi d'usage à partir du Bas Moyen Âge et encore plus à la Renaissance d'inclure également des donateurs, ou des saints patrons de l'église pour laquelle l'œuvre a été commandée.

Le paysage est celui, tel que l'indique le Nouveau Testament, du Golgotha, mais il peut prendre la forme d'un lieu du Calvaire s'inspirant du lieu où se trouve l'église ou l'abbaye à laquelle le tableau est destiné.

Distinction avec la Pietà[modifier | modifier le code]

Le thème de la Pietà, est né du thème de la Déploration du Christ. Il ne comporte, que deux personnages, le Christ mort et Marie, sa mère éplorée, soutenant son corps[2]. Certaines représentations de la Pietà incluent l'apôtre Jean, Marie-Madeleine et parfois d'autres personnages de chaque côté de la Vierge, mais la grande majorité ne montre que Marie et son Fils[3].

Quelques peintres et sculpteurs du thème[modifier | modifier le code]

Primitifs flamands et Germaniques[modifier | modifier le code]


Quattrocento[modifier | modifier le code]


Cinquecento[modifier | modifier le code]


Maniérisme du Nord[modifier | modifier le code]

Art Baroque XVIIe siècle[modifier | modifier le code]


XIXe siècle[modifier | modifier le code]


Sculpteurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie (mère de Jacques), Marie-Madeleine et Marie-Salomé
  2. (en) Explication de la différence entre Pietà et Déploration du Christ
  3. (en) Virginia Gorlinski, « Pieta », sur Encyclopédie Britannica (consulté le )
  4. « Petrus Christus », sur Musées Royaux des Beaux-Arts de Belgique (consulté le )
  5. (en) « Roger van der Weyden », sur Mauritshuis (consulté le )
  6. « Jean Fouquet », sur Base Palissy (consulté le )
  7. (es) « Hans Memling », sur Chapelle Royale de Grenade (consulté le )
  8. (de) « Hugo van der Goes », sur Kunsthistorisches Museum (consulté le )
  9. (en) « Maître du Livre de Raison », sur Webgallery (consulté le )
  10. (en) « Maitre de la Légende de sainte Lucie », sur Minneapolis Institut of Art (consulté le )
  11. (en) « Gérard David », sur National gallery (consulté le )
  12. (de) « Albrecht Dürer », sur Germanisches Nationalmuseum (consulté le )
  13. (de) « Albrecht Dürer », sur Sammlung Pinakothek (consulté le )
  14. (en) « Lucas Cranach », sur Musée de Boston (consulté le )
  15. « Bernard van Orley », sur Base Fabritius (consulté le )
  16. « Wolf Huber », sur Base Joconde (consulté le )
  17. (en) « Maerteen van Heemskerck », sur Musée de Budapest (consulté le )
  18. « Cosmè Tura », sur Base Joconde (consulté le )
  19. « Ludovico Bréa », sur Peintures murales (consulté le )
  20. (en) « Andrea Mantegna », sur Pinacothèque de Brera (consulté le )
  21. (de) « Botticelli », sur Alte Pinakothek (consulté le )
  22. (it) « Le Pérugin », sur Gallerie dei Uffizzi (consulté le )
  23. (en) « Luca Signorelli », sur Webgallery (consulté le )
  24. « Andrea Solari », sur Base Joconde (consulté le )
  25. (de) « Vittore Carpaccio », sur Staatliche Museem zu Berlin (consulté le )
  26. (it) « Giovanni Bellini », sur Galerie de l'Académie de Venise (consulté le )
  27. (it) « Lorenzo Lotto », sur Villa Colloredo Mels (consulté le )
  28. (de) « Giovanni Gerolamo Savoldo », sur Kunsthistorisches Museum (consulté le )
  29. (en) « Sebastiano del Piombo », sur Musée de l'Ermitage (consulté le )
  30. (en) « Andrea del Sarto », sur Webgallery (consulté le )
  31. « Rosso Fiorentino », sur Notice du Louvre (consulté le )
  32. (de) « Marcello Venuti », sur Alte Pinakothek (consulté le )
  33. (en) « Véronèse », sur Webgallery (consulté le )
  34. (it) « Déposition du Christ », sur Gallerie Accademia (consulté le )
  35. (it) « Naldini », sur Istituto degli Innocenti (consulté le )
  36. (it) « Annibale Carracci », sur Pilotta (consulté le )
  37. (en) « Pulzone », sur Metropolitan Museum (consulté le )
  38. (en) « Peter Candid », sur National Gallery of Victoria (consulté le )
  39. « Albani », sur Base Joconde (consulté le )
  40. (de) « Rubens », sur Kunsthistorisches Museum (consulté le )
  41. (en) « Jacques Bellange », sur Musée de l'Ermitage (consulté le )
  42. (en) « Alessandro Turchi », sur Clark Art Institute (consulté le )
  43. (en) « Delacroix », sur Musée de Boston (consulté le )
  44. (de) « Delacroix, Karlsruhe », sur Kunsthalle de Karlsruhe (consulté le )
  45. « Antoine Wiertz », sur Musées Royaux (consulté le )
  46. « Gustave Moreau », sur RMN (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Karl Jahning, Die Darstellungen der Kreuzabnahme, der Beweinung, und die Grablegung Christi in der altniederlandischen Malerei, 1914