Département de l'Ohio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le département de l'Ohio est un district militaire administratif créé par le département de la Guerre des États-Unis, au début de la guerre de Sécession pour administrer les troupes dans les États du Nord, près de la rivière Ohio.

Premier département 1861-1862[modifier | modifier le code]

Les ordres généraux no 14, délivrés par le bureau de l'adjudant-général à Washington, le , réunit toutes les troupes fédérales dans les états de l'Ohio, de l'Indiana et de l'Illinois dans un nouveau département militaire appelé le département de l'Ohio, avec ses quartiers généraux à Cincinnati, en Ohio[1]. Le major général George B. McClellan est désigné comme son premier commandant[1]. McClellan mène des efforts au printemps et au début de l'été de 1861 pour occuper la région de la Virginie occidentale, qui veut rester dans l'Union. Ses forces vainquent deux petites armées confédérées et ouvrent la voie pour que la région devienne plus tard l'État de Virginie-Occidentale. À compter du 6 juin, l'ouest de la Pennsylvanie, l'ouest de le Virginie et le Missouri sont ajoutés au département[1].

Après la réaffectation de McClellan au commandement de l'armée du Potomac, lebrigadier général Ormsby M. Mitchel commande le département de l'Ohio de septembre à novembre 1861[2]. Sous sa direction, les troupes progressent vers le sud en direction de Huntsville, en Alabama, à partir de Chattanooga, dans le Tennessee, mais sont repoussées. Ensuite, les ordres généraux no 97 ordonnent au major général Don Carlos Buell de prendre le commandement du département[3]. Toutes les forces du département sont ensuite organisées dans l'armée de l'Ohio avec Buell à son commandement. Le département de l'Ohio est dissous le , quand il est fusionné dans le département du Mississippi et le département des montagnes.

Second département 1862-1865[modifier | modifier le code]

Le département de l'Ohio est recréé le , et se compose des États de l'Ohio, du Michigan, de l'Indiana, de l'Illinois, du Wisconsin, et la partie du Kentucky à l'est de la rivière Tennessee. Le major-général Horatio G. Wright prend le commandement du département reconstitué[4]. Ses quartiers généraux se trouvent à Cincinnati[4].

En septembre, l'Ouest de la Virginie est ajouté au département ainsi que toutes les troupes fédérales dans la région. Le , après que le Sénat a refusé de confirmer la promotion de major-général de Wright, le major-général Ambrose Burnside prend le commandement du département de l'Ohio[4]. Wright, après avoir brièvement occupé un commandement subordonné à Louisville, au Kentucky, est transféré en mai 1863 dans l'armée du Potomac au commandement de la première division de VIe corps. Burnside consolide toutes les forces du département et crée le XXIIIe corps, qui est également nommé armée de l'Ohio, avec lui-même au commandement. Les éléments de la nouvelle armée de l'Ohio contribuent à repousser le raid de Morgan, bien que l'ensemble de l'armée fonctionne rarement comme une seule unité au cours de cette campagne. Le , le département de l'Ohio (avec le département du Tennessee et le département du Cumberland) devient une partie de la division militaire du Mississippi, sous le commandement global du major-général Ulysses S. Grant.

Pour raison de maladie, Burnside demande à être relevé de son commandement après la bataille de Fort Sanders et est remplacé par le major général John G. Foster le [5]. Le , le major général John M. Schofield prend le commandement du département de l'Ohio[6]. Pendant le reste de la guerre, le département est synonyme d'armée de l'Ohio.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c McClellan, George B. (George Brinton), 1826-1885., The Civil War papers of George B. McClellan: selected correspondence, 1860-1865, Ticknor & Fields, (ISBN 9780547971179, OCLC 571433425, lire en ligne)
  2. Hubbell, John T., Geary, James W. et Wakelyn, Jon L., Biographical dictionary of the Union: Northern leaders of the Civil War, Greenwood Press, (ISBN 9780313209208, OCLC 31754911, lire en ligne)
  3. Prokopowicz, Gerald J., All for the regiment : the Army of the Ohio, 1861-1862, University of North Carolina Press, (ISBN 9780807826263, OCLC 45283171, lire en ligne)
  4. a, b et c Sears, Richard D., 1940-, Camp Nelson, Kentucky : a Civil War history, University Press of Kentucky, (ISBN 9780813149523, OCLC 606914560, lire en ligne)
  5. Eicher, John H. et Simon, John Y., Civil War High Commands., Stanford University Press, (ISBN 9780804780353, OCLC 923699788, lire en ligne)
  6. Coffey, Walter., The Civil War months: a month-by-month compendium of the War Between the States, Authorhouse, (ISBN 9781468580211, OCLC 840922673, lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eicher, John H., et Eicher, David J., Civil War High Commands, Stanford University Press, 2001, (ISBN 0-8047-3641-3).
  • The Military History of Ohio. Its Border Annals, Its Part in the Indian Wars, in the War of 1812, in the Mexican War, and in the War of the Rebellion, with a Prefix, Giving a Compendium of the History of the United States. New York: H.H. Hardesty, 1885. (OCLC 3285912)
  • Département de la Guerre des États-Unis, The War of the Rebellion: a Compilation of the Official Records of the Union and Confederate Armies, U.S. Government Printing Office, 1880–1901.