Département de Saïda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Département de Saïda

19581962

Description de cette image, également commentée ci-après
Localisation du département, sans l'arrondissement du Télagh qui y fut inclus en 1958/1959.
Informations générales
Statut Département français d'Algérie
Chef-lieu Saïda
Démographie
Population 193 365 hab.
Superficie
Superficie 60 114 km²
Histoire et événements
17 mars 1958 Création
1962 Indépendance de l'Algérie
1968 Transformation en wilaya

Entités suivantes :

Le département de Saïda fut un département français d'Algérie entre 1958 et 1962.

Considérée depuis le 4 mars 1848 comme partie intégrante du territoire français, l'Algérie fut organisée administrativement de la même manière que la métropole. C'est ainsi que la ville de Saïda, devint en 1957, une sous-préfecture du Département de Tiaret, et ce jusqu'au 17 mars 1958.

Composition[modifier | modifier le code]

Le département de Saïda fut donc créé à cette date, et englobait des territoires aussi bien issus des départements de Tiaret, d'Oran et de Saoura. Il avait une superficie de superficie de 60 114 km2 pour une population de 193 365 habitants, et possédait cinq arrondissements[1] :

  • Aïn-Sefra, constitué par le territoire de la commune mixte éponyme.
  • Géryville, constitué par le territoire de la commune mixte de Géryville.
  • Méchéria, constitué par le territoire de la commune mixte du même nom.
  • Saïda, distrait du département de Tiaret.
  • Le Telagh, distrait du département d'Oran. Cet arrondissement est réintégré dans le département d'Oran l'année suivante.

Le département de Saïda est maintenu après l'indépendance de l'Algérie, et devient la Wilaya de Saïda en 1968.

Liste des préfets[modifier | modifier le code]

Liste des préfets
Période Identité Fonction précédente Observation
[2] Jacques de Solminihac Sous-préfet de Brest A la disposition du ministre de la santé publique
[3] Omar Mokdad Lieutenant-colonel En service détaché à la disposition du ministre d'État chargé des affaires algériennes
[4] Abdesselam Benissad Sous-préfet de Collo en Algérie française Nommé président du comité de gestion d'électricité et gaz d'Algérie, par le Président de l'exécutif provisoire Algérien.
N'a pas demandé sa reprise en charge par le ministère français après le 1er juillet 1962

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Décret n° 58-271 du 17 mars 1958 modifiant l'organisation départementale de l'Algérie, JORF du 18 mars 1958, p. 2656-2657, sur Légifrance
  2. « SOLMINIHAC, Jacques Hubert Alain Marie de », sur Archives nationales (consulté le 3 février 2020).
  3. « MOKDAD, Omar », sur Archives nationales (consulté le 3 février 2020).
  4. « BENISSAD, Abdesselam », sur Archives nationales (consulté le 3 février 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]