Démyélinisation

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La démyélinisation est la disparition ou la destruction[1] de la gaine de myéline qui entoure et protège les fibres nerveuses de certains animaux.

Symptômes[modifier | modifier le code]

Elle entraîne notamment un ralentissement de la conduction des signaux nerveux, et se traduit par des affections au niveau des sensations, provoque des troubles moteurs ou psychiques.

Causes[modifier | modifier le code]

Une démyélinisation peut avoir plusieurs causes, parfois infectieuses, génétiques - c'est le cas des leucodystrophies - ou autoimmunes. Certains produits chimiques, comme les organo-phosphates utilisés dans certains insecticides ou anti-puces ont également pour effet secondaire une démyélinisation.

Parmi les maladies qui provoquent une démyélinisation, on peut compter la sclérose en plaques, la maladie de Tay-Sachs[1], la myélite transverse, le syndrome de Guillain-Barré et la leucoencéphalopathie multifocale progressive.

La démyélinisation peut être aussi causée par des traitements médicaux tels que la radiothérapie ou la chimiothérapie[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Gerard J. Tortora et Bryan Derrickson, Principes d'anatomie et de physiologie, Edition de boeck, 4e édition, 2007, ISBN 978-2-8041-5379-3, p. 439