Démonax

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Démonax est un philosophe grec né en Chypre, contemporain d'Hadrien et de Marc Aurèle. Disciple de Epictète pour le stoïcisme et de Démétrios le Cynique pour cynisme, il approfondit tous les systèmes philosophiques sans jamais s'attacher à aucun[1].
Philosophe pratique et moraliste indulgent, il fut très respecté des Athéniens. D'une très grande érudition, il mourut très vieux, se laissant mourir de faim[2].

On cite de lui plusieurs bons mots. Au moment de rendre le dernier soupir, il dit à ceux qui l'entouraient : Retirez-vous ; la farce est jouée[3].
Les Athéniens voulant établir un spectacle de gladiateurs, il leur dit: « Renversez donc d'abord l'autel que vos ancêtres ont élevé à la Pitié.

Démonax est également, avec le platonicien Nigrinos, l'un des rares philosophes admirés par le très satirique et moqueur Lucien de Samosate.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il est de très grande importance de savoir que Démonax ne se réclame d'aucune des deux écoles, ni d'aucune autre d'ailleurs.
  2. à l'instar de Démocrite (rien dans l'Histoire ne prouve qu'il l'ait inspiré)
  3. on attribue cependant ce mot à l'empereur Auguste

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.