Démographie du Liberia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Démographie du Libéria)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Démographie du Liberia
Pyramide des âges du Liberia en 2005
Pyramide des âges du Liberia en 2005
Dynamique (2016)
Population 4 299 944 hab.
Accroissement naturel 2,44 %
Indice de fécondité 4,6 enfants par
Taux de natalité 33,9 
Taux de mortalité 9,5 
Taux de mortalité infantile 65,8 
Espérance de vie à la naissance 59 ans
Âge médian (2016)
Homme 18,1 ans
Femme 18,5 ans
Structure par âge (2016)
0-14 ans 42,3 %
15-64 ans 54,53 %
65 ans et plus 3,17 %
Sex-ratio (2016)
À la naissance 103 /100
Moins de 15 ans 102 /100
15-64 ans 98 /100
65 ans et plus 97 /100
Migration (2016)
Solde migratoire
Composition linguistique
Anglais (officiel) 20 %
20 langues locales  
Composition ethnique
Peuples africains indigènes[1] 95,0 %
Américo-Libériens[2] 2,5 %
Peuples du Congo[3] 2,5 %
Composition religieuse
Christianisme 85,5 %
Islam 12,2 %

La population du Liberia est estimée à 4 299 944 habitants en 2016[4], ce qui représente une densité faible de 27 habitants au km2. En 1981, elle s’élevait à 1,2 million d’habitants.

Entre 1990 et 1995, les combats ont fait plus de 200 000 morts et 800 000 Libériens ont dû trouver refuge à l’étranger (Côte d’Ivoire et Guinée), s’ajoutant au million de personnes déplacées à l’intérieur du pays. En raison de la guerre, le Liberia connaît un taux de mortalité infantile très élevé (156 pour 1 000).

Les Américano-Libériens sont au nombre de 20 000 et la communauté libanaise est forte de 10 000 représentants. La population autochtone se compose d’une quinzaine de communautés. Le sud du pays est dominé par les Krous, le reste de la population appartient à des groupes rattachés à la famille mandingue (Mendé, Kpelle, Vaïs, etc.).

La population de Monrovia, capitale et principal port du pays, a considérablement augmenté du fait de l’exode des populations civiles fuyant les combats (720 000 habitants en 1994 contre 425 000 en 1984).

Le second port, Buchanan (24 000 habitants en 1984), est relié par voie ferrée aux mines de fer du mont Nimba, dont la production a été arrêtée pendant le conflit.

Évolution démographique

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. incluant les Kpelles, les Bassas, les Gios, les Krus, les Grebos, les Manos, les Krahns, les Gola, les Gbandis, les Lomas, les Kissis, les Vais, les Deis, les Bellas, les Mandingues et les Mendés
  2. Descendants d'esclaves américains qui ont immigré au Liberia
  3. Descendants d'esclaves caribéens qui ont immigré au Liberia
  4. https://www.cia.gov/library/publications/the-world-factbook/geos/li.html CIA, 2016