Démographie de l'Albanie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Démographie de l'Albanie
Image illustrative de l'article Démographie de l'Albanie
Dynamique (2016)
Population 3 038 594 hab.
Accroissement naturel 0,31 %
Indice de fécondité 1,51 enfant par
Taux de natalité 13,1 ‰
Taux de mortalité 6,7 ‰
Taux de mortalité infantile 12,3 ‰
Espérance de vie à la naissance 78,3 ans
Âge médian (2016)
Homme 31,2 ans
Femme 33,8 ans
Structure par âge (2016)
0-14 ans 18,37 %
15-64 ans 70,05 %
65 ans et plus 11,58 %
Sex-ratio (2016)
À la naissance 110 /100
Moins de 15 ans 112 /100
15-64 ans 105 /100
65 ans et plus 89 /100
Migration (2016)
Solde migratoire -3,3 ‰
Composition ethnique
Albanais 95 %
Grecs 3 %
Autres 2 %
Composition religieuse
Islam 70 %
Orthodoxie 20 %
Catholicisme 10 %

La démographie de l'Albanie est l'ensemble des données et études concernant la population de l'Albanie à toutes les époques.

Historique[modifier | modifier le code]

Les données démographiques suivantes sont celles de la population moyenne de l'année.

Année Population Source
1930 1 003 000
1940 1 088 000
1950 1 215 000
1960 1 607 500 source INED
1970 2 135 478 INED
1980 2 671 996 INED
1990 3 273 178 INED
1995 3 265 918 INED
2000 3 409 650 INED
2006 3 581 655 CIA
2011 2 994 667 CIA
2016 3 038 594 CIA
Évolution démographique

Natalité, mortalité, fécondité, mouvement naturel de la population[modifier | modifier le code]

Sources :

  • INED jusqu'à l'année 2000[1].
  • Pour 2006 à maintenant : estimations CIA[2].
Année Population
1er juillet
Naissances Taux natalité Taux fécondité Nbre de décès Taux mortalité Solde naturel
1951 1 242 250 47 813 38,4 n.d. 18 862 15,1 28 951
1960 1 607 500 69 686 43,3 6,57 16 775 10,4 52 911
1970 2 135 478 69 507 32,5 5,12 19 774 9,2 49 733
1975 2 404 831 70 688 29,3 4,40 16 296 6,7 54 392
1980 2 671 996 70 680 26,4 3,62 16 981 6,3 53 699
1985 2 964 762 77 535 26,1 3,26 17 179 5,7 60 356
1990 3 273 178 82 125 25,0 3,03 18 193 5,5 63 932
1991 3 224 958 77 381 23,9 3,00 17 743 5,5 59 638
1992 3 178 790 75 425 23,7 2,80 18 026 5,6 57 399
1993 3 184 754 67 730 21,2 2,57 17 920 5,6 49 810
1994 3 225 433 72 179 22,3 2,74 18 342 5,6 53 837
1995 3 265 918 72 081 22,0 2,62 18 060 5,5 54 021
1996 3 303 658 68 358 20,6 2,54 17 600 5,3 50 758
1997 3 339 329 61 739 18,4 2,22 18 237 5,4 43 502
1998 3 363 893 60 139 17,8 2,18 18 250 5,4 41 889
1999 3 387 321 57 948 17,1 2,10 16 720 4,9 41 228
2000 3 409 650 50 077 14,6 n.d. 16 421 4,8 33 656
2006 2 993 655 15,11 2,03 5,22
2011 2 831 741 12,15 1,48 6,15
Population Naissances Taux natalité Taux fécondité Nbre de décès Taux mortalité Solde naturel
Note : n.d. = non disponible.

En 1960, avec un taux de natalité de 43,3 ‰ et un nombre moyen d'enfants par femme de 6,57, l'Albanie affichait un comportement démographique équivalent à celui de l'Afrique centrale. Il est vrai que l'exubérance du taux des naissances était tempéré par une forte mortalité infantile. Il y eut cette année-là 5 786 décès d'enfants de moins d'un an, soit un tiers des décès et un taux de mortalité infantile de 83,0 ‰, et cette situation se maintint jusque dans les années 1970. Depuis lors l'Albanie a achevé sa transition démographique, c'est-à-dire le passage à une moyenne de deux enfants par femme. Avec un taux de fécondité actuel plus ou moins 1,48, l'Albanie a rejoint la masse des autres pays d'Europe.

Migration et composition culturelle[modifier | modifier le code]

Des écoliers en Albanie.

Lors du dernier recensement national de 2001, l'Albanie avait une population d'un peu moins de 3 millions d'habitants, avec une densité de 106,7 habitants par km²[3]. Cependant les chiffres publiés par l'INED et concernant l'année précédente (2000) étaient largement supérieurs (3 409 650 comme moyenne de l'année). C'est dire que le relevé exact de la population du pays reste une gageure présentant bien des difficultés.

L'Albanie est l'un des pays les plus homogènes ethniquement parlant. 95 % de la population est composée d'Albanais de souche, répartis en deux groupes : les Guègues (au nord) et les Tosques (au sud). Les Grecs, les Aroumains, les Roms, les Serbes et les Macédoniens constituent des groupes minoritaires. La longue occupation ottomane ne réussit pas à changer globalement la structure ethnique de la population, mais les luttes successives et les immigrations incessantes eurent pour conséquence un ralentissement du rythme d'augmentation démographique de la population albanaise.

L’Albanie est le pays d’Europe qui connaît la plus forte émigration, avec plus d’un tiers de ses ressortissants vivant à l’étranger, soit environ 900 000 personnes en 2006, principalement dans les deux pays frontaliers : la Grèce et l’Italie. Ce phénomène est dû à un niveau de vie parmi les plus bas du continent européen. En conséquence, la population du pays a diminué de 100 000 habitants entre 1991 et 2001, malgré un solde naturel positif. Le phénomène d’émigration se poursuit même si les données officielles semblent le sous-estimer.

D'après le Pew Research Center, 80 % des Albanais seraient musulmans et 18 % chrétiens[4]. Selon le mouvement albanais Vargmal (« chaîne de montagnes »), 75 % des Albanais seraient plus ou moins athées ou sans religion définie[réf. nécessaire].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :