Délits flagrants

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Délits flagrants
Réalisation Raymond Depardon
Scénario Raymond Depardon
Sociétés de production Double D Copyright Films
Pays d’origine France
Genre Documentaire
Durée 105 minutes
Sortie 1994

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Délits flagrants est un film documentaire réalisé en 1994 par Raymond Depardon et tourné dans les bureaux de la 8e section du Palais de justice de Paris. À travers une longue série d'interrogatoires filmés en plan fixe, Raymond Depardon montre des prévenus d'actes de petite délinquance brutalement confrontés à la machine judiciaire.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Deux détenus menottés, chacun accompagné d'un policier[réf. nécessaire] traversent les longs couloirs qui mènent de la Préfecture de police au Palais de Justice de Paris. Conformément à la procédure de flagrant délit, les personnes déférées sont ensuite interrogées par un substitut du procureur. À travers ces entretiens, la caméra de Depardon suit principalement les récits de quatorze personnes prévenues de vol, d'escroquerie ou d'agression. La suite de la procédure est également évoquée avec des séquences consacrées aux entretiens avec conseiller à la personne ou l'avocat commis d'office.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Dans leurs propres rôles:

  • Les substituts : Michèle Bernard-Requin, Marc Pietton et Gino Necchi de la 8e section
  • Les avocats : Bruce Aoudaï et Pierre-Olivier Sur
  • La psychologue : Charlotte de S

Autour du film[modifier | modifier le code]

Délits flagrants est le premier documentaire tourné dans l'enceinte du Palais de Justice de Paris. C'est l'occasion pour Raymond Depardon de montrer donc le fonctionnement de la justice au quotidien.

« Il y a des histoires que la fiction ne peut rendre », dit Raymond Depardon à propos de Délits flagrants. Ce documentaire s'inscrit dans la lignée du nouveau cinéma direct américain de Richard Leacock, Robert Drew, Alan Pennebaker et Frederick Wiseman. Sans intervention du réalisateur, avec peu ou pas de voix off et mettant en avant le son direct, ce cinéma privilégie la parole des personnes filmées[1].

Récompenses et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dossier Délits flagrants - Édouard Waintrop - BIFI - octobre 2002
  2. Raymond Depardon sur le site de l'agence Magnum.

Liens externes[modifier | modifier le code]