Dégrad des Cannes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cannes (homonymie).
Port International de Dégrad des Cannes - Pariacabo
Vue de la Zone Industrialo-Portuaire
Vue de la Zone Industrialo-Portuaire
Présentation
Type Port de commerce, Zone de plaisance
Construction 1974
Statut Grand Port Maritime
Tirant d'eau 7 m admissible maximum
Tonnage 629 185 (2014)
Trafic Commerce
Plaisance
Activités Transport maritime
Logistique
pétrolier
roulier
minéralier
cabotage
Superficie 23 hectares
Géographie
Coordonnées 4° 51′ 15″ N 52° 16′ 29″ O / 4.854167, -52.2747224° 51′ 15″ Nord 52° 16′ 29″ Ouest / 4.854167, -52.274722  
Pays Drapeau de la France France
Département Guyane
Commune Rémire-Montjoly
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Guyane

(Voir situation sur carte : Guyane)
Port International de Dégrad des Cannes - Pariacabo

Le port  de commerce de Dégrad des Cannes est un grand port maritime situé en Guyane. Depuis le 1er janvier 2013, il est dénommé « Grand Port Maritime de la Guyane ». Son sigle est GPM-Guyane.

Situation[modifier | modifier le code]

Le port de Dégrad des Cannes est situé sur le territoire de la commune de Rémire-Montjoly à quelques kilomètres de Cayenne en Guyane[1]. Il se trouve dans l'estuaire du fleuve Mahury[2].

Son domaine foncier s’étend sur  23 hectares.

L'accès maritime se fait par un chenal long de 15 km et large de 120 m, pouvant accueillir des navires  de 7 m de tirant d'eau admissible maximum selon la marée. L’accès routier s’effectue  par le biais de la route départementale RD23.                                                                


Historique[modifier | modifier le code]

Opérations de dragage du chenal d'accès.
Accès routier – Porte A
Accès routier – Porte A

Le port de Dégrad des Cannes fut construit en 1974, pour remplacer le vieux port de Cayenne arrivé à saturation[3]. Il fut placé sur la liste des ports d'intérêt national qui relèvent de la compétence de l'État par le décret n°83-1149 du 23 décembre 1983, créant l'article R. 121-7 du code des ports maritimes, puis l'article R. 161-1-1 du même code, aujourd'hui codifié à l’article R.5713-1 du code des transports.

L'État en a concédé l'exploitation à la Chambre de commerce et d'industrie de la Guyane par arrêté préfectoral n° 172/DDE du 26 janvier 1988. En application de la loi n° 2012-260 du 22 février 2012 portant réforme des ports d’outre-mer relevant de l’État, le décret n° 2012-1105 du 1er octobre 2012 a créé au 1er janvier 2013 un établissement public sous la tutelle du ministre chargé des ports maritimes, placé sous le régime des ports maritimes du code des transports, dénommé "grand port maritime de la Guyane". Un directoire de trois membres administre le port sous le contrôle d’un Conseil de Surveillance.                                                

Activités[modifier | modifier le code]

Usine de la société « Ciment Guyanais » dans les alentours du port
Quai minéralier (1er plan) – Quai n°1 (arrière plan)

Le port  accueille la quasi-totalité des importations et exportations de la Guyane, soit plus de 90 % des échanges maritimes du département[4].

Pour maintenir les activités économiques et permettre aux navires d'accoster, le chenal d'accès du port est dragué en permanence pour limiter son envasement[1].

Il n'y a pas d'outillage de quai, ainsi les navires sont déchargés et chargés en utilisant leurs grues et apparaux de bord.

Il est constitué :

Les éléments des lanceurs Ariane, Soyouz et Vega sont principalement déchargés au Port de Pariacabo qui accueille également du fret pétrolier pour Kourou,  les  autres communes du Centre Littoral et de  l’Ouest guyanais.

Opération de déchargement au port


Les quais et le domaine maritime du Port de Pariacabo sont aussi  propriété du GPM-Guyane. La gestion en est confiée au Centre National d’Etudes Spatial (CNES) par le biais d’une autorisation d’outillage privé avec obligation de service public.

  En arrière-port de dégrad des cannes se trouve le parc d'activité économique de Dégrad des Cannes[5], géré par la Chambre de commerce et d’industrie de la Guyane. C'est une zone d’aménagement concertée concertée (ZAC) d'une superficie de 56,66 ha dont la réalisation est effectuée en 3 phases. Aujourd’hui, cette ZAC comprend près d’une centaine d’entreprises dans des secteurs aussi divers que l’agroalimentaire, la logistique, le BTP, les services aux entreprises.  

Une base navale est implantée en aval du port, avec 2 patrouilleurs P400 et 2 vedettes de gendarmerie maritime[6].

En amont du port, se trouve une zone de plaisance de 2 hectares,  équipée de 50 anneaux sur pontons flottants.

Trafic[modifier | modifier le code]

Terminal à Conteneurs

Le trafic du port a augmenté de 2011 à 2012. Il a connu une légère baisse de 0,35% en 2013.  Cette diminution s’est poursuivie en 2014 (-3,8%).

Toutefois, la forte évolution démographique de la Guyane[7], le futur chantier des infrastructures et équipements d’Ariane 6 à Kourou ainsi que celui du nouvel hôpital de Saint-Laurent du Maroni devraient ouvrir de nouvelles perspectives à la hausse. 

Le trafic Import/Export 2011 à 2014
Année Tonnage global
2011 641 331    
2012 656 282    
2013 653 960    
2014 629 185    

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]