Déforestation au Sri Lanka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le Sri Lanka vu depuis l'espace

La déforestation est un problème environnemental important au Sri Lanka.

Entre 1990 et 2010, la forêt du Sri Lanka a perdu 24 500 ha en moyenne par an, soit 1,4%. Durant cette période le pays a perdu 20,9 % de son couvert forestier, soit environ 490 000 ha[1]. Entre 2000 et 2016 la déforestation a continué avec un taux de déforestation de 1,46% par an[2].

Causes[modifier | modifier le code]

Le Sri Lanka est un producteur majeur de thé, et les surfaces nécessaires sont importantes. La pression de la population y est aussi significative, et la longue période de guerre civile n'a pas permis d'engager des mesures de protection efficaces[3]. A la fin de la guerre avec la reprise de l'économie, les fermiers espèrent étendre leurs cultures. L'usage du bois de chauffage est légal dans les forêts publiques[4].

Plantation de thé au Sri Lanka

Conséquences[modifier | modifier le code]

Erosion des terres dans la forêt humide du Sri Lanka

Les conséquences principales de la déforestation sont les inondations, les glissements de terrain et l'érosion des sols, ainsi qu'une menace importante sur la biodiversité[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Deforestation, women and forestry: the case of Sri Lanka, Anoja Wickramasinghe, Institute for Development Research Amsterdam, 1994

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]