Déficit écologique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’environnement
Cet article est une ébauche concernant l’environnement.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Un déficit écologique survient lorsque l'empreinte écologique de la population d'un territoire dépasse la biocapacité de ce territoire. Inversement, un excédent écologique se constitue lorsque la biocapacité du territoire dépasse l'empreinte écologique de la population vivant sur ce territoire. Lorsqu'un territoire est en déficit écologique, soit la population concernée importe de la biocapacité par le biais des importations de produits et de services, soit elle détruit des ressources écologiques. Par contre, un déficit écologique global au niveau de la planète ne peut pas être compensé par des importations : il se traduit par un dépassement[1]. C'est le cas actuellement. En 2016, le jour du dépassement était le 8 août[2].

Statistiques mondiales[modifier | modifier le code]

En 2015, l'organisation Global Footprint Network (GFN) indique que 123 pays ont un déficit écologique, notamment le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, l'Europe à l'exception des pays du Nord, les États-Unis, les pays très peuplés (Chine, Inde, Nigeria, Japon, Afrique du Sud...)[3].

Comment réduire un déficit écologique[modifier | modifier le code]

Pour réduire le déficit écologique d'une zone, il faut :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Glossaire de Global Footprint Network
  2. Jour du dépassement (overshoot day) - 8 août 2016, sur le site de la Fondation Nicolas-Hulot pour la nature et l'homme
  3. Nicolas Enault, « CARTES. Cinq planisphères pour comprendre pourquoi l'humanité vit au-delà des capacités de la Terre », francetvinfo.fr,‎ (lire en ligne).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]