Décrets Bierut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Par l'expression Décrets Bierut[1], les représentants des associations d’Allemands expulsés désignent l'ensemble des décrets, ordonnances et lois pris par le gouvernement polonais de 1945 à 1946 dans le cadre de l'expulsion de la population allemande qui vivait dans les anciennes provinces allemandes de Prusse-Orientale, de Poméranie, de Silésie et de Brandebourg oriental ainsi que de celle qui vivait dans le territoire de la Pologne à l'intérieur des frontières d'avant le 1er septembre 1939.

Dans ces «décrets Bierut» il convient donc de distinguer les dispositions qui s'appliquaient aux anciennes régions orientales allemandes de l'Est, et celles qui concernaient l'expulsion des membres de la minorité allemande dans la Pologne d'avant-guerre.

Règles suivies pour l'expulsion de la minorité allemande dans l'ancienne Pologne[modifier | modifier le code]

Le décret et la loi « sur l'exclusion des éléments hostiles du sein de la communauté nationale polonaise» de 1945 ainsi que le décret du 13 septembre 1946 sur « l'exclusion des personnes de nationalité allemande du sein de la communauté nationale polonaise » concernaient la minorité allemande dans la Pologne d'avant-guerre. De telles mesures permettaient d'expulser et d'exproprier en toute impunité la population polonaise de langue allemande.

Règles suivies pour l'expulsion de la minorité allemande dans la nouvelle Pologne[modifier | modifier le code]

Comme les habitants des territoires anciennement allemands n'avaient jamais eu la citoyenneté polonaise, il n'y avait pas besoin de loi pour les priver de leur nationalité. La « loi du 6 mai 1945 concernant les biens laissés sur place et abandonnés », ainsi que le « décret du 8 mars 1946 sur les anciens biens allemands laissés sur place et abandonnés », qui concernaient les anciens territoires allemands intégrés à la Pologne, reposaient sur la fiction selon laquelle ces biens avaient été « abandonnés » ou « laissés sur place » par l'ancienne population, mais elle signifiait en réalité l'expropriation de cette population antérieure qui avait été expulsée. Il s’ensuit que, selon Georg Friebe (2004), cette expulsion des "Reichsdeutsche" a été fait sans aucune base légale.

Décrets en détail[modifier | modifier le code]

  • Décret du Conseil des ministres du 28 février 1945 relatif à l'exclusion des éléments hostiles du sein de la communauté nationale polonaise.
  • Loi du 6 mai 1945 sur l'exclusion des éléments hostiles du sein de la communauté nationale polonaise.
  • Loi du 6 mai 1945 sur les biens abandonnés et laissés sur place.
  • Loi du 3 janvier 1946 relative à la nationalisation des branches principales de l'économie nationale.
  • Décret du 8 mars 1946 sur les anciens biens allemands abandonnés.
  • Règlement du Ministre pour les régions recouvrées du 24 mars 1946 sur le recensement général des anciennes propriétés mobilières allemandes.
  • Décret du 13 septembre 1946 sur « l'exclusion des personnes de nationalité allemande du sein de la communauté nationale polonaise ».

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Cette appellation a sans doute été prise à l'imitation des Décrets Beneš qui prévoyaient une épuration ethnique analogue en Tchécoslovaquie. Bolesław Bierut fut après la guerre le Secrétaire général du Comité central du Parti ouvrier unifié polonais (POUP).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • de Zayas, Alfred M.: A terrible Revenge. New York, 1994. ISBN 1-4039-7308-3.
  • de Zayas, Alfred M.: Nemesis at Potsdam. London, 1977. ISBN 0-8032-4910-1.
  • de Zayas, Alfred M.: Heimatrecht ist Menschenrecht. München, 2001. ISBN 3-8004-1416-3.
  • de Zayas, Alfred M.: Die deutschen Vertriebenen. Graz, 2006. ISBN 3-902475-15-3.
  • de Zayas, Alfred M.: 50 Thesen zur Vertreibung. München, 2008. ISBN 978-3-9812110-0-9.
  • Naimark, Norman: Fires of Hatred. Ethnic Cleansing in Twentieth - Century Europe. Cambridge, Harvard University Press, 2001.
  • Prauser, Steffen and Rees, Arfon: The Expulsion of the "German" Communities from Eastern Europe at the End of the Second World War. Florence, Italy, European University Institute, 2004.
  • Niels von Redecker: Die polnischen Vertreibungsdekrete und die offenen Vermögensfragen zwischen Deutschland und Polen. Peter Lang Verlag, Francfort-sur-le-Main 2003. ISBN 3631506244, ISBN 9783631506240
  • Friebe, Georg: Deutschlands Osten und sein östlicher Nachbar. Beiträge zur Geschichte und Zeitgeschichte Ostdeutschlands, Polens und der deutsch-polnischen Beziehungen. Autopublication, 2004.
  • Hans Lemberg, Wlodzimierz Borodziej: Unsere Heimat ist uns ein fremdes Land geworden...
  • Die Deutschen östlich von Oder und Neiße 1945-1950. Dokumente aus polnischen Archiven Band 1: Zentrale Behörden, Wojewodschaft Allenstein
  • Boleslaw Bierut: Die Aufgaben der Partei im Kampf um die revolutionäre Wachsamkeit angesichts der jetzigen Situation, Dietz Verlag, 1950.
  • Arno Surminski: Flucht und Vertreibung. Europa zwischen 1939 und 1948

Référence de traduction[modifier | modifier le code]