Décret Paysage

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean Claude Marcourt en 2014.

Le décret Paysage (aussi appelé décret Marcourt), est une réforme de l'enseignement supérieur en Communauté française de Belgique promulguée le 7 novembre 2013. Il est entré en application à partir de l'année académique 2014-2015. Son intitulé officiel est « Décret définissant le paysage de l'enseignement supérieur et l'organisation académique des études ». Comme son nom l'indique, il définit de nouvelles dispositions visant à renforcer l'intégration du système des études supérieures de Belgique francophone au sein de l'Espace européen de l'enseignement supérieur, favorisant la normalisation administrative des institutions d'enseignements supérieurs concernées en uniformisant celles-ci au modèle européen.

Le décret s'applique indistinctement aux établissements d'enseignements supérieurs, organisés ou subventionnés par la Communauté française. Ces établissements portent le nom d'Université, de Haute École (HE), d'École supérieure des Arts (ESA) ou d'Établissement de promotion sociale (EPS), selon leur spécificité.

Il finalise la suppression des trois académies qui s'étaient formées sur base philosophique avec un objectif de fusion en 3 grandes universités pour les remplacer par l'unique Académie de recherche et d'enseignement supérieur, régie par ce décret, ainsi que cinq pôles académiques.

Il est un des effets du processus de Bologne qui tend à rapprocher l'enseignement supérieur des institutions européennes concernés.

Dès sa mise en application, ce décret a suscité des contestations de la part de certains des acteurs concernés, notamment sous la forme de recours en justice[1]. En 2018, 400 professeurs d'université belges ont co-signé une lettre ouverte dénonçant ses effets à leur sens négatifs sur la qualité de l'enseignement[2].

Lors de son application, de nombreux cursus ont dû être revus et modifiés afin de correspondre aux conditions du décret; notamment la suppression et fusion de certains cours pour correspondre aux unités d'enseignement.

En juillet 2019, le décret en est à 36 révisions et modifications.

Le , la réforme du décret portée par la ministre Valérie Glatigny, est votée au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour une entrée en vigueur en septembre 2022.[3]

Texte officiel[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « le décret paysage de Marcourt une nouvelle fois contesté », sur sudinfo.be, (consulté le )
  2. « lettre ouverte à monsieur le ministre Marcourt ou autopsie de l'échec du décret », sur lesoir.be, (consulté le )
  3. « La réforme du Décret Paysage entrera en vigueur en 2022. », sur glatigny.cfwb.be, (consulté le )