Décor dans le théâtre belge

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le décor dans le théâtre belge reflète deux tendances opposées :

Historique[modifier | modifier le code]

En Flandres, dans les années 1920, Johan de Meester et le Vlaamse Volkstoneel défendent un théâtre populaire et expressionniste, avec la collaboration du décorateur René Moulaert et des auteurs dramatiques Anton Vande Velde et Michel de Ghelderode.

Le théâtre belge francophone n'échappe pas à la dispersion. Mais à défaut de solidité, on y trouve peut-être plus de fantaisie ; et dans cette fantaisie, on trouvera non seulement l'influence de l'école de Paris, mais aussi l'avant-garde américaine, et même le surréalisme.

Herman Teirlinck a formé à l'abbaye de la Cambre la plupart des décorateurs français d'une époque, et notamment Charlie Godefroid, dont les réalisations témoignent toujours de virilité.

Artistes dans le décor belge[modifier | modifier le code]