Déclaration de Dhaka

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans la perspective de la conférence de Cancun, les pays les moins avancés (PMA) se sont réunis à Dhaka, au Bangladesh. Ayant examiné les résultats de la 4e conférence ministérielle de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) à Doha, en 2001, et l'état des négociations engagées à la suite de cette conférence, ils ont adopté, le 2 juin, une « Déclaration de Dhaka » qui constitue leur position en vue de la conférence de Cancun.

Les pays les moins avancés ont exprimé leur inquiétude devant l'incapacité de l'OMC de respecter les échéances prévues dans le programme de négociations arrêté à Doha, en particulier celles qui ont trait aux dossiers qui doivent donner du contenu à la dimension « développement » de ce programme (programme de Doha pour le développement). Ils ont dit leur déception devant le peu de progrès accomplis en ce qui concerne les engagements pris à leur égard lors des conférences de Marrakech (1994), Singapour (1996), Genève (1998).

Enfin, après voir indiqué leur préoccupation devant l'échec de la mise en œuvre de la « Déclaration de Doha sur les droits de propriété intellectuelle et la santé publique », les pays les moins avancés ont constaté l'absence de progrès en matière de dispositions relatives au traitement spécial et différencié qui doivent prendre en compte leurs spécificités.

Voir aussi[modifier | modifier le code]