Déborah François

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir François.
Déborah François
Description de cette image, également commentée ci-après
Déborah François au festival de Cannes 2018.
Naissance (31 ans)
Rocourt, Liège, Belgique
Nationalité Drapeau de la Belgique Belge
Profession Actrice
Films notables L'Enfant
Le Premier Jour du reste de ta vie
Populaire

Déborah François est une actrice belge, née le à Liège. Elle s'est fait connaître en 2005 grâce à son premier rôle dans L'Enfant des frères Dardenne.

En 2009, elle remporte le César du meilleur espoir féminin pour Le Premier Jour du reste de ta vie de Rémi Bezançon.

Biographie[modifier | modifier le code]

Révélation critique (années 2000)[modifier | modifier le code]

Déborah François en 2009 au Festival du cinéma américain de Deauville.

Durant son adolescence, elle fréquente le Collège Saint-Louis à Liège ainsi que l'Académie Gretry.

Elle apparaît pour la première fois sur grand écran à 16 ans[1] dans le rôle de Sonia dans L'Enfant de Jean-Pierre Dardenne et Luc Dardenne. Ce film remporte la Palme d'or au Festival de Cannes 2005.

En 2006, on retrouve la jeune actrice dans les salles obscures aux côtés de Catherine Frot avec La Tourneuse de pages de Denis Dercourt.

Mais c'est l'année 2009 qui marque un tournant : elle tient le premier rôle féminin de la comédie dramatique de l'argentin Alexis Dos Santos, London Nights ; puis elle côtoie Judith Godrèche et Frédérique Bel dans la comédie de moeurs Fais-moi plaisir, écrite et réalisée par Emmanuel Mouret ; par ailleurs, elle donne la réplique à Matthias Schoenaerts dans le drame belgo-néerlandais My Queen Karo, de Dorothée Van Den Berghe ; enfin, elle accède à la reconnaissance critique en France en remportant le César du meilleur espoir féminin pour son interprétation de la jeune Fleur dans l'acclamée comédie dramatique Le Premier Jour du reste de ta vie, de Rémi Bezançon, sorti l'année précédente.

Elle est la marraine d'une ASBL liégeoise nommée « L’Atelier Scènes et Fil » qui est devenue, en février 2008, une entreprise coopérative[2].

En 2010 sort un nouveau projet international, le drame Memories Corner d'Audrey Fouché, où elle joue une journaliste française envoyée au Japon. A la télévision, elle joue aussi une étudiante se prostituant dans le téléfilm Mes chères études, écrit et réalisé par Emmanuelle Bercot.

Confirmation critique (années 2010)[modifier | modifier le code]

Les années suivantes la voient capitaliser en France sur le succès du Premier Jour.

En 2011, elle seconde Vincent Cassel dans le thriller franco-espagnol Le Moine, de Dominik Moll. Mais elle est aussi la tête d'affiche de la comédie dramatique sociale Les Tribulations d'une caissière, de Pierre Rambaldi. Sa performance lui vaut le Prix d'interprétation féminine au Festival de Sarlat, ainsi qu'une nomination aux Magritte du cinéma de la meilleure actrice.

En 2012, elle partage l'affiche de la comédie d'époque Populaire, de Régis Roinsard – Rose Pamphyle[3], avec la star hexagonale Romain Duris. Un long-métrage acclamé par la critique.

En 2013, elle tient le rôle principal du téléfilm C'est pas de l'amour, de Jérôme Cornuau, consacré aux violences conjugales.

Déborah François en 2016 à la 41e cérémonie des César.

En 2014, elle fait partie du casting réuni par Nicole Garcia pour sa comédie dramatique Un beau dimanche. Elle évolue aussi aux côtés de Pio Marmaï et Michael Lonsdale pour la saluée comédie dramatique Maestro, réalisée par Lea Fazer.

En 2015, retour à la télévision pour le thriller J'ai épousé un inconnu, de Serge Meynard, où elle incarne une psychiatre.

L'année 2016 est marquée les sorties de deux projets populaires : tout d'abord, elle joue la jeune journaliste dont s'éprend le héros de la comédie familiale Ma famille t'adore déjà !, de Jérôme Commandeur ; puis elle prête ses traits à Hortense Fiquet, l'épouse de Paul Cézanne, dans le biopic Cézanne et moi, de Danièle Thompson. Enfin, elle reste dans le cinéma d'auteur français en étant la tête d'affiche du thriller psychologique Fleur de tonnerre, co-écrit et réalisé par Stéphanie Pillonca-Kervern.

En 2017, même alternance : elle fait partie de la large distribution du film choral Chacun sa vie, écrit et réalisé par Claude Lelouch ; et se lance dans la comédie légère avec l'humoriste Alison Wheeler pour Loue-moi !, de Coline Assous et Virginie Schwartz. Et c'est à la télévision qu'elle défend un projet plus ambitieux : elle est au casting de la série dramatique Manon 20 ans, de Jean-Xavier de Lestrade.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Demetrios Matheou, « 10 Questions for Actress Déborah François | The Arts Desk », sur www.theartsdesk.com, (consulté le 3 juin 2017)
  2. L'entreprise est composée de cinq femmes Liégoises : Cécile (Photographe diplômée de St-Luc), Christine (Scénographie en académie), François (Tapisserie et garnissage), Perrine (Scénographie en académie) et notamment Todo (Sculpture de métaux, design et accessoires), qui s'unissent dans la conception de costumes et pièces uniques (Magazine ELLE Belgique, no 73, septembre 2009, spécial mode, article ENTREPRISE Les « cinq » de Liège par Élisabeth Clauss, pages 161-164
  3. a et b Levilain V., « Déborah François : les doigts d'or », air le mag, no 34, novembre 2012, pp. 16-17.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]