D'Entrecasteaux (A621)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

D’Entrecasteaux
Image illustrative de l’article D'Entrecasteaux (A621)
Le D’Entrecasteaux en escale à Woolloomooloo.
Type Bâtiment de soutien et d'assistance outre-mer (BSAOM) de classe d'Entrecasteaux
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale
Commanditaire Direction générale de l'Armement
Constructeur Kership (Piriou et DCNS) (Concarneau)[1].
Commandé
Quille posée
Lancement [2]
Commission [3]
Équipage
Équipage 23 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 65 m
Maître-bau 14 m
Tirant d'eau 4,20 m
Déplacement 2 300 tonnes
Vitesse 15 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 2 mitrailleuses 12,7mm.
Rayon d'action 5 000 milles marins (9 260 km) à 12 nœuds (22,2 km/h)
Carrière
Port d'attache Nouméa
Indicatif A621

Le D'Entrecasteaux est un bâtiments de soutien et d'assistance outre-mer (BSAOM) de la Marine française. il fut nommé bâtiments multi-missions (B2M) jusqu’en janvier 2019[4]. Il a été lancé en 2015 et fut admis au service actif début 2016. Il est basé à Nouméa, en Nouvelle-Calédonie afin de remplacer le bâtiment de transport léger Jacques Cartier retiré du service actif en 2013[5]. Il porte le nom du navigateur français Antoine Bruny d'Entrecasteaux.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le navire est commandé au chantier Piriou par la Direction générale de l'Armement (DGA) le 30 décembre 2013. La quille du navire est posée à Concarneau le 28 mai 2014[1]. Il est lancé le 31 juillet 2015 et son premier commandant, le capitaine de corvette Benoît Bariller embarque avec un équipage de 23 marins le 16 octobre 2015[6],[2]. Il fait ses premiers essais en mer fin octobre 2015 pour être livré le 25 mars 2016[7],[8]. Le 11 mai 2016, il appareille pour rejoindre la Nouvelle-Calédonie[9]. Il atteint Nouméa le 29 juillet 2016 et il est admis au service actif le [3].

Le , le D'Entrecasteaux participe à la saisie de sept tonnes d'holothuries pêchées illégalement dans le grand lagon Nord[10]. En octobre 2017, le navire intercepte un voilier qui transporte prêt de 580 kg de cocaïne[11].

Le à 23 h, le D'Entrecasteaux est victime d'un important incendie sur sa passerelle – probablement d'origine technique (court-circuit électrique)[12] – rapidement maitrisé mais provoquant d'importants dégâts (40 % de la passerelle est détruite ainsi que tous les équipements de navigation), immobilisant le navire pour une durée indéterminée[13],[12].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Piriou : L’assemblage du premier B2M de la marine va bon train », sur meretmarine.com, (consulté le ).
  2. a et b « Le B2M, D'Entrecasteaux, a été mis à l'eau », ouest-france.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ) .
  3. a et b « Le B2M D'Entrecasteaux admis au service actif », sur meretmarine.com, (consulté le )
  4. « La Marine nationale change les appellations de nombreux bâtiments », sur Mer et Marine, (consulté le )
  5. « Le premier B2M en achèvement à flot », meretmarine.com,‎ (lire en ligne, consulté le ) .
  6. « Le B2M D'Entrecasteaux dispose désormais de son premier pacha », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  7. « Le B2M D'Entrecasteaux a commencé ses essais à la mer », sur ouest-france.fr, (consulté le ).
  8. « Le B2M d'entrecasteaux officiellement livré à la DGA par Kership », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  9. « Le B2M d'Entrecasteaux en route pour la Nouvelle-Calédonie », sur ouest-france.fr, (consulté le )
  10. « Police des Pêches : Saisie record en Nouvelle Calédonie », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  11. « Le B2M intercepte un voilier transportant 600 kg de cocaïne », sur opex360.com, (consulté le )
  12. a et b Vincent Groizeleau, « Le BSAOM D’Entrecasteaux sérieusement endommagé par un incendie à Nouméa », Mer et Marine,‎ (lire en ligne)
  13. Caroline Moureaux, « Le navire d’Entrecasteaux victime d’un incendie », Nouvelle-Calédonie La 1re,

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :