Cysticercoïde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Un Cysticercoïde (nom masculin), ou larve cysticercoïde (ici adjectif), désigne une forme larvaire de certaines cestodes. Ces larves demeurent charnues sans vésicule (ou celle-ci est rudimentaire sans liquide[1]) et contiennent un scolex invaginé comme Hymenolepis diminuta ou Hymenolepis nana[2]. On parle d'ailleurs de ténias non vésiculaires. Le terme est attribué à Rudolf Leuckart. Les cysticercoïdes ne développent leur cycle que s'ils sont ingérés par des invertébrés, surtout des insectes ou des acariens [3], qui sont donc les hôtes intermédiaires[4].

Il ne faut pas confondre avec le cysticerque qui est la forme larvaire et vésiculée d'autres ténias[4], qui eux trouvent leur hôte intermédiaire chez les vertébrés [1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Cestodes, Biologie : Formes larvaires », sur Encyclopedia universalis (consulté le 21 mars 2020).
  2. Anofel, Association française des enseignants de parasitologie, Parasitologie, Mycologie, Saint Maur, Format utile, , 480[passage=475 p. (ISBN 2-910657-14-0).
  3. C. Meyer, « Dictionnaire des Sciences Animales. [On line] », Montpellier, France, Cirad, (consulté le 21 mars 2020).
  4. a et b Émile Littré et Augustin Gilbert, Dictionnaire de médecine, de chirurgie, de pharmacie et des sciences qui s'y rapportent, t. 1, Paris, J.-B. Baillière et fils, , 21e éd., p. 440.