Cyrille Adoula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cyrille Adoula
Image illustrative de l'article Cyrille Adoula
Fonctions
Premier ministre du Congo-Léopoldville
Président Joseph Kasa-Vubu
Prédécesseur Joseph Ileo
Successeur Moïse Tshombé
Biographie
Nom de naissance Cyrille Adoula
Date de naissance
Lieu de naissance Léopoldville (RDC)
Date de décès (à 56 ans)
Lieu de décès Lausanne (Suisse)
Nationalité congolaise
Parti politique Mouvement national congolais
Religion catholique

Cyrille Adoula
Premiers ministres du Congo-Léopoldville

Cyrille Adoula, né le 13 septembre 1921 à Léopoldville (Kinshasa), mort le 24 mai 1978 à Lausanne, était un homme politique congolais. Il a été Premier ministre de la République du Congo-Léopoldville (future République démocratique du Congo), du 2 août 1961 au 30 juin 1964.

Biographie[modifier | modifier le code]

Études[modifier | modifier le code]

Cyrille Adoula, né Cyrille Andulu[réf. souhaitée], fils d'un docker budza[1],[2], fait ces études au collège Saint-Joseph de Kinshasa.

Vie politique[modifier | modifier le code]

En tant que premier employé évolué de la Banque centrale, il fonde le Mouvement national congolais avec Patrice Lumumba et Joseph Ileo en 1958. D'abord sénateur, son mandat de Premier ministre est difficile, avec la menace de guerre civile proche. Successeur de Lumumba, Adoula possède une politique similaire et le même vice-Premier ministre, Antoine Gizenga (jusqu'en janvier 1962).

Adoula tenta de négocier avec Moïse Tshombé, président de la province sécessionniste du Katanga, mais ne parvint pas à atteindre un accord. Après avoir fait appel à l'ONU pour imposer le plan mettant fin à la sécession, Adoula réussit à faire que Tshombé se rende le 15 janvier 1963.

En 1963, Adoula dépose son cabinet de ministre, ayant des vues des plus extrêmes, afin de créer un gouvernement plus équilibré. Quelques mois plus tard, il soumet une nouvelle constitution fédéralisatrice au parlement. Mais plusieurs rébellions continuent à frapper le pays. Adoula démissionne en 1964 et est remplacé par Tshombé.

Cyrille Adoula a été ambassadeur aux États-Unis et en Belgique. Il a aussi été ministre des Affaires étrangères de 1969 à 1970.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Kisangani et Bobb 2010, p. page 6 s.v. Adoula, Cyrille.
  2. Cyrille Adoula (1921-1978), vol. 18, Paris, Encyclopaedia Universalis France, , 795 p. (ISBN 2-85229-281-5), p. 19

Bibliographie[modifier | modifier le code]